John W. Thomason DD-760 - Histoire

John W. Thomason DD-760 - Histoire

John W. Thomason DD-760

John W. Thomason

(DD-760 : dp. 2 200 ; 1. 376'5"; né. 41'; dr. 15'8", s. 34 k.
cpl. 336 ; une. 6 5", 16 40 mm., 20 20 mm, 2 actes, 6 dcp., 5
21" tt.; cl. Allen 31. Sumner)

John W. Thomason (DD-760) a été lancé par Bethlehem Steel Co., San Francisco, Californie, le 30 septembre 1944 ; parrainé par Mme John W. Thomason, veuve du colonel Thomason, et commandé le 11 octobre 1945, Comdr. W. L. Tagg aux commandes.

Le nouveau destroyer a effectué un entraînement de préparation au départ de San Diego, suivi d'une série de croisières d'entraînement de la Réserve navale au départ de Seattle et de San Franciseo. De novembre 1947 à décembre 1948, le navire effectua des manœuvres d'entraînement. Elle a navigué le 5 décembre 1948 pour son premier déploiement en Extrême-Orient, arrivant à Tsingtao le 1er janvier 1949 pour des opérations soutenant les marines à terre en Chine. Parti le 24 mai 1949, John W. Thompson revint via Okinawa à San Diego le 23 juin 1949 et passa le reste de l'année à s'entraîner.

Le navire retourna en Extrême-Orient au début des années 1950 et arriva à Yokosuka le 29 janvier. Au cours de cette période critique d'après-guerre, elle a opéré avec des navires britanniques sur des manœuvres d'entraînement au large des côtes de l'Indochine et de la Corée, retournant à San Diego le 25 avril 1950. Deux mois plus tard, l'agression nord-coréenne a plongé les États-Unis et les Nations Unies dans la Corée du Sud. conflit. Thomason a navigué le 30 septembre pour rejoindre la 7e flotte, opérant dans l'écran des groupes de travail de porte-avions martelant les positions communistes et les lignes de ravitaillement. Elle est arrivée à Wonsan le 9 novembre pour patrouiller et bombarder pendant la campagne contre ce port. Les exercices d'Antliubmarine l'ont emmené à Pearl Harbor de janvier à mars 1951, mais John W. Thon~ason est arrivé de nouveau au large de la Corée le 26 mars pour opérer avec Boxer (CV-21) et Princeton (CV-37) pendant les frappes aériennes. Deux semaines en avril ont été consacrées à l'importante patrouille de Formosa, après quoi elle est retournée au groupe de travail du porte-avions. Avec le cuirassé New Jersey et un autre destroyer, elle s'est rapprochée le 24 mai 1951 pour le bombardement au canon de Yang Yang. Le navire vétéran est revenu à San Diego après ce déploiement le 2 juillet 1951.

John W. Thomason a navigué à nouveau pour la Corée le 4 janvier 1952 et a repris ses opérations avec la Force opérationnelle 77 au large des côtes de la Corée du Nord. Elle a tiré sur des cibles de raikvay le 21 février dans la région de SongJin. Pendant cette période d'impasse sur terre, les frappes de la Marine constituaient l'essentiel des opérations offensives. Le destroyer est revenu au service de patrouille de Formosa en avril. De retour à Songiin et Wonsan le 26 avril, le navire a passé au crible des unités plus importantes, a participé au bombardement côtier et a patrouillé au large. Il est relevé par un destroyer britannique le 21 juin et retourne à San Diego le 11 juillet 1952.

Le destroyer a opéré au large des côtes californiennes pendant le
le reste de 1952, puis a navigué une fois de plus pour la Corée le 21 février 1953. Le devoir de patrouille de Formosa a alterné avec des opérations de force de travail de porte-avions au large de la Corée du Nord. Thon~ason est arrivé au port de NVonsan le 2 juillet; en tirant sur des cibles à terre cinq jours plus tard, elle a reçu de nombreux éclats d'obus dans un duel avec des batteries ennemies. Manœuvrer dans les eaux restreintes, le commandant Ratliff a habilement riposté jusqu'à ce que trois batteries aient été réduites au silence. Elle a continué à opérer au large de Wonsan jusqu'à l'armistice du 27 juillet, et après un bref séjour au Japon est arrivée à San Diego le 22 septembre 1953.

En 1954, 1955 et 1956, John W. Thomason retourna dans les eaux désormais familières au large de la Corée et dans l'explosif détroit de Formosa, servant avec la 7e flotte pour maintenir la paix et protéger les intérêts américains dans la zone stratégique. La première moitié de 1957 a été consacrée à des exercices de préparation au large de San Diego. Thomason a navigué alors le 29 juillet pour une croisière qui l'a emmenée à Pago Pago, Aukland et Manus. À son arrivée à Yokosuka le 7 septembre 1957, elle a repris ses opérations dans le détroit de Formose et des exercices anti-sous-marins avec les navires de la 7e flotte. Le navire est revenu à San Diego le 8 janvier 1958 et a effectué des manœuvres au large de la Californie et d'Hawaï.

En mars 1959, John W. Thomason entre au Long Beach Naval Shipyard en tant que navire prototype pour le nouveau programme FRAM (Fleet Rehabilitation And Modernization). Au cours de cette vaste période de réparation et de modernisation, il a reçu un pont d'hélicoptère et un hangar à l'arrière, un sonar à profondeur variable, les derniers équipements électroniques et de nombreuses améliorations dans les espaces de vie et de travail. La conversion a été suivie d'essais approfondis et d'opérations de formation locales. En tant que nouveau navire amiral de la division Destroyer 72, il a navigué en mars 1961 pour le service de la 7e flotte. Elle a navigué vers la côte du Laos le 27 avril pour aider à stabiliser ce pays instable d'Asie du Sud-Ouest, patrouillant pendant 21 jours dans une démonstration graphique de la détermination de l'Amérique à empêcher une prise de pouvoir communiste. Après une nouvelle opération, John W. Tho7nason s'embarqua pour San Diego, le 18 septembre 1961.

Une vaste conversion et l'installation de nouveaux équipements de sonar à Long Beach ont occupé le navire jusqu'en juillet 1962. En décembre, il a participé à un exercice antiaérien massif avec des unités de la 1ère flotte au large de la Californie. Elle a navigué à nouveau pour l'Extrême-Orient, une partie du groupe readyhunter-killer. En route, cependant, elle a participé aux opérations de récupération du tir Mercury Space du major Cooper dans le cadre d'une unité opérationnelle construite autour du porte-avions vétéran Kearsar'7e. Au cours de la croisière qui a suivi, le navire a perfectionné ses tactiques de guerre anti-sous-marine et s'est familiarisé avec son nouvel équipement lors des opérations avec la 7e Flotte et la Force d'autodéfense maritime japonaise. Thomason est retourné à San Diego le 3 décembre 1963.

La majeure partie de 1964 a été consacrée à des exercices ASW dans le Pacifique oriental. Le 23 octobre, elle a navigué avec la Division de destroyer 213 pour des exercices de redéploiement à Hawaï. Exactement un mois plus tard, avec quatre autres destroyers, il s'est mis en route pour le contrôle du Pacifique occidental à Yorktown (CVS10), est arrivé à Yokosuka, au Japon, le 4 décembre et a rejoint la 7e flotte dans ses efforts incessants pour préserver la liberté dans le Far West. Au printemps, il obtient sa première étoile de bataille pour avoir opéré dans les eaux troubles au large des côtes de l'Indochine du 21 mars au 28 avril 1965.

Après être revenu à la Côte Ouest, elle a quitté San Diego pour l'Extrême-Orient le 22 mars 1966 et a atteint Danang le 19 avril et le même jour a pris la station à quelques miles au sud de Chu Lai. Fin avril, il a soutenu l'opération "Osage" et a atterri au nord de Danang. Le 13 mai elle a navigué pour Sasebo et entretien. De retour dans la zone de guerre le 6 juin, elle a fourni un appui-feu et a soutenu l'opération "Deckhouse I" du 17 au 23 juin. Ce jour-là, elle se retira vers Hong Rong. Le destroyer est revenu à des fonctions d'appui-feu au large du Sud-Vietnam le 16 août. Du 18 au 23, elle a soutenu le groupe de préparation amphibie et la force de débarquement spéciale dans l'opération "Deckhouse III". Après avoir visité Guam et le Japon, John W. Thomason est rentré chez lui le 9 septembre, a atteint San Diego le 24 et a opéré au large de la côte ouest jusqu'à la fin de l'année et en 1967, se préparant à de nouvelles actions pour la défense de la liberté.

John W. Thomason a reçu sept étoiles de bataille pour le service coréen et trois pour le service au Vietnam.


USS John W. Thomason (DD-760)

USS John W. Thomason (DD-760) là một tàu khu trục lớp Allen M. Sumner được Hải quân Hoa Kỳ chế tạo trong Chiến tranh Thế giới thứ hai. Nó là chiếc tàu chiến duy nhất của Hải quân Mỹ được t theo tên Trung tá Thủy quân Lục chiến John William Thomason, Jr. (1893-1944), người được trao tặng Huân chươn chương Chũ quâp. tranh Ce giới thứ nhất. Nhập biên chế khi Thế Chiến II đã kết thúc, con tàu tiếp tục phục vụ sau đó trong Chiến tranh Triều Tiên và Chiến tranh Việt Nam cho đến khi xuất biêu n chế nchumĐc 1974 động cùng Hải quân Trung Hoa dân quốc như là chiếc ROCS Nan Yang (DD-17/DDG-917) cho đến khi ngừng hot động và bị đánh chìm như mục tiêu năm 2000. John W. Thomason được tặng thưởng bảy Ngôi sao Chiến trận do thành tích phục vụ trong Chiến tranh Triều Tiên, và thêm ba Ngôi sao Chiến trận khác trong Chiến tranh Việt Nam.

erreur de liste : <br //liste > (aide)
6 × pháo 5 in (130 mm)/38 calibre (3×2) trên bệ Mk 38 nòng đôi
12 × pháo phòng không Bofors 40 mm (2×4 & amp 2×2)
11 × pháo phòng không Oerlikon 20 mm
10 × ống phóng ngư lôi Mark 15 21 po (530 mm) (2×5)


La description

Nous sommes heureux d'offrir un chapeau brodé de style classique à 5 panneaux de la marine américaine destroyer DD 760 USS John W Thomason.

Pour un supplément (et facultatif) de 7,00 $, nos chapeaux peuvent être personnalisés avec jusqu'à 2 lignes de texte de 14 caractères chacune (espaces compris), par exemple avec le nom de famille et le taux et le rang d'un vétéran sur la première ligne, et des années de service en deuxième ligne.

Notre chapeau brodé DD 760 USS John W Thomason est disponible en deux styles pour votre choix. Un style traditionnel à bouton-pression à visière plate « haut profil » (avec une visière verte authentique sur le bas de la visière plate), ou un style moderne « profil moyen » à visière incurvée à l'arrière « casquette de baseball » 8221. Les deux styles sont “une taille pour tous”. Nos chapeaux sont fabriqués en 100 % coton durable pour plus de respirabilité et de confort.

Compte tenu des exigences élevées en matière de broderie sur ces chapeaux « faits sur commande » 8221, veuillez prévoir 4 semaines pour l'expédition.

Si vous avez des questions sur nos offres de chapeaux, veuillez nous contacter au 904-425-1204 ou nous envoyer un e-mail à [email protected] , et nous serons heureux de vous parler !


Contenu

Le nouveau destroyer a effectué un entraînement de préparation au départ de San Diego, suivi d'une série de croisières d'entraînement de la Réserve navale au départ de Seattle et de San Francisco. De novembre 1947 à décembre 1948, le navire effectua des manœuvres d'entraînement. Elle a navigué le 5 décembre 1948 pour son premier déploiement en Extrême-Orient, arrivant à Tsingtao le 1er janvier 1949 pour des opérations soutenant les Marines à terre en Chine. Départ le 24 mai 1949, John W. Thomason revint via Okinawa à San Diego le 23 juin 1949 et passa le reste de l'année à s'entraîner. Ώ]

Corée [ modifier ]

Le navire retourna en Extrême-Orient au début des années 1950 et arriva à Yokosuka le 29 janvier. Au cours de cette période critique d'après-guerre, elle a opéré avec des navires britanniques sur des manœuvres d'entraînement au large des côtes de l'Indochine et de la Corée, retournant à San Diego le 25 avril 1950. Deux mois plus tard, l'agression nord-coréenne a plongé les États-Unis et les Nations Unies dans la Corée du Sud. Guerre. Sous le commandement de Gordon Chung-Hoon, John W. Thomason a navigué le 30 septembre pour rejoindre la 7e Flotte, opérant dans l'écran des groupes opérationnels de porte-avions attaquant les positions ennemies et les lignes de ravitaillement. Elle est arrivée à Wonsan le 9 novembre pour patrouiller et bombarder pendant la campagne contre ce port. Des exercices anti-sous-marins l'ont emmenée à Pearl Harbor de janvier à mars 1951, mais John W. Thomason est de nouveau arrivé au large de la Corée le 26 mars pour opérer avec Boxeur et Princeton lors de frappes aériennes. Deux semaines en avril ont été consacrées à l'importante patrouille de Formosa, après quoi elle est retournée au groupe de travail du porte-avions. Avec cuirassé New Jersey et un autre destroyer, elle s'est rapprochée le 24 mai 1951 pour le bombardement d'armes à feu de Yang Yang. Le destroyer est revenu à San Diego après ce déploiement le 2 juillet 1951. Ώ]

John W. Thomason a navigué à nouveau pour la Corée le 4 janvier 1952 et a repris ses opérations avec la Force opérationnelle 77 au large des côtes de la Corée du Nord. Elle a tiré sur des cibles ferroviaires le 21 février dans la région de Songjin. Pendant cette période d'impasse sur terre, les frappes de la Marine constituaient l'essentiel des opérations offensives. Le destroyer est revenu au service de patrouille de Formosa en avril. De retour à Songjin et Wonsan le 26 avril, le navire a passé au crible des unités plus importantes, a participé au bombardement côtier et a patrouillé au large. Elle fut relevée par un destroyer britannique le 21 juin et retourna à San Diego le 11 juillet 1952. Ώ]

Le destroyer a opéré au large de la côte californienne pour le reste de 1952, puis a navigué une fois de plus pour la Corée le 21 février 1953. Le devoir de patrouille de Formosa a alterné avec les opérations de la force aéronavale au large de la Corée du Nord. John W. Thomason arrivé au port de Wonsan le 2 juillet en tirant sur des cibles côtières cinq jours plus tard, il a reçu de nombreux éclats d'obus dans un duel avec des batteries ennemies. Manœuvrer dans les eaux restreintes, le commandant Ratliff a riposté jusqu'à ce que trois batteries aient été réduites au silence. Elle a continué à opérer au large de Wonsan jusqu'à l'armistice du 27 juillet, et après un bref séjour au Japon est arrivée à San Diego le 22 septembre 1953.

1954-1963 [ modifier ]

De 1954-1956 John W. Thomason est retourné dans les eaux désormais familières au large de la Corée et dans le détroit de Formose, servant avec la 7e flotte. La première moitié de 1957 a été consacrée à des exercices de préparation au large de San Diego. John W. Thomason a navigué alors le 29 juillet pour une croisière qui l'a emmenée à Pago Pago, Auckland et Manus. À son arrivée à Yokosuka le 7 septembre 1957, elle a repris ses opérations dans le détroit de Formose et des exercices anti-sous-marins avec les navires de la 7e flotte. Le navire est revenu à San Diego le 8 janvier 1958 et a effectué des manœuvres au large de la Californie et d'Hawaï. Ώ]

En mars 1959, John W. Thomason est entré au chantier naval de Long Beach en tant que navire prototype pour le nouveau programme de réhabilitation et de modernisation de la flotte (FRAM). Au cours de cette longue période de réparation et de modernisation, il a reçu un pont d'hélicoptère et un hangar à l'arrière, un sonar à profondeur variable, les derniers équipements électroniques et de nombreuses améliorations dans les espaces de vie et de travail. La conversion a été suivie d'essais approfondis et d'opérations de formation locales. En tant que nouveau navire amiral de la division Destroyer 72, il a navigué le 8 mars 1961 pour le service de la 7e flotte. Après une autre opération John W. Thomason a navigué à San Diego, arrivée le 18 septembre 1961. Ώ]

Une vaste conversion et l'installation de nouveaux équipements de sonar à Long Beach ont occupé le navire jusqu'en juillet 1962. En décembre, il a participé à un exercice antiaérien massif avec des unités de la 1ère flotte au large de la Californie. Elle a navigué à nouveau pour l'Extrême-Orient, une partie du groupe prêt-chasseur-tueur. En route, cependant, elle a participé aux opérations de récupération pour le projet Mercury dans le cadre d'une unité de travail construite autour du porte-avions Kearsarge. Au cours de la croisière qui a suivi, le navire s'est entraîné à ses tactiques de guerre anti-sous-marine (ASW) et s'est familiarisé avec son nouvel équipement lors des opérations avec la 7e Flotte et la Force d'autodéfense maritime japonaise. John W. Thomason retourna à San Diego le 3 décembre 1963. Ώ]

Vietnam[modifier]

La majeure partie de 1964 a été consacrée à des exercices ASW dans le Pacifique oriental. Le 23 octobre, elle a navigué avec la Division de destroyer 213 pour des exercices de redéploiement à Hawaï. Exactement un mois plus tard, avec quatre autres destroyers, il se met en route pour le dépistage du Pacifique occidental Yorktown et est arrivé à Yokosuka, Japon le 4 décembre, en rejoignant la 7ème Flotte. Au printemps, elle a obtenu sa première étoile de bataille pour avoir opéré dans les eaux troubles au large des côtes de l'Indochine du 21 mars au 28 avril 1965.

Après être revenu à la Côte Ouest, elle a quitté San Diego pour l'Extrême-Orient le 22 mars 1966 et a atteint Da Nang le 19 avril et le même jour a pris la station à quelques miles au sud de Chu Lai. Fin avril, il soutient l'opération Osage et atterrit au nord de Da Nang. Le 13 mai elle a navigué pour Sasebo et entretien. De retour dans la zone de guerre le 6 juin, il a fourni un appui-feu et a soutenu l'opération Deckhouse 1 du 17 au 23 juin. Ce jour-là, elle se retira vers Hong Kong. Le destroyer est revenu à des fonctions d'appui-feu au large du Sud-Vietnam le 16 août. Du 18 au 23 août, elle a soutenu le groupe de préparation amphibie et la force de débarquement spéciale dans l'opération "Deckhouse III". Après avoir visité Guam et le Japon, John W. Thomason rentré chez lui le 9 septembre, a atteint San Diego le 24 août et a opéré au large de la côte ouest jusqu'en 1967. Ώ]

John W. Thomason Le déploiement de 1969 a été précédé d'une révision des plus ardues, d'une formation de recyclage et d'une multitude d'inspections. À peine le destroyer et son groupe de travail ont-ils rejoint la 7e flotte que le premier de plus de quinze changements d'horaire a été reçu. Le navire a été détourné vers la baie de Subic avant de naviguer vers le golfe du Tonkin pour des tâches de garde d'avion avec Oriskany. La première grande période d'importation a eu lieu à Kaohsiung, à Taïwan, après quoi John W. Thomason retourné à Yankee Station. Trois semaines de garde d'avion sans incident ont été suivies d'une semaine à Bangkok. Subic Bay a suivi et une autre période d'entretien. Celui-ci a été interrompu par un appel à l'appui des tirs dans le corps UV près de Vung Tau. Après plusieurs jours le long de la côte, le destroyer a navigué sur la rivière Nha Be pour participer à l'appui-feu dans la zone spéciale de Rung Sat. Après une semaine de service dans le cadre de l'équipe d'appui-feu navale, le navire a repris ses fonctions de garde d'avion dans le golfe du Tonkin, cette fois pour Bon Homme Richard. Au cours de cette période de service, le destroyer a sauvé l'équipage d'un hélicoptère écrasé de Bon Homme Richard. [ citation requise ]

Six jours de congé à Hong Kong et une période d'entretien à Sasebo, au Japon, ont suivi. John W. Thomason puis est retourné à Yankee Station et a fourni des services de garde d'avion pour Hancock. John W. Thomason escorté Hancock à Subic Bay et retour à Yankee Station avant de rejoindre Bon Homme Richard dans cette dernière période de ligne. Au retour, des arrêts ont été effectués à Subic Bay et Yokosuka. La météo a démontré ses capacités à un moment inopportun et a retardé le retour du destroyer à San Diego jusqu'au 29 octobre 1969. [ citation requise ]

John W. Thomason a reçu sept étoiles de bataille pour le service coréen et trois pour le service au Vietnam. Ώ]

Service ROCS[modifier]

Transféré en 1974 et rebaptisé ROCS Nan Yang (DD-17), reprenant le nom et le numéro de fanion de l'ex-USS Plunkett, reclassé plus tard en DDG-917, il servit dans la marine de la République de Chine jusqu'en 2000, date à laquelle il fut frappé. de la liste Navy et coulé dans un tir à la cible.


John W. Thomason DD-760 - Histoire

(DD-760 : dp. 2 200 l. 376'5" b. 41' dr. 15'8", s. 34 k. cpl. 336 a. 6 5", 16 40mm., 20 20 mm, 2 dct. , 6 dcp., 5 21" tt. cl. Allen M. Sumner)

John W. Thomason (DD-760) a été lancé par Bethlehem Steel Co., San Francisco, Californie, le 30 septembre 1944 parrainé par Mme John W. Thomason, veuve du colonel Thomason, et commandé le 11 octobre 1945, Comdr. W. L. Tagg aux commandes.

Le nouveau destroyer a effectué un entraînement de préparation au départ de San Diego, suivi d'une série de croisières d'entraînement de la Réserve navale au départ de Seattle et de San Francisco. De novembre 1947 à décembre 1948, le navire effectua des manœuvres d'entraînement. Elle a navigué le 5 décembre 1948 pour son premier déploiement en Extrême-Orient, arrivant à Tsingtao le 1er janvier 1949 pour des opérations soutenant les marines à terre en Chine. Parti le 24 mai 1949, John W. Thompson revint via Okinawa à San Diego le 23 juin 1949 et passa le reste de l'année à s'entraîner.

Le navire retourna en Extrême-Orient au début des années 1950 et arriva à Yokosuka le 29 janvier. Au cours de cette période critique d'après-guerre, elle a opéré avec des navires britanniques sur des manœuvres d'entraînement au large des côtes d'Indochine et de Corée, retournant à San Diego le 25 avril 1950. Deux mois plus tard, l'agression nord-coréenne a plongé les États-Unis et les Nations Unies dans la Corée du Sud. conflit. John W. Thomason a navigué le 30 septembre pour rejoindre la 7ème Flotte, opérant dans l'écran des groupes opérationnels de porte-avions martelant les positions communistes et les lignes de ravitaillement. Elle est arrivée à Wonsan le 9 novembre pour patrouiller et bombarder pendant la campagne contre ce port. Des exercices anti-sous-marins l'emmenèrent à Pearl Harbor de janvier à mars 1951, mais John W. Thomason arriva de nouveau au large de la Corée le 26 mars pour opérer avec Boxer (CV-21) et Princeton (CV-37) pendant les frappes aériennes. Deux semaines en avril ont été consacrées à l'importante patrouille de Formosa, après quoi elle est retournée au groupe de travail du porte-avions. Avec le cuirassé New Jersey et un autre destroyer, il s'est rapproché le 24 mai 1951 pour le bombardement au canon de Yang Yang. Le navire vétéran est revenu à San Diego après ce déploiement le 2 juillet 1951.

John W. Thomason a navigué à nouveau pour la Corée le 4 janvier 1952 et a repris ses opérations avec la Force opérationnelle 77 au large des côtes de la Corée du Nord. Elle a tiré sur des cibles ferroviaires le 21 février dans la région de SongJin. Pendant cette période d'impasse sur terre, les frappes de la Marine constituaient l'essentiel des opérations offensives. Le destroyer est revenu au service de patrouille de Formosa en avril. De retour à Songiin et Wonsan le 26 avril, le navire a passé au crible des unités plus importantes, a participé au bombardement côtier et a patrouillé au large. Il est relevé par un destroyer britannique le 21 juin et retourne à San Diego le 11 juillet 1952.

Le destroyer a opéré au large de la côte californienne pour le reste de 1952, puis a navigué une fois de plus pour la Corée le 21 février 1953. Le devoir de patrouille de Formosa a alterné avec les opérations de la force aéronavale au large de la Corée du Nord. John W. Thomason est arrivé au port de Wonsan le 2 juillet en tirant sur des cibles côtières cinq jours plus tard, il a reçu de nombreux éclats d'obus dans un duel avec des batteries ennemies. Manœuvrer dans les eaux restreintes, le commandant Ratliff a habilement riposté jusqu'à ce que trois batteries aient été réduites au silence. Elle a continué à opérer au large de Wonsan jusqu'à l'armistice du 27 juillet, et après un bref séjour au Japon est arrivée à San Diego le 22 septembre 1953.

En 1954, 1955 et 1956, John W. Thomason retourna dans les eaux désormais familières au large de la Corée et dans l'explosif détroit de Formosa, servant avec la 7e flotte pour maintenir la paix et protéger les intérêts américains dans la zone stratégique. La première moitié de 1957 a été consacrée à des exercices de préparation au large de San Diego. John W. Thomason a navigué alors le 29 juillet pour une croisière qui l'a emmenée à Pago Pago, Aukland et Manus. À son arrivée à Yokosuka le 7 septembre 1957, elle a repris ses opérations dans le détroit de Formose et s'est entraînée contre les sous-marins avec les navires de la 7e flotte. Le navire est revenu à San Diego le 8 janvier 1958 et a effectué des manœuvres au large de la Californie et d'Hawaï.

En mars 1959, John W. Thomason entre au chantier naval de Long Beach en tant que navire prototype pour le nouveau programme FRAM (Fleet Rehabilitation And Modernization). Au cours de cette longue période de réparation et de modernisation, il a reçu un pont d'hélicoptère et un hangar à l'arrière, un sonar à profondeur variable, les derniers équipements électroniques et de nombreuses améliorations dans les espaces de vie et de travail. La conversion a été suivie d'essais approfondis et d'opérations de formation locales. En tant que nouveau navire amiral de la division Destroyer 72, il a navigué en mars 1961 pour le service de la 7e flotte. Elle a navigué vers la côte du Laos le 27 avril pour aider à stabiliser ce pays instable d'Asie du Sud-Ouest, patrouillant pendant 21 jours dans une démonstration graphique de la détermination de l'Amérique à empêcher une prise de pouvoir communiste. Après une nouvelle opération, John W. Thomason a navigué vers San Diego, où il est arrivé le 18 septembre 1961.

Une vaste conversion et l'installation de nouveaux équipements de sonar à Long Beach ont occupé le navire jusqu'en juillet 1962. En décembre, il a participé à un exercice antiaérien massif avec des unités de la 1ère flotte au large de la Californie. Elle a navigué à nouveau pour l'Extrême-Orient, une partie du groupe de chasseurs-tueurs prêts. En route, cependant, elle a participé aux opérations de récupération du tir Mercury Space du major Cooper dans le cadre d'une unité opérationnelle construite autour du porte-avions vétéran Kearsarge. Au cours de la croisière qui a suivi, le navire a perfectionné ses tactiques de guerre anti-sous-marine et s'est familiarisé avec son nouvel équipement lors des opérations avec la 7e Flotte et la Force d'autodéfense maritime japonaise. John W. Thomason retourna à San Diego le 3 décembre 1963.

La majeure partie de 1964 a été consacrée à des exercices ASW dans le Pacifique oriental. Le 23 octobre, elle a navigué avec la Division de destroyer 213 pour des exercices de redéploiement à Hawaï. Exactement un mois plus tard, avec quatre autres destroyers, il s'est mis en route pour le contrôle du Pacifique occidental à Yorktown (CVS10), est arrivé à Yokosuka, au Japon, le 4 décembre et a rejoint la 7e flotte dans ses efforts incessants pour préserver la liberté dans le Far West. Au printemps, il obtient sa première étoile de bataille pour avoir opéré dans les eaux troubles au large des côtes de l'Indochine du 21 mars au 28 avril 1965.

Après être revenu à la Côte Ouest, elle a quitté San Diego pour l'Extrême-Orient le 22 mars 1966 et a atteint Danang le 19 avril et le même jour a pris la station à quelques miles au sud de Chu Lai. Fin avril, il a soutenu l'opération "Osage" et a atterri au nord de Danang. Le 13 mai elle a navigué pour Sasebo et entretien. De retour dans la zone de guerre le 6 juin, elle a fourni un appui-feu et a soutenu l'opération "Deckhouse I" du 17 au 23 juin. Ce jour-là, elle se retira vers Hong Kong. Le destroyer est revenu à des fonctions d'appui-feu au large du Sud-Vietnam le 16 août. Du 18 au 23, elle a soutenu le groupe de préparation amphibie et la force de débarquement spéciale dans l'opération "Deckhouse III". Après avoir visité Guam et le Japon, John W. Thomason est rentré chez lui le 9 septembre, a atteint San Diego le 24 et a opéré au large de la côte ouest jusqu'à la fin de l'année et en 1967, se préparant à de nouvelles actions pour la défense de la liberté.

John W. Thomason a reçu sept étoiles de bataille pour le service coréen et trois pour le service au Vietnam.


Bienvenue sur le forum du livre d'or de l'USS John W Thomason DD-760

Magasin de la Marine
Veuillez consulter nos produits commémoratifs USS John W Thomason DD-760 dans notre magasin de navire !

Randolph Hamerdinger
Années de service : 1953-55
J'ai servi comme ETSN-ET3 dans les années indiquées ci-dessus.

Je suis actuellement à la retraite à Las Vegas, NV. :D Je n'ai été en contact avec aucun de mes compagnons de bord.

Jens Zorn
Années de service : 1952-53
J'étais à Guam pendant deux ans, puis je suis monté à bord du Thomason en tant qu'ET2 pendant les huit derniers mois avant de partir au milieu de 1953. Je suis allé à l'université (Miami U, Ohio) et à l'école supérieure (Yale) pour travailler en physique depuis 1962. été membre de la faculté de l'Université du Michigan. Je prends actuellement ma retraite afin de me consacrer à plein temps à la sculpture commémorative.

J'ai rencontré Tony Tommasi en 1961 et en 1994, peu de temps avant sa mort. Sinon pas de retrouvailles à signaler Je serais ravie de recevoir des messages d'anciens compagnons de bord, en particulier la bande de l'électronique et ceux avec qui j'ai logé dans le compartiment des cuisiniers. (John Meek, es-tu là-bas ?)

Ronald Farnquist
Années de service : 1955 - 1958
Bonjour Shipmates, J'étais à bord du JWT pour tout mon attelage dans l'USN. Mon poste de travail était la salle des machines arrière en tant que MM3. J'ai eu beaucoup de plaisir il y a de nombreuses années. J'aimerais entendre quelqu'un du gang de la salle des machines ou d'ailleurs. Je vis maintenant à Grand Haven Michigan. Je m'appelle Ronald Farnquist.

L.L. Ballard
Années de service : 1950-1952
J'étais le contrôle des incendies puis l'officier d'artillerie. Le Cdr G.P. Chung-Hoon était le capitaine et le Cdr D.L.G. Roi l'Exécutif. Plus tard, en tant que civil, j'ai travaillé à bord de l'USS Norton Sound AVM-1. Juste après mon départ en 1955, le capitaine Chung-Hoon a pris le commandement de l'AVM-1. J'ai correspondu avec sa femme plusieurs années plus tard et on m'a dit que l'amiral venait de mourir. Je suppose qu'avoir une collision avec l'USS Buck n'empêche pas un sino-hawaïen qui joue au football pieds nus de faire de l'amiral

William R. Farnquist
Années de service : 1956/1957
Je suis monté à bord du John W. Thomason en 1956. J'ai servi dans la salle des machines avant en tant que FN. J'étais sur une croisière d'outre-mer. J'ai été libéré du service en 1957. J'étais un conscrit. Mon frère Ronald était sur le même navire. Ce fut une véritable expérience mémorable.

Guillaume Boyer
Années de service : 1960-1963
J'ai fait une croisière WestPac sur le JWT en 1961. Le JWT était un beau navire et quand je suis monté à bord, il venait de sortir des chantiers avec la révision FRAM II. Monté à bord en tant que RDSN et reparti en tant que RD2. Retraité en 1980.

Burton Pauly
Années de service : 1953-1957
Salut les gens

Eh bien, j'étais sur le vieux bidon à la fin du conflit coréen jusqu'en 1957 quand j'ai quitté la marine. Je ne suis pas resté longtemps dehors. Je me suis à nouveau enrôlé la même année, je suis resté 20 ans et j'ai pris ma retraite. Mon dernier devoir était le J.F.K.
le porte-avions. Téléphone # 6158894832 .

Mon beau-père est Peterson, Melvin R. Il a servi sur l'USS John W. Thomason pendant la guerre de Corée dans la salle des machines. Si vous vous souvenez de lui et avez des histoires, la famille les apprécierait grandement. Mel aura 90 ans le 3 mai.
Merci,
Al


John W. Thomason DD-760 - Histoire

L'USS Taussig, un destroyer de classe Allen M. Sumner de 2 200 tonnes construit à Staten Island, New York, a été mis en service en mai 1944. Après un essai et un entraînement dans l'ouest de l'Atlantique et des Caraïbes, il a transité par le canal de Panama en septembre et, après plus d'entraînement , arrive dans la zone de guerre du Pacifique en octobre 1944. Opérant avec les porte-avions rapides le reste de l'année, il participe aux opérations de combat dans la région des Philippines et en mer de Chine méridionale. Ses fonctions de contrôle de porte-avions se sont poursuivies en 1945, au cours desquelles elle a aidé à couvrir les invasions de Luzon, Iwo Jima et Okinawa, et une série de raids contre les îles japonaises. En mars, elle a utilisé ses armes pour bombarder l'Okino Daito Shima et, au cours des mois suivants au large d'Okinawa, ces armes ont été régulièrement utilisées contre les avions japonais.

Une fois la guerre du Pacifique terminée, Taussig retourna aux États-Unis en octobre 1945, mais repartit à travers le Pacifique en février 1946 pour commencer le premier des seize déploiements en Extrême-Orient au cours des vingt-trois années suivantes. Cette croisière, qui s'est terminée en mars 1947, a été suivie d'un service de navire-école au large de la côte ouest. La prochaine session du destroyer dans le Pacifique occidental a commencé en mai 1950, a duré jusqu'au début de 1951 et a inclus une participation active à la guerre de Corée, qui a commencé fin juin. Taussig a effectué deux autres croisières de combat au large de la Corée, une en août 1951 - mai 1952 et la seconde de novembre 1952 à juillet 1953. Huit autres tournées dans les eaux asiatiques ont suivi au cours des dix années suivantes, ponctuées de service dans le Pacifique oriental et, en 1962 , par une modernisation majeure "FRAM II" qui a grandement changé son apparence.

L'implication de Taussig dans son troisième conflit armé a commencé lors de sa treizième croisière en Extrême-Orient après la Seconde Guerre mondiale, qui s'est déroulée d'octobre 1964 à mai 1965, lorsqu'elle a brièvement soutenu les opérations du porte-avions de la guerre du Vietnam. Ses trois déploiements suivants, en avril-novembre 1966, janvier-juin 1968 et juin-octobre 1969, comprenaient un service actif au large du Vietnam fournissant un appui-feu naval aux forces à terre, protégeant les porte-avions et couvrant les opérations amphibies. En 1970, alors qu'il se préparait pour une autre tournée "WestPac", Taussig a été victime de l'effort alors en cours pour réduire la taille de la flotte active. Il est désarmé début décembre 1970 et placé dans la Flotte de Réserve du Pacifique. Radié du registre des navires de la marine en septembre 1973, le Taussig a été vendu à la République de Chine en mai 1974. Rebaptisé Lo Yang, il a servi dans la marine taïwanaise jusqu'au début du XXIe siècle.

L'USS Taussig a été nommé en l'honneur du contre-amiral Edward D. Taussig (1847-1921), dont la longue carrière a commencé pendant la guerre civile et s'est prolongée tout au long de la Première Guerre mondiale.

Cette page présente toutes les vues que nous avons liées à l'USS Taussig (DD-746).

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

En cours à la fin des années 40 ou au début des années 50.
Cette image a été reçue par le Naval Photographic Center en décembre 1959, mais a été prise environ une décennie plus tôt.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 92 Ko 740 x 595 pixels

Opérant en mer, le 1er avril 1957.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 78 Ko 740 x 605 pixels

En cours au large d'Oahu, Hawaï, 10 mai 1963.
Prise par PH2 Francis L. Antoine, USN.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 111 Ko 600 x 765 pixels

En cours en mer, 13 janvier 1965.
Photographié par PH3 L.E. Canon.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 95 Ko 740 x 600 pixels

Dans la baie de Subic, aux Philippines, le 1er novembre 1963. Les destroyers à côté, tous les types "FRAM II" du Destroyer Squadron 15, sont : (de l'intérieur à l'extérieur) :
USS Taussig (DD-746)
USS John A. Bole (DD-755)
USS Lofberg (DD-759) et
USS John W. Thomason (DD-760).

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 153 Ko 740 x 615 pixels

Dans la baie de Subic, aux Philippines, le 1er novembre 1963. Les destroyers à côté, tous les types "FRAM II" du Destroyer Squadron 15, sont : (de l'intérieur à l'extérieur) :
USS Taussig (DD-746)
USS John A. Bole (DD-755)
USS Lofberg (DD-759) et
USS John W. Thomason (DD-760).

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 123 Ko 740 x 620 pixels

Les officiers du navire ont posé sur le pont de son hélicoptère, vers 1970.
Notez le drapeau, avec un emblème de tigre.

Cette photographie a été reçue de l'USS Taussig avant février 1971.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 121 Ko 740 x 610 pixels

Le Matelot L.J. Kusak et l'Artilleur en chef principal A.A. Epperson, tous deux de l'USS Dixie (AD-14), installent un nouveau canon 5"/38 dans l'un des supports de canon de Taussig, à Subic Bay, Philippines, 1969.

Photographie officielle de la marine américaine.

Image en ligne : 79 Ko 595 x 765 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales sous le numéro de photo 428-N-1143149.

En plus des images présentées ci-dessus, les Archives nationales semblent détenir d'autres photographies de l'USS Taussig (DD-746). La liste suivante présente certaines de ces vues :

Les images énumérées ci-dessous ne font PAS partie des collections du Naval Historical Center.
DO NOT try to obtain them using the procedures described in our page "How to Obtain Photographic Reproductions".

Reproductions of these images should be available through the National Archives photographic reproduction system for pictures not held by the Naval Historical Center.


Convoys escorted [ edit | modifier la source]

Convoi Escort Group Rendez-vous Remarques
task force 19 1–7 July 1941 Ώ] occupation of Iceland prior to US declaration of war
HX 151 24 Sept-1 Oct 1941 ΐ] from Newfoundland to Iceland prior to US declaration of war
ON 24 13-15 Oct 1941 Α] from Iceland to Newfoundland prior to US declaration of war
SC 48 16-17 Oct 1941 Β] battle reinforcement prior to US declaration of war
HX 159 10-19 Nov 1941 ΐ] from Newfoundland to Iceland prior to US declaration of war
ON 39 11 Nov-4 Dec 1941 Α] from Iceland to Newfoundland prior to US declaration of war
HX 166 24-31 Dec 1941 ΐ] from Newfoundland to Iceland
ON 53 9-19 Jan 1942 Α] from Iceland to Newfoundland
HX 174 9-17 Feb 1942 ΐ] from Newfoundland to Iceland
ON 69 25 Feb-1 March 1942 Α] from Iceland to Newfoundland
ON 92 16–17 May 1942 Α] from Iceland to Newfoundland
AT 18 6-17 Aug 1942 Γ] troopships from New York City to Firth of Clyde

USS John W Thomason

Status: Disposed of through Security Assistance Program (SAP), transferred, cash sale, ex-US Fleet hull foreign military sale case number assigned.

Launch Date: 9/30/1944
Commission Date: 10/11/1945
Decommission Date: 12/8/1970

USS John W Thomason spent most of her early career on training missions and exercises. During the Korean War, she fired at railway targets, performed patrol duty, and screened larger units. The USS John W Thomason received seven battle stars for her service in Korea.

Destroyers serve as quick and easily maneuvered warships which generally escort larger ships in the fleet. They also serve as protection for the larger ships from torpedo and submarine attacks. Destroyers were usually outfitted with anti-aircraft guns and anti-submarine weapons, however, despite being heavily armed and prepared for any emergency, destroyers were the most frequently sunk ship during World War II. The men on these ships faced a number on dangers on a day to day basis. A danger they faced, unknowingly, was Asbestos. Asbestos was found in a number of areas on these ships, in particular the insulation that lined piping.

Anyone who served on a destroyer should speak with their doctor regarding asbestos related diseases, such as Mesothelioma and Lung Cancer, and the treatment options available.

We Can Help

Asbestos lung cancer and mesothelioma lawsuits involving active-duty or retired members of the U.S. military involve additional, complex legal issues and considerations.

At The Gori Law Firm , you’ll find lawyers with extensive experience in military asbestos and mesothelioma cases, and a staff that is highly qualified and specially trained to assist us in handling these difficult cases. We also work diligently to help people living with mesothelioma obtain a trial date within six to nine months from the time their lawsuit is filed.

Nationwide Legal Help for People With Asbestos Lung Cancer or Mesothelioma

For a free case evaluation, please call our law offices directly or contact us online. An experienced attorney will be available to discuss your potential lawsuit, and to answer any questions you may have about the connection between asbestos exposure and deadly cancers such as mesothelioma, or your legal rights.


Laststandonzombieisland

Combat Gallery Sunday: The Martial Art of Col. John W. Thomason, Jr., USMC

Born in Huntsville, Texas, 28 February 1893, John Thomason was a Southerner with a family tree steeped in military tradition. His grandfather was no less a person than Thomas Jewett “TJ” Goree, one of Longstreet’s closest aides, who was immortalized in Michael Shaara’s The Killer Angels.

An uncle and four great-uncles had also been Confederate officers. As noted by Donald Morris in an excellent 1993 article on Thomason, Grandfather Goree was closer to John than his father was, and taught him to ride, hunt, and fish while he developed a passion for sketching.

It should have come as no surprise that, after spending two years at the Art Students League in New York City, and a year as a cub reporter for the Houston Chronicle while training at civilian military camps during the summers, that Thomason rushed to join the Marines when the U.S. entered World War I in April 1917.

Not too much difference from Gramps…

After a good bit of stateside training, 1st Lt. John W. Thomason, Jr., U.S.M.C., arrived in France in May 1918, in the 1/5 Marines, part of the 2d Division, American Expeditionary Forces. Fighting with his platoon (and later as Executive Officer of the 49th Company) in five major engagements and fourteen battles, including Belleau Wood, Château-Thierry, San Mihiel, Soissons, and Mont Blanc, Thomason led from the front.

As noted by the Naval History and Heritage Command, “When a German machine gun nest held up a Marine advance at Soissons 18 July 1918, Thomason and one of his men fearlessly advanced on the position and killed 13 of the enemy. For his heroism he received the Navy Cross and the Silver Star.”

5TH MARINES AT CHAMPAGNE Champagne, France 1918. By John W. Thomason, Jr., USMC

Remaining in the Marines during the “peacetime” between the two World Wars, Thomason found time to write and illustrate together no less than 11 books including Fix Bayonets (1926), Jeb Stuart (1930), Gone to Texas (1937), and Lone Star Preacher (1941) while serving a very diverse career that included deploying to Cuba, Nicaragua, China (where he was at the Legation in Peking in the 1930s and documented the China horse marines in his sketches during his time as the commander of the 38th Company) served as commander of the 103-man Marine det on the cruiser USS Rochester serving as an aide to Assistant Secretary of the Navy Col. Henry Roosevelt and worked at the Latin-American desk of the Office of Naval Intelligence just prior to Pearl Harbor.

The Automatic Riflemen, Fix Bayonets

Chinese soldier on horseback

Cantonese soldiers in China 1932

When WWII came to the U.S., Thomason was made a Colonel attached to Nimtz’s staff and, though in poor health due to ulcers and cardiovascular issues, served as war-plans officer and inspector of Marine land bases. He toured forward areas in the Solomons and survived a Japanese air attack that left all the other men in his slit trench dead.

Coming down with double pneumonia and his health continuing to decline, he was released and shipped back to the West Coast for stateside duty. There, at the Naval Hospital at San Diego on March 12, 1944, he died at age 51.

A well-known author and something of the W.E.B. Griffin of his time, he was carried by special train to Oakwood Cemetery, Huntsville, while the state of Texas lowered flags to half-staff for the week of his interment.

Recognizing his service, SECNAV named the new Allen M. Sumner-class destroyer, DD-760, after the late Col. Thomason 30 September 1944 sponsored by his widow. USS John W. Thomason remained on the Navy List, seeing action in Korea and Vietnam and having 10 battlestars to show for it, until 1974 when she was transferred to the Republic of China, serving as the ROCS Nan Yang (DD-17) until 2000.

As for the author, his bestseller Fix Bayonets is still in publication and is considered by many to be perhaps the finest account of Americans in the Great War.

His portrait hangs in the Texas Hall of Heroes at the Capitol in Austin. In addition, the Graphic Arts Building at Sam Houston State University bears his name, as does the special collections room of the university library, which houses a permanent exhibit of his drawings and manuscripts. The University of Texas at Austin also holds a number of his papers.

Besides the extensive collection maintained by the Navy and Marines, Sam Houston University’s Newton Gresham Library has over 3,900 of his works ranging from photos to sketches to paintings online.


Voir la vidéo: Ajalugu - Esimene reservohvitseride kursus Meegomäel