Besurgo SS-321 - Histoire

Besurgo SS-321 - Histoire



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Besurgo SS-321

Besugo

Besugois un poisson de la famille des porgies.

(SS-321: dp. 1526; 1. 311'9"; né. 27'3"; dr. 16'10"; s. 20.3
k.; cpl. 66 ; une. 15", 10 21" TT.; cl. Balao)

Besugo (SS-321) a été lancé le 27 février 1944 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut; parrainé par Mme P. J. Homer ; et commandé le 19 juin 1944, commandant T. L. Wogan aux commandes.

Affecté à la flotte du Pacifique, le Besugo est arrivé à Pearl Harbor le 25 juillet 1944. Il a effectué cinq patrouilles de guerre entre le 26 septembre 1944 et le 25 juillet 1945, opérant dans les détroits de Bungo et de Makassar, en mer de Java et en mer de Chine méridionale. Au cours de ces patrouilles, le Besugo a coulé le sous-marin allemand U-183, le 23 avril 1945 en 04*57' S., 112*52' E.; un pétrolier de 10 020 tonnes ; un LSV, une frégate et un dragueur de mines totalisant 2260 tonnes.

Besugo a quitté Fremantle le 29 août et est arrivé à San Diego, Californie, le 26 septembre 1945. Après une révision, il est retourné dans le Pacifique central, opérant à partir de Guam jusqu'à son transfert à Pearl Harbor le 6 mai 1946. Il a été renommé basé à Pearl Harbor pour le prochain huit ans, durant lesquels elle effectue deux tournées en Extrême-Orient (10 juin-21 septembre 1947 et 31 octobre 1950-11 avril 1951). En août 1954, Besugo a déplacé sa base d'opérations à San Diego et, depuis lors, a opéré le long de
la côte ouest.

Besugo a reçu quatre étoiles de bataille pour la Seconde Guerre mondiale et une pour la Corée.


USS Besugo SS-321 (1944-1966)

Demandez un paquet GRATUIT et obtenez les meilleures informations et ressources sur le mésothéliome qui vous sont livrées du jour au lendemain.

Tout le contenu est protégé par le droit d'auteur 2021 | À propos de nous

Publicité d'avocat. Ce site Web est sponsorisé par Seeger Weiss LLP avec des bureaux à New York, New Jersey et Philadelphie. L'adresse principale et le numéro de téléphone de la société sont 55 Challenger Road, Ridgefield Park, New Jersey, (973) 639-9100. Les informations sur ce site Web sont fournies à titre informatif uniquement et ne sont pas destinées à fournir des conseils juridiques ou médicaux spécifiques. N'arrêtez pas de prendre un médicament prescrit sans d'abord consulter votre médecin. L'arrêt d'un médicament prescrit sans l'avis de votre médecin peut entraîner des blessures ou la mort. Les résultats antérieurs de Seeger Weiss LLP ou de ses avocats ne garantissent ni ne prédisent un résultat similaire en ce qui concerne toute question future. Si vous êtes un détenteur légal des droits d'auteur et pensez qu'une page de ce site dépasse les limites de « l'utilisation équitable » et enfreint les droits d'auteur de votre client, nous pouvons être contactés concernant les questions de droit d'auteur à l'adresse [email protected]


BESUGO AGSS 321

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Sous-marin de classe Balao
    Quille posée le 27 mai 1943 - Lancé le 27 février 1944

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque nom de navire (par exemple, Bushnell AG-32 / Sumner AGS-5 sont des noms différents pour le même navire, il devrait donc y avoir un ensemble de pages pour Bushnell et un ensemble pour Sumner) . Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque nom et/ou période de mise en service. À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


USS Besugo (SS-321), 1944-1966

L'USS Besugo, un sous-marin de classe Balao de 1526 tonnes construit à Groton, dans le Connecticut, a été mis en service en juin 1944. Il a commencé sa première patrouille de guerre en septembre, laissant Pearl Harbor, à Hawaï, en tant que chef d'un groupe de trois sous-marins "meute de loups" affecté à la surveillance du sud l'entrée de la mer intérieure du Japon pour les forces navales qui pourraient tenter de perturber l'invasion de Leyte. Pendant qu'il était stationné là-bas, il torpilla et endommagea le grand destroyer ennemi Suzutzuki. La deuxième patrouille de Besugo l'a emmenée de Pearl Harbor à Fremantle, en Australie. En route, le 23 novembre 1944, il coule le navire de débarquement T-151 à l'ouest de l'île de Palawan.

Les trois patrouilles restantes de Besugo pendant la Seconde Guerre mondiale ont été effectuées de Fremantle dans les eaux des Indes orientales et la mer de Chine méridionale. Au cours de celles-ci, il coula quatre autres navires ennemis, dont le pétrolier de 10 020 tonnes Nichei Maru le 6 janvier 1945, le navire d'escorte Kaibokan # 53 le 7 février, le dragueur de mines W.12 le 6 avril et le sous-marin allemand U-183 le 23 avril. . Il quitta Fremantle fin août 1945, après que le Japon eut accepté de se rendre, et fut par la suite remanié aux États-Unis.

Pendant l'après-guerre, Besugo est resté actif pendant plus d'une douzaine d'années. Après des opérations dans le Pacifique central en 1946, il était basé à Pearl Harbor, se déployant en Extrême-Orient en 1947 et en 1950-1951, pendant la guerre de Corée. En 1954, la base du Besugo a été transférée à San Diego, en Californie, et il a servi au large de la côte ouest jusqu'à sa mise hors service fin mars 1958. En décembre 1962, alors qu'il était en réserve, il a été reclassé comme sous-marin auxiliaire, devenant AGSS-321.

Près de trois ans plus tard, en juin 1965, Besugo recommanda de former un équipage italien, en prévision d'un transfert dans la marine de ce pays. Cette action a été formellement réalisée fin mars 1966, lorsqu'elle a été désarmée par la marine américaine et est devenue le sous-marin de la marine italienne Francesco Morosini. Après près d'une décennie d'activité de plus, il est mis hors service et, en 1976, vendu à la casse en Italie.

Un jour comme aujourd'hui. 1864: A Petersburg, le général de l'Union Ulysses S. Grant se rend compte que la ville ne peut plus être prise d'assaut et s'installe dans un siège.


Besurgo SS-321 - Histoire

Un poisson raie-aigle du golfe de Californie.

• (SS-252 : dp. 1 526 1. 311'9", b. 27'3" dr. 15'3" s.20 k. cpl. 60 a. 1 5", 2 .50 cal. mg., 2 . 30 mg cal., 10 21" tt. cl. Gato)

Gabilan (SS-252) a été lancé le 19 septembre 1943 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut, parrainé par Mme Jules James, épouse du contre-amiral James, et commandé le 28 décembre 1943, Comdr. K. R. Wheland aux commandes.

Après le shakedown de New London, le Gabilan a navigué pour une brève formation anti-sous-marine à Key West avant de transiter par le canal de Panama pour les îles hawaïennes. Elle est arrivée à Pearl Harbor le 23 mars 1944 et a passé sa première patrouille de guerre (21 avril-6 juin) à repérer les Mariannes en rassemblant des informations pour l'invasion américaine de ces îles. Sa deuxième patrouille de guerre (29 juin-18 août) l'a emmenée sur la côte sud de Honshu, au Japon, où, dans la nuit du 17 juillet, elle a effectué une poursuite radar audacieuse à travers le clair de lune brillant et l'eau phosphorescente. Contournant des récifs et des hauts-fonds dangereux, elle a repoussé une attaque qui a coulé un dragueur de mines de 492 tonnes. Sa troisième patrouille de guerre (26 septembre-12 novembre) l'a emmenée au sud de l'Empire japonais en compagnie de Besugo (SS-321) et Ronquill (SS-396) pour détecter le départ de Bungo Suido de toute unité de flotte ennemie majeure qui pourrait interférer avec la campagne de libération des îles Philippines. La dernière période de la patrouille était une recherche indépendante des approches de Kii Suido où, dans une attaque périscopique à l'aube le 31 octobre, elle a détruit le navire auxiliaire Kaigo No. 6 avec une seule torpille.

Gabilan a terminé sa troisième patrouille de guerre à Saipan le 12 novembre 1944 et s'est rendu à Brisbane, en Australie, pour le radoub. Sa quatrième patrouille de guerre était en mer de Chine méridionale (29 décembre 1944-15 février 1945). Elle a rejoint Perch (SS 313) et Barbel (SS-316) dans une patrouille coordonnée au large de l'entrée sud du passage de Palawan et de l'approche ouest du détroit de Balabac, où les cuirassés japonais Ise et Hyuga devaient apparaître en route pour menacer les forces d'invasion américaines. dans les Philippines. Il y a eu de nombreuses plongées rapides pour éviter que des mines flottantes d'avions ne soient coulées par les tirs de fusil du sous-marin, mais il n'y avait aucun signe de leur proie. En retraversant la mer de Java en route vers Fremantle, le sous-marin a eu une matinée éprouvante pour les nerfs alors que de nombreux avions larguaient des bombes anti-sous-marines à proximité, culminant par l'apparition d'un mouilleur de mines japonais qui a lancé deux attaques délibérées en eau peu profonde, tombant de 20 des charges. Complètement secouée, mais ne subissant que des dommages superficiels, Gabilan a échappé à son antagoniste dans une forte rafale de pluie providentielle. Sa seule autre diversion en route vers Fremantle fut une rencontre avec le sous-marin britannique EMS Spiteful, une cible d'approche au crépuscule du matin mais, heureusement, l'éclairage était suffisant pour permettre à Gabilan d'identifier Spiteful au dernier moment avant de tirer.

Gabilan a mené la plus grande partie de sa cinquième patrouille de guerre (20 mars-28 mai) en tant qu'unité d'une "meute de loups" qui comprenait Charr (SS-328) et Besugo (SS-321). Patrouillant sous les Célèbes, la meute a entamé une poursuite épique de quatre jours le 4 avril avec un contact de deuil sur le croiseur Isuza et ses quatre escortes. L'une des escortes est devenue la proie de Besugo, et le croiseur insaisissable a été repéré alors qu'il entrait dans la baie de Bima dans la nuit du 6 avril. Le mot a été envoyé à Gabilan, exécutant déjà une attaque de surface audacieuse qui a laissé le croiseur gîter et descendre par la proue. Avec la formation ennemie confuse par l'attaque de Gabilan, Charr a terminé la mise à mort avec une salve de six torpilles le matin du 7 avril. La disparition de l'Isuza, le dernier des croiseurs légers japonais à être victime d'une torpille sous-marine, a été observée par le sous-marin britannique Spark.

Gabilan a déjoué trois efforts pour couler un petit cargo le matin du 14 avril 1946, puis a marqué des coups dans deux cargos d'un autre convoi. Après un court séjour au large de Hainan où il détruisit des mines dérivantes, il retourna à Pearl Harbor le 28 mai pour une remise en état.

La sixième et dernière patrouille de guerre de Gabilan (du 20 juin au 17 août 1945) était au poste de sauvetage pour les avions américains au large de la baie de Tokyo. Elle a d'abord sauvé six hommes, les équipages de deux bombardiers-torpilleurs ont ensuite couru bien à l'intérieur de la baie de Tokyo, à portée de batteries côtières, pour sauver un autre équipage de trois hommes. Six avions de combat "Hellcat" de la Marine lui ont fourni une couverture pour la mission. En sortant, elle s'est arrêtée pour détruire une mine à la dérive avec des coups de feu. Au total, lors de cette patrouille, Gabilan a sauvé 17 aviateurs.

En route vers Pearl Harbor, Gabilan a reçu des nouvelles de la capitulation japonaise. En passant par San Francisco et la Zone du Canal, le Gabilan est arrivé à New London, Connecticut, où il a été désarmé le 23 février 1946 et a rejoint la Flotte de Réserve de l'Atlantique. Elle a été vendue pour démolition le 15 décembre 1959.

Gabilan a reçu quatre étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale. Ses deuxième, troisième, cinquième et sixième patrouilles de guerre ont été désignées "réussies"


Besurgo SS-321 - Histoire

RAPPORTS DES PATROUILLES DE GUERRE SOUS-MARINE DES ÉTATS-UNIS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

À la fin de chaque patrouille de guerre de la Seconde Guerre mondiale, les commandants de sous-marins ont créé un rapport sur la patrouille. Ces rapports ont été utilisés comme matière première pour informer, améliorer les tactiques, évaluer les commandants, etc. Pendant la Seconde Guerre mondiale, plus de 1 550 rapports de patrouille contenant environ 63 000 pages ont été générés. Au cours des années 1970, ceux-ci ont été photographiés et reproduits sur microfilm pour les rendre plus facilement accessibles et reproductibles (environ 250 rouleaux). En 2008, une copie de ce microfilm a été numérisée au format numérique (110 Go) et en 2009, elle a été mise à disposition en ligne (14 Go).

Ces rapports de patrouille de guerre ont été rédigés au cours d'une guerre meurtrière et acharnée. Veuillez noter qu'il peut y avoir des références à des forces ennemies qui peuvent être offensives dans le contexte d'aujourd'hui.

À la fin des rapports de patrouille de guerre, il y a des annexes qui fournissent des tableaux d'informations sur plusieurs patrouilles de guerre.

Nous remercions John Clear EMC (SS) USN Ret. et Dan Martini EMCM(SS) USN Ret. pour leur généreux don des copies numériques de ces rapports de patrouille de guerre utilisés pour créer cette version en ligne. Nous souhaitons également remercier le Naval Undersea Museum pour le prêt de leurs copies sur microfilm des rapports de patrouille de guerre pour le projet. Les versions en ligne ont été compressées et optimisées pour la lecture en ligne par le webmaster Rich Pekelney.


Besurgo SS-321 - Histoire

Extrait de : Dictionnaire des navires de combat navals américains

Besugo est un poisson de la famille des porgies.

(SS-321: dp. 1526 l. 311'9" b. 27'3" dr. 16'10" s. 20.3 k. cpl. 66, a. 1 5", 10 21" TT. cl. Balao )

Besugo (SS-321) a été lancé le 27 février 1944 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut, parrainé par Mme P. J. Homer et commandé le 19 juin 1944, commandé par le commandant T. L. Wogan.

Affecté à la flotte du Pacifique, le Besugo est arrivé à Pearl Harbor le 25 juillet 1944. Il a effectué cinq patrouilles de guerre entre le 26 septembre 1944 et le 25 juillet 1945, opérant dans les détroits de Bungo et de Makassar, en mer de Java et en mer de Chine méridionale. Au cours de ces patrouilles, le Besugo a coulé le sous-marin allemand U-183 le 23 avril 1945 à 04,57' S., 112,52' E. un pétrolier de 10 020 tonnes, un LSV, une frégate et un dragueur de mines totalisant 2260 tonnes.

Besugo a quitté Fremantle le 29 août et est arrivé à San Diego, Californie, le 26 septembre 1945. Après une révision, il est retourné dans le Pacifique central, opérant à partir de Guam jusqu'à son transfert à Pearl Harbor le 6 mai 1946. Il est resté basé à Pearl Harbor pour le prochain huit ans durant lesquels elle effectue deux tournées en Extrême-Orient (10 juin-21 septembre 1947 et 31 octobre 1950-11 avril 1951). En août 1954, Besugo a déplacé sa base d'opérations à San Diego et depuis ce temps a opéré le long de la côte ouest.

Besugo a reçu quatre étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale et une pour la Corée.


Besurgo SS-321 - Histoire

UN PEU D'HISTOIRE : Logos d'équipage VP-2 ". Escadron de patrouille DEUX NAS Iwakuni, Japon Déploiement de septembre 1958 à février 1959 Patchs d'équipage. " Contribution de Robert B. (Bob) Casey spec4&# 0519@yahoo.com [25MAY99]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Till Last Prop Has Stopped - Page 25 - Naval Aviation News - Décembre 1958. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1958/dec58.pdf [14AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". VP-2 Sailors Answer Call - Page 32 - Naval Aviation News - Juin 1958. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1958/jun58.pdf [13AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Patrol Squadron DEUX NAS Iwakuni, Japon Déploiement de septembre 1958 à février 1959 Cruise Book. " Contribution de Robert B. (Bob) Casey spec439@& #121ahoo.com [25MAY99]


LE DEPLOIEMENT IWAKUNI 1958-1959

Nous, de l'escadron de patrouille TWO, avons voyagé au Japon en août et septembre 1958 pour une mission opérationnelle de six mois. Pour la plupart d'entre nous, cela a représenté notre première visite dans ce pays et a constitué une expérience inoubliable. Pour les autres membres de l'escadron, cela signifiait retourner avec enthousiasme dans les villes japonaises et les amis qu'ils avaient connus autrefois. C'était une période de découverte pour nous tous, et nous avons appris que le Japon est toujours le pays de Fuji-san, de cerisiers en fleurs et de Giesha. Mais nous avons aussi appris que le Japon est toujours le pays des villes, grouillant d'industries et de gens industrieux. C'est le paradis du shopping pour les célèbres appareils photo, radios, soies et autres produits méticuleusement construits de J^pan I il nous a charmés aussi, avec sa myriade de couleurs douces disposées en patchwork à prédominance agraire, appliquant avec ténacité leur ancien labour méthodes à la terre mère. Et peut-être la meilleure leçon que nous ayons trouvée, dans le pays légendaire des montagnes s'élevant dans la brume de la mer, était celle que les Japonais pouvaient nous montrer d'eux-mêmes. Alors que notre vocabulaire s'est élargi pour inclure des mots tels que Kuda-sai, arigato et Watashi, nous avons appris qu'il est possible pour un peuple honnête, intelligent et généreux de vivre heureux et simplement sans les accumulations matérielles auxquelles nous sommes habitués et parfois dépendants. Nous avons été traités avec la plus grande gentillesse et déférence, ce qui a considérablement accru notre respect pour le peuple de cette nation insulaire.

Bien que lwakuni ait été le cadre de nos principales tâches militaires, nous avons fréquemment visité d'autres régions. Presque chaque semaine, nos Neptunes bleus atterrissaient à NAS Atsugi, près de Tokyo et d'autres voyages transportaient des membres de l'escadron à Okinawa, aux Philippines et à Hong Kong exotique. les pentes enneigées des montagnes du nord avec seulement quelques heures de trajet entre les deux.

Notre travail était de nature sérieuse. Ce qui avait semblé simple et facile pendant le cycle d'entraînement a été rendu difficile par des installations inadéquates et les exigences beaucoup plus élevées imposées à un escadron déployé sur le plan opérationnel. Nous avons pris une conscience aiguë de l'importance attachée à notre mission et de la confiance et de la responsabilité dont nous avons hérité lorsque nous avons relevé l'escadre qui nous avait précédés. Souvent, les engagements nous obligeaient à travailler de longues heures dans le froid ou la pluie et nous avons appris à vivre avec la déconvenue qui accompagne les lancements avant l'aube et les patrouilles prolongées.

Ces choses étaient primordiales dans nos esprits et elles absorbaient pleinement notre temps et nos énergies. Mais la récompense était dans l'action, les résultats satisfaisants, et l'effet cohésif de l'expérience vitale commune restera avec nous pour l'avenir. Ce livre est donc destiné à enregistrer les événements qui ont constitué notre déploiement au Japon. Il est également destiné à servir de passeport de retour mental au Japon en 1958-1959.

UN PEU D'HISTOIRE : ". Ice Jam Bombed By VP-2 - Page 38 - Naval Aviation News - Juillet 1957. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1957/jul57.pdf [11AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : Briquet VP-2 ". Vers 1957. " Contribution de John Lucas [email protected] [08APR2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Formation portes ouvertes à Denver - Page 28 - Naval Aviation News - novembre 1956. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1956/nov56.pdf [09AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Membres de VP-2 - Page 28 - Naval Aviation News - Novembre 1956. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1956/nov56.pdf [09AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". La source est citée dans le VP-2 Squadron DEPLOYMENT REPORT du 25 juin 1954. Le rapport d'attaques du 2 VP-2 PPC servant pendant ce déploiement et le rapport d'accident du VP-2 sur BuNo 127752. " Contribution de Satch Beasley sonofanavyman@3capecod.&# 110et [07JUN2018]

Du 2 janvier 1954 au 10 juillet 1954 : l'escadron VP-2 quitte la NAS Whidbey Island, Washington et se déploie sur la NAS Iwakuni, au Japon avec 9 P2V-5 Neptunes, remplaçant le VP-7 le 4 janvier. Pendant le déploiement, les vols suivants ont été effectués : 63 ECM primaire 51 Surveillance maritime primaire 52 Patrouilles du détroit de Tsushima 75 Force opérationnelle 77 ASP. Un total de 2021 Heures enregistrées sur des vols opérationnels. Deux Neptune ont signalé des attaques de Mig 15 au-dessus de la mer Jaune sans aucun dommage observé pour aucun des avions et un Neptune a été perdu lors d'une mission secrète menée au-dessus de la mer Jaune près de la côte de Port Arthur, en Chine. Ces trois avions sont les seuls avions en 22 ans d'histoire de l'escadron VP-2 à avoir été attaqués.

UN PEU D'HISTOIRE : ". Hey Mac, d'où viens-tu ? - Page 8 - Naval Aviation News - novembre 1954. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1954/nov54.pdf [02AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Hurricane Traps Bird Flock - Page 34 - Naval Aviation News - Mars 1953. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1953/mar53.pdf [29JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". FASRON-110, FASRON-112, FASRON-114, FASRON-117, FASRON-118, FASRON-119, FASRON-120, FASRON-885, FASRON-895, VP-1, VP-2 , VP-4, VP-6, VP-9, VP-22, VP-28, VP-29, VP-40, VP-42, VP-46, VP-47, VP-731, VP-772, VP -871, VP-892 et VP-931) - Naval Aeronautical Organization OPNAV NOTICE 05400 for Fiscal Year 1953 daté 1 October 1952 is: DECLASSIFIED per Office of Chief of Naval Operations on 1 February 1965 by Op-501. " WebSite: Naval Historical Centre http://www.history.navy.mil/a-record/nao53-68/fy1953-oct52.pdf [14MAR2007]

UN PEU D'HISTOIRE : ". FAW-1, FAW-2, FAW-4, FAW-6, FAW-14, VP-1, VP-2, VP-4, VP-6, VP-9, VP-22 , VP-28, VP-40, VP-42, VP-46, VP-47 et VP-871) - Naval Aeronautical Organization OPNAV NOTICE 05400 for Fiscal Year 1953 daté 1 October 1952 is: DECLASSIFIED per Office of Chief of Naval Operations le 1er février 1965 par Op-501. " Site Web : Naval Historical Center http://www.history.navy.mil/a-record/nao53-68/fy1953-oct52.pdf [14MAR2007]

UN PEU D'HISTOIRE : ". VP Commanding Officers - Page 16 - Naval Aviation News - Décembre 1952. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1952/dec52.pdf [28JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". VP-2 Shows Fine 'Can-Do' Spirit - Page 31 - Naval Aviation News - Novembre 1951. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1951/nov51.pdf [25JUIL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Planes Aid Barrow Supply - Page 12 - Naval Aviation News - Janvier 1951. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1951/jan51.pdf [22JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". 01DEC51--COREE--ARRIVEE: 01SEP51 DEPART: 01DEC51 TAIL CODE: SB AIRCRAFT: P2V-4" http://www.history.navy.mil/branches/koreaob.htm

Vers 1950 - 1953
guerre de Corée

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 19 août 1950
    Sortie : 13 novembre 1950
    Zone de patrouille : Détroit de Formose
    Avion : P2V-3/3W
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date : avril 1951
Sortie : 29 août 1951
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-3
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date d'entrée : 29 mars 1952
Sortie : 5 octobre 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-3
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date : 27 mai 1953
Date de sortie : 1er décembre 1953
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé dans : Détachement seulement
    Lieu du détachement : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date du détachement : 1er août 1951
    Sortie du détachement : 2 décembre 1951
    Zone de patrouille : Mer de Chine orientale Mer Jaune
    Avion : P2V-3W
    Pertes : Aucune

    Déployé à : Johnson AFB
    Date : 7 juillet 1950
    Sortie : 6 août 1950
    Zone de patrouille : Mer Jaune

Déployé à : Tachikawa AFB
Date d'entrée : 7 août 1950
Date de sortie : 12 février 1951
Zone de patrouille : littoral coréen Mer du Japon
Avion : P2V-3/3Wbr>Pertes : Aucune
Lieu du détachement : NAS Atsugi, Japon
Détachement en : 5 janvier 1951
Détachement : 12 février 1951
Zone de patrouille : littoral coréen de la mer Jaune

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date : 1er août 1951
Date de sortie : 14 janvier 1952
Zone de patrouille : Mer Jaune Mer du Japon Détroit de Tsushima
Avion : P2V-3/3W
Pertes : P2V-3 le 16 août 1951, l'équipage a sauvé P2V le 6 novembre 1951, 10 KIA (combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 28 juin 1953
    Date de sortie : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P2V-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date : 27 juin 1952
    Sortie : 16 novembre 1952
    Zone de patrouille : Mer du Japon
    Avion : P4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : Pusan
    Date du détachement : juillet 1952
    Sortie du détachement : 3 janvier 1953
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 1 février 1953
    Date de sortie : 30 juin 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P4Y-2/2s
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 4 novembre 1950
    Date de sortie : 1 mai 1951
    Zone de patrouille : Formose continentale chinoise
    Avion : P2V-4
    Pertes : P2V, 21 janvier 1951 (hors combat)
    Emplacement du détachement : aucun
    VP-22

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date d'entrée : 1er décembre 1951
Date de sortie : 31 mai 1952
Zone de patrouille : Détroit de Tsushima Mer du Japon
Avion : P4Y-2S
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun
VP-22

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date : 30 novembre 1952
Date de sortie : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine du Nord et du Sud
Avion : P2V-5
Pertes : P2V-5, 18 janvier 1953 (combat), 7 sauvés, 4 KIA et 2 POW (liés au combat)
P2V-5, 31 janvier 1953 (hors combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 16 juillet 1950
    Sortie : 7 août 1950
    Zone de patrouille : Foochow Shanghai
    Avion : PB4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : NAF Agana
    Date du détachement : janvier 1950
    Sortie du détachement : 7 août 1950
    VP-28

Déployé à : Tachikawa AFB
Date : 1er avril 1951
Date de sortie : 9 octobre 1951
Zone de patrouille : Détroit de la mer Jaune Tsushima
Avion : PB4Y-2S
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Itami AFB
Date du détachement : 24 avril 1951
Sortie du détachement : 30 avril 1951
Zone de patrouille : côte japonaise, opérations ASW.
Emplacement du détachement : Kimpo AFB
Date du détachement : 1er octobre 1951
Sortie du détachement : 13 décembre 1951
Zone de patrouille : Corée intérieure
VP-28

Déployé à: NAF Itami
Date d'entrée : 1 juin 1952
Sortie : 2 décembre 1952
Zone de patrouille : Côte nord-coréenne Côte chinoise
Avion : P2V-3/P4Y-2/2S
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 27 septembre 1952
    Date de sortie : 1 avril 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Côte coréenne
    Avion : P2V-5/6
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Suisun (AVP 53), 11 avril 1951-fin 1951
    Date : 9 juin 1951
    Date de sortie : 13 décembre 1951
    Zone de patrouille : Détroit de la mer Jaune Tsushima
    Avion : PBM-5/5S
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun
    VP-40

Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
Date d'entrée : 2 septembre 1952
Date de sortie : 28 mars 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine méridionale Détroit de Formosa
Avion : PBM-5/5S
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Pescadores
Date du détachement : 2 sept. 1952
Sortie du détachement : 28 mars 1953
Zone de patrouille : mer de Chine méridionale et mer de Chine orientale
Lieu du détachement : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date du détachement : 2 sept. 1952
Sortie du détachement : 28 mars 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine orientale Mer Jaune

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 19 juillet 1950
    Sortie : 10 août 1950
    Zone de patrouille : côte coréenne

Déployé sur : NAS Yokosuka
Date d'entrée : 11-31 août 1950
Sortie : 1er septembre 1950
Zone de patrouille : Détroit de Tsushima Mer du Japon

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Pine Island (AV 13), août 1950-déc 1950
Curtiss (AV 4), 1er novembre 1950-1 décembre 1950
USS Gardiners Bay (AVP-39), 18 octobre 1950-27 février 1951
Suisun (AVP 53), 11 avril 1951-15 juillet 1951
Date d'entrée : 1er septembre 1950
Date de sortie : 9 avril 1951
Zone de patrouille : Mer Jaune
Avion : PBM-5
Pertes : PBM-5, 7 janvier 1951 (hors combat)
Lieu du détachement : Inchon
USS Gardiners Bay (AVP-39), 3-13 octobre 1950
Date du détachement : 3 octobre 1950
Sortie du détachement : 17 octobre 1950
Zone de patrouille : eaux coréennes
Lieu du détachement : Chinhae
USS Gardiners Bay (AVP-39), 13-18 octobre 1950
Date du détachement : 14 octobre 1950
Sortie du détachement : 18 octobre 1950
Zone de patrouille : Eaux coréennes Mer Jaune

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Date : 7 décembre 1951
Date de sortie : 6 juin 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P4Y-2
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Chinhae
Date du détachement : 15 mars 52
Date de sortie du détachement : avril 1952
Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : les îles Pescadores
    Suisun (AVP 53) 30 juillet 1950-6 mars 1951
    Date : 31 juillet 1950
    Date de sortie : 6 février 1951
    Zone de patrouille : Détroit de Formose Chine

Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
Date d'entrée : 1 décembre 1950
Date de sortie : 6 février 1951
Zone de patrouille : Recherches de secteur de nuit
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : Buckner Bay
USS Salisbury Sound (AV-13), 1er novembre 1950-6 mars 1951
Date du détachement : 1er novembre 1950
Date de sortie du détachement : 6 février 1951
Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
Date du détachement : 31 juillet 1950
Date de sortie du détachement : 6 février 1951
Zone de patrouille : vols de messagerie vers Okinawa

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Floyds Bay (AVP 40), 26 septembre 1951-début 1952
USS Gardiners Bay (AVP-39), 26 septembre 1951-début 1952
Date d'entrée : 30 sept. 1951
Date de sortie : 2 avril 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : PBM-5S/5S2
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Chinhae
Suisun (AVP 53)
Date du détachement : septembre 1951
Sortie du détachement : 2 avril 1952
Zone de patrouille : côte coréenne

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
Date d'entrée : 1er mars 1953
Date de sortie : 27 juillet 1953
Zone de patrouille : côte est de la Corée du détroit de Formosa
Avion : PBM-5S2
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    USS Gardiners Bay (AVP-39), juillet 1950-1 octobre 1950
    Date : 31 juillet 1950
    Sortie : 16 octobre 1950
    Zone de patrouille : Détroit de Chosin

Déployé à: Chinhae/Inchon
USS Gardiners Bay (AVP-39), 3-13 octobre 1950
Zone de patrouille : eaux coréennes
Date d'entrée : 16 octobre 1950
Sortie : 15 novembre 1950

Déployé à: NAF Yokosuka
Date d'entrée : 16 novembre 1950
Date de sortie : 1er janvier 1951
Zone de patrouille : Mer du Japon, côte est de la Corée
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé sur : l'île de Pescadores
Île des Pins (AVP 12)
Date : 1er août 1951
Sortie : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer Jaune
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
USS Salisbury Sound (AV-13)
Date du détachement : 26 juillet 1951
Sortie du détachement : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer de Chine
Emplacement du détachement : Buckner Bay
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Corson (AVP 37)
Détachement : 26 juillet 1951
Sortie du détachement : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer de Chine
1952 Déploiements
VP-47

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Date : 22 novembre 1952
Date de sortie : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer Jaune Mer du Japon
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Fukuoka
Corson (AVP 37)
Date du détachement : décembre 1952
Date de sortie du détachement : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer du Japon

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Kenneth Whiting (AV 14)
    USS Gardiners Bay (AVP-39)
    Date : juillet 1953
    Date de sortie : décembre 1953
    Zone de patrouille : Mer Jaune
    Avion : PBM-5S2
    Pertes : PBM-5 le 30 juillet 1953 (hors combat), 5 secourus, 10 tués dans le crash
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
    Date : 1er mai 1953
    Date de sortie : 1er septembre 1953
    Zone de patrouille : Mer de Chine méridionale
    Avion : PBM-5S2
    Pertes : PBM-5 le 30 juin 1953 (hors combat)
    Lieu du détachement : NAS Iwakuni, Japon
    USS Kenneth Whiting (AV-14)
    USS Gardiners Bay (AVP-39) jusqu'en juin 1953
    Floyds Bay (AVP 40)
    Date du détachement : 1 juin 1953
    Date de sortie du détachement : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : côte coréenne

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 28 mars 1953
    Date de sortie : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P2V-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : Buckner Bay
    USS Salisbury Sound (AV-13), 1er novembre 1950-6 mars 1951
    Suisun (AVP 53), 6 mars 1951-13 août 1951
    Date : 7 février 1951
    Sortie : 13 août 1951
    Zone de patrouille : côte chinoise du détroit de Formosa
    Avion : PBM-5
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
    USS Salisbury Sound (AV-13), 13 mars 1951-18 octobre 1951
    Date du détachement : 7 février 1951
    Date de sortie du détachement : 13 août 1951
    Zone de patrouille : Côte de Formose Côte de Chine
    Lieu du détachement : Hong Kong
    Date du détachement : 7 février 1951
    Date de sortie du détachement : 13 août 1951
    Zone de patrouille : vols de messagerie

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Date d'entrée : 1 juin 1952
Sortie : 8 décembre 1952
Zone de patrouille : côte coréenne Détroit de Formosa
Avion : PBM-5S2
Pertes : PBM endommagé le 31 juillet 1952, 2 KIA et 2 WIA (liés au combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 31 janvier 51
    Sortie : 3 août 1951
    Zone de patrouille maritime : détroit de Tsushima jaune
    Avion : P4Y-2
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : K-1, Pusan
    Date du détachement : 12 juin 1951
    Sortie du détachement : 3 août 1951
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 1er décembre 1951
    Sortie : 7 juillet 1952
    Zone de patrouille : Mer du Japon
    Avion : P4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : Kimpo AFB
    Date du détachement : 12 décembre 1951
    Sortie du détachement : 7 juillet 1952
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Curtiss (AV 4) jusqu'au 30 décembre 1950
    Pine Island (AV 12), décembre 1950-mi-1951
    USS Gardiners Bay (AVP-39), 18 octobre 1950-13 avril 1951
    Suisun (AVP 53), 11 avril 1951 - Fin 1951
    Date d'entrée : 13 décembre 1950
    Date de sortie : 9 juin 1951
    Zone de patrouille : Mer Jaune, patrouilles de nuit
    Avion : PBM-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun
    1951 Déploiements

UN PEU D'HISTOIRE : ". Escadrons de patrouille dans la guerre de Corée - Naval Aviation News, juillet-août 2002 par Rick Burgess. " http://www.findarticles.com/p/articles/mi_m0IAX/is_5_84/ai_90332255 [29MAR2005]

Étant donné que la plupart des combats de la GUERRE DE CORÉE se sont déroulés au-dessus de la péninsule coréenne, l'essentiel de la contribution aérienne de la Marine à la guerre a pris la forme d'avions tactiques embarqués. Pour les escadrons de patrouille de la Marine (VP), la guerre s'est déroulée principalement à la périphérie du front principal, principalement dans le cadre de missions de contrôle de la mer et de déni de mer, et d'autres rôles tels que la chasse aux mines.

La guerre de Corée a été l'un des nombreux points chauds de la masse continentale asiatique, attirant l'attention des escadrons VP au début des années 1950. La guerre froide au sens large était en plein froid. L'Union soviétique avait testé ses premières armes nucléaires en 1949, et sa grande flotte de sous-marins représentait une menace crédible pour les forces opérationnelles porte-avions et amphibies de la Marine. Toujours en 1949, les forces de l'Armée populaire de libération de la Chine communiste avaient repoussé les forces nationalistes chinoises du continent asiatique à travers le détroit de Formose jusqu'à Formose (aujourd'hui Taiwan). Les forces coloniales françaises en Indochine ont été assiégées par une force Viet Minh de plus en plus forte dirigée par Ho Chi Minh. Du détroit de Béring à Singapour, les avions de patrouille de la Marine avaient beaucoup à surveiller.

Bien que les forces opérationnelles porte-avions de la septième flotte américaine aient été engagées dans la zone d'opérations coréenne, la flotte était toujours chargée de la protection de Formose. La flotte a pu maintenir une surveillance de routine du détroit de Formose avec des avions de patrouille, ce qui a rendu impossible pour les Chinois communistes de lancer une invasion surprise de l'île.

Dans la zone d'opérations coréenne, les escadrons VP ont participé au blocus de la Corée du Nord, gardant la marine marchande et les flottes de pêche sous surveillance et dissuadant les activités sous-marines hostiles. In addition, patrol aircraft hunted and destroyed mines, dropped flares for air strikes, and conducted weather reconnaissance and search-and-rescue operations.

At the beginning of the Korean War, Pacific Fleet VP squadrons were equipped with three heavily armed aircraft types. Martin PBM-5/5S/5S2 Mariners were the only flying boats in active patrol squadrons (the P5M Marlin had not yet entered service.) Seaplanes were increasingly being displaced by land-based patrol bombers, such as the four-engine Consolidated Privateer P4Y-2/2S/2B, a holdover from WW II and versions of the new twin-engine Lockheed Neptune (P2V2/3/3W/4/5), successor to the post-WWII PV-2 Harpoon patrol bomber.

The Pacific Fleet was equipped with only nine VP squadrons in June 1950, having disestablished four squadrons in the first half of the year. VP squadrons were based at NAS Whidbey Island, Washington NAS North Island, San Diego, California and NAS Barbers Point, Hawaii. They deployed to NAF Yokosuka, Japan NS Sangley Point, Philippines, Philippines. NAS Kodiak, Alaska and NAS Agana, Guam. By the end of 1950, seven reserve VP squadrons were activated, five of which were assigned to the Pacific Fleet. By the end of 1951, two more active duty VP squadrons were established in the Pacific Fleet, and two more reserve squadrons were activated to augment them. NAS Alameda, California, and NAS Seattle, Washington, accommodated some of the new squadrons. Only one Atlantic Fleet patrol squadron, VP-7 at NAS Quonset Point, Rhode Island, was deployed to the war zone, arriving less than one month before the truce on 30 June 1953.

When the war broke out in 1950, Fleet Air Wing FAW-1 at Guam controlled squadrons deployed to the western Pacific. In July 1950 FAW-1 moved to Naha, Okinawa, to control patrols over the Formosa Strait using one land-based and one flying boat squadron. FAW-6 was established at Atsugi, Japan, to coordinate patrols in the Yellow Sea and Sea of Japan. Eventually the typical strength of FAW-6 included three land-plane squadrons and two flying boat squadrons, as well as two squadrons of Royal Air Force Sunderland flying boats. These command structures remained in place throughout the war, except during a short period when they were relieved by FAW-2 and FAW-14, respectively.

Only eight patrol planes--PBMs assigned to VP-46 and the squadron it was relieving, VP-47--patrolled the Far East when the North Korean invasion began, while VP-28's PB4Ys were deployed to NAS Agana, Guam. Soon, VP-47 was regrouped and retained on deployment, VP-6's P2V-3s arrived at Johnson Air Base near Tokyo, Japan, and VP-42's PBMs staged at Iwakuni, Japan. VP-28 staged to NAF Naha, Okinawa, Japan and began daily patrols of the Formosa Strait and the coast of China. Other squadrons rotated in turn, and also deployed to far-flung bases and anchorages such as Hong Kong the Pescadores, Buckner Bay and NAF Kadena, Okinawa, Japan Tachikawa and Itami in Japan and NAS Kodiak, Alaska and Shemya in the Aleutians.

As the North Korean invasion pushed south, VP-6's Neptunes were used on three occasions to provide naval gunfire spotting for United Nations warships on the western coast of South Korea. The squadron's P2V-3s, armed with 20mm cannon, bombs and rockets, also launched many attacks themselves against North Korean targets along the northeast shore.

On 29 July 1950, two crews destroyed a railroad train with their rockets and guns. On 13 August, crews sank three boats and two barges engaged in minelaying near Chinnampo, and damaged two surface craft near Wonsan. One VP-6 Neptune was damaged in the attack. An attack on a patrol boat near Chinnampo on 16 August was fatal to another VP-6 aircraft, which ditched after taking fire. The crew was rescued by the Royal Navy cruiser HMS Kenya. Patrol planes were prohibited thereafter from undertaking attack missions over Korea. VP-6 became the only patrol squadron awarded the Navy Unit Citation during the Korean War.

Patrol planes--PBMs, P2Vs and Sunderlands--were used extensively in mine hunting, particularly in the harbors of Inchon and Wonsan. This tedious activity required the PBMs to fly low and slow, close enough to detonate a moored mine with machine gunfire, but high enough to avoid the mine's explosion. P2Vs dropped depth charges to wipe out magnetic mines.

In 1951 VP squadrons were pressed into another role, this time over land, dropping illumination flares in support of air strikes. Known as Firefly missions, they helped deny the night to enemy supply movements. Admiral Arthur W. Radford suggested the use of P4Y-2 Privateers as flare ships to replace the more vulnerable R4D Skytrains in illuminating targets for Marine Corps F4U-5N Corsair and F7F-3N Tigercat night hecklers. One P4Y from VP-772 was modified For the mission and proved highly successful, and three more P4Ys from VP-772 and VP-28 were assigned as "Lamp Lighters" (later operated by successive squadrons). During a typical mission, the P4Y would rendezvous with four attack aircraft, search for truck convoys and illuminate the targets for the attack aircraft.

Although United Nations forces were successful in maintaining air superiority over most of the Korean peninsula, lumbering patrol aircraft had a few encounters with enemy aircraft. A VP-42 Mariner was damaged on 11 May 1952 by a MiG-15 fighter over the Yellow Sea, and on 31 July 1952 a VP-731 PBM was seriously damaged by gunfire from a MiG-15, which killed two crewmen and injured two others.

Flights off China and the Soviet Union, far from protective cover, were more dangerous. VP-28 P4Ys were attacked over the Formosa Strait on 26 July by an F-51 Mustang in North Korean markings, and on 20 September and 22 November 1950 by MiG-15s, all without result. A VP-42 PBM was lost to unknown causes in the southern Formosa Strait on 5 November. On 6 November 1951 a VP-6 P2V-3W was shot down, with no survivors, by Soviet fighters near Vladivostok. On 18 January 1953 Chinese antiaircraft batteries shot down a VP-22 P2V off Swatow. A Coast Guard PBM-5G picked up the survivors but crashed on takeoff, resulting in the loss of 11 fliers, including 7 from the P2V. The survivors were rescued by a Navy ship. Further such aircraft incidents and losses occurred in the years after the Korean truce.

One daring P2V crew amazingly survived a series of eight or nine intentional overflights of the Soviet Union's Kamchatka peninsula between April and June 1952. A VP-931 P2V-3W--modified with special electronic intelligence equipment in its nose and flown by a handpicked crew--flew in radio silence over the peninsula at 15,000 feet in search of military installations. When military sites were detected, an Air Force RB-50 flying above and behind the P2V photographed the sites. The snoopers were intercepted on two missions by Soviet MiG fighters but apparently never were fired upon. Fortunately, the recently declassified operations never required the services of the Air Force SB-17 rescue plane assigned to the missions. This VP-931 (later VP-57) crew also performed a daring search and rescue flight in July 1953 over Vladivostok harbor for the crew of an RB-50 that was shot down by Soviet fighters. A U.S. destroyer rescued one of the crewmen.

Land-based patrol planes saw greater use than flying boats in the Korean War, proving to be more efficient. In Korea, land-based patrol planes flew 12 sorties for every 9 flown by flying boats.


Besurgo SS-321 - History

1,120 Tons (surfaced)
1,232 (submerged)
252' x 22' 8' x 14.5"
6 x 53.3cm torpedo tubes
4 bow, 2 stern
with 22 torpedoes
or 72 TMA mines
1 x 105/45mm deck gun
with 110 rounds

Sub History
Built by AG Weser in Bremen, Germany. Laid down May 28, 1941 as Type IXC/40 Unterseeboot (U-Boat) werk number 1023. Launched January 9, 1942. Commissioned April 1, 1942 in the Kriegsmarine (German Navy) as U-183 under the command of captain Heinrich Schäfer.

Histoire de la guerre
On April 1, 1942 assigned to 4th U-boat Flotilla for training until September 30, 1942.

On October 1, 1942 assigned to 2nd U-boat Flotilla. Patrolling in the Atlantic Ocean, U-183 sank two vessels. On December 2, 1942 torpedoed and sank Empire Dabchick 200 nautical miles south east of Sable Island, Nova Scotia, Canada with the loss of all hands including 36 crew and 11 gunners. On March 11, 1942 torpedoes and sinks Olancho in the Gulf of Mexico roughly 30 miles west of Cape San Antonio on Cuba.

During July 1943 departed France on a voyage to the Far East with a refueling at sea during late July 1943 by U-155 in the Atlantic Ocean roughly 600 miles WNW of Cape Verde Islands then proceeded to the Indian Ocean with another at sea refueling by tanker Brake in late September 1943roughly 450 miles south of Mauritius. On October 27, 1943 arrived Penang. On November 20, 1943 assigned to captain Kptlt. Fritz Schneewind.

In the Far East, U-183 was assigned to the "Monsun Gruppe" to patrol the Indian Ocean and used Japanese occupied bases in Malay and Netherlands East Indies (NEI) to refuel and resupply. During these patrols, sunk three more ships including SS Palma on February 29, 1944.

On March 9, 1944 while patrolling off the Maldive Islands, U-183 was patrolling outside Addu Atoll (Seenu) and fired a torpedo that penetrated a gab in the anti-torpedo net across the Gan Channel that hit MV British Loyalty on the starboard side destroying the engine room and flooding the no. 7, non. 8 and no. 9 tanks and caused a heavy starboard list but counter flooding saved the ship from completely sinking.

On May 13, 1944 one crew member was killed in an accident while diving to prepare the submarine for the next patrol. On May 17, 1944 departed Penang.

On June 5, 1944 sank SS Helen Moller, the submarine's last confirmed sinking.

On October 1, 1944 assigned to 33rd U-boat Flottille.

Histoire de naufrage
On April 23, 1945 at 7:29am north of Soerabaja spotted by USS Besugo SS-321 that fired a spread of six torpedoes with one hitting U-183 amidships and caused it to sink at roughly in the Java Sea at Lat 4.57S, Long 112.52E. Aboard, 54 crew went down with the submarine including captain Kptlt. Fritz Schneewind.

Fates of the Crew
Only one crew member survived the sinking.

Naufrage
The shipwreck of U-183 was first located by Indonesian fisherman and diver Mr. Shinatria Adhityatama and reported to authorities as a "tube-shaped ship" sunk ten hours east of Karimun Island off Java.

On November 4, 2013 a team of SCUBA divers from the National Archeology Center Research Team and Gadjah Mada University (UGM) dove the shipwreck and removed artifacts. The stern was damaged or missing. The divers penetrated the wreck and found deposits of sand and silt inside plus several skulls of the deceased crew.

The artifacts recovered included two plates with Reichsadler (German Eagle holding a wreathed swastika) the insignia of Nazi Germany. Also, a battery, electric panel cover and switch, shirt button with anchors, a pair of binoculars, diving goggles and breathing tubes. Afterwards, thes items were examined at the National Archaeological Headquarters and helped to confirm the vessel as a World War II U-Boat.

Contribuer des informations
Êtes-vous un parent ou associé à une personne mentionnée?
Vous avez des photos ou des informations supplémentaires à ajouter ?


SAILORS HAVE BEEN TAKING DOGS TO SEA SINCE A PAIR OF canines shipped out with Noah. Nevertheless, the picture of the floppy-eared poodle, looking as jaunty and confident as the young submariners who surrounded her, surprised me. What was the dog’s name? Je me demandais. Why was it on a submarine? A scrawl on the back of the photo revealed only that this was the crew of the USS Whale after its return from its eighth war patrol in the Pacific.

The Submarine Force Library and Museum in Groton, Connecticut, where I’m the director, has thousands of books, documents, and photographs about U.S. submarine operations but no file, I realized, about mascots. Were there dogs on board other submarines? If so, could we find enough information about them to perhaps mount an exhibit for the museum? For the next six months the curator, the archivist, and I kept a watch for pictures and stories of what we came to call sea dogs. Our finds were infrequent once in a while we’d turn up a picture in a folder or a brief reference in a yellowed news clipping.

Then I published an appeal in Polaris , the monthly magazine of the Submarine Veterans of World War II. In poured letters with photographs, ID cards, service records, and newspaper stories. The replies showed that after nearly fifty years the veterans’ feelings for their pets remained strong. One wrote: “She was truly one of our crew, and we all loved her. She was a comfort. . . when we were in silent running and getting a good depth charging.” Another recalled: “Some chief from one of the seven hundred-odd ships in the anchorage (at Ulithi) decided to abscond with our dog, and I interceded and got a broken nose for my efforts. Hope Garbo appreciated it!” A third remembered: “Since I left the boat before Betty did, I cannot tell you of her final fate. May her soul rest in peace.”

From this correspondence I discovered that during World War II many United States submariners carried mascots with them in the Pacific. We did put together an exhibit called “Sea Dogs: Mascots of the Silent Service.” Still on display, it is as popular with the public as the mascots were with their crews and for the same reason: The dogs touched their hearts.

Submariners’ pets were usually small and of mixed breed. Crews acquired them through purchase and gift or in trade for a case or two of beer. One dog even dashed aboard a sub as the boat was getting under way. The dogs cheered and amused the men during their long war patrols. They helped relieve the tension and weariness of hours of silent running or nights of surface attacks. The men doted on their dogs. They fed them steak and bacon they gave them ID cards and service records they took them on liberty all over the Pacific, and more than one mascot acquired a taste for beer. Crews made their pets leashes and collars, complete with combat submarine insignia and service stars. Some dogs wore special coats emblazoned with their boat’s war record. At least one miscreant even went to captain’s mast.

Garbo was the perfect submarine mascot. A mongrel puppy so small she could be concealed in a white sailor’s hat, she came aboard the USS Gar (SS 206) in Hawaii about the time of the boat’s tenth war patrol. She and the crew took an immediate liking to each other, and she remained on board for the rest of the Gar ’s fifteen war patrols. The puppy made her home in the forward torpedo room. Whenever the sub got under way, Garbo stationed herself all the way forward on the bullnose and barked. Once each patrol she toured the Gar from stem to stern as she arrived in each compartment, the crew there would come to attention. “She owned the boat and knew it,” recalled Motor Machinist Mate Second Class Jim Bunn.

Garbo earned the combat submarine insignia that she wore on her collar, along with a star for each successful patrol she made on the Gar . Under the heaviest depthcharge attacks, when the gauges were leaking, light bulbs breaking, and fires breaking out, Garbo remained as playful as ever. Bunn said, “She should have gotten a medal for keeping our spirits and morale up when we needed it most.” Anyone was welcome to pet her, but only the skipper, Lt. Cmdr. George Lautrup, Jr., and the cook, Red Balthorp, could pick her up. The skipper would put her on his shoulder and carry her up the ladder to the bridge at night for fresh air.

One night while the Gar was running on the surface during a war patrol in the Palau Islands, Garbo stepped off the cigarette deck and vanished into the darkness. The C.O. immediately began a dogoverboard search. With the boat making frantic circles in enemy waters, a lookout finally spotted the mascot below the bridge, safe on the main deck.

Between patrols Garbo stayed with the crew at their hotel in Pearl Harbor. She joined in the ship’s parties, and like some of her two-legged shipmates, she didn’t know her limit. After lapping up too much beer, she tended to blunder into furniture.

Garbo gave birth to two pups while the sub was en route to Ulithi the father belonged to the USS Tambor (SS 198). The Gar ’s crew traded the pups to other submarines for cases of beer. At the end of the war, when the Gar returned to the States, Chief Motor Machinist Mate Jim Ellis took Garbo home with him.

Sugie joined the crew of the USS Besugo (SS 321) when he was six weeks old. At the sub’s commissioning party in June 1944, the puppy, wearing a custom-made sailor’s blue jumper, looked on from the arms of the exec.

Sugie made the shakedown cruise and all five war patrols during which the Besugo sank more than forty thousand tons of enemy shipping. He liked beer and whiskey, disdained gilly (a vile beverage distilled from the alcohol in torpedo fuel), and would, in a pinch, drink a pink lady. Submarine food suited him fine, and he especially enjoyed sitting in a chair while the crew spoon-fed him. His appetite didn’t stop there: he chewed gum (and swallowed it), he would eat soap if someone didn’t keep an eye on him, and he liked to chew up socks whenever he could, especially the skipper’s.

Skeeter, mascot of the USS Halibut (SS 232), was a swashbuckler too. The crew acquired him in Lefty’s bar in San Francisco while the sub was undergoing overhaul in 1944. During his tour on the Halibut , Skeeter appeared at captain’s mast twice, perhaps a canine record. He was first charged with disturbing the peace in the forward battery compartment and with being surly and belligerent. Cmdr. I. J. Galantin, the Halibut ’s C.O., dismissed the case with a warning. Skeeter’s second trip to mast came when he mistook a chief petty officer’s leg for a fire hydrant. But the dog eventually received an honorable discharge and was mustered out of the Navy in Portsmouth, New Hampshire, in July 1945.

Others were not so fortunate. Potshot survived three war cruises aboard the USS Hoe (SS 258) only to be run over and killed by a torpedo truck during a routine stop at Pearl Harbor. Myrna, the mascot of the USS Sawfish (SS 276), another casualty of war, was one of a litter of six pups born to Luau, the mascot of the USS Spadefish (SS 411). Myrna still wasn’t weaned when her crew smuggled her aboard the Sawfish the corpsman fed her a formula of milk, Karo syrup, cod-liver oil, and vitamin pills. At the end of the Sawfish ’s ninth war patrol, the sub went to Camp Dealy on Guam for rest and recreation. Myrna was sleeping under a table on which several sailors were sitting when another man joined them, the table collapsed, crushing their mascot. The accident left the crew depressed for weeks.

Myrna’s mother, Luau, was a plank owner on the Spadefish , having come aboard in February 1944, lured from the landlubber’s life by a large, tender steak after the crew discovered her in a Vallejo, California, bar. She distinguished herself in the service. When writing up the Spadefish ’s first war patrol, Lt. Cmdr. G. W. Underwood noted that Luau “contributed greatly to the morale with her ready playfulness with all hands. She was a bit perturbed by the depth charges, but soon recovered with only a slight case of depth charge nerves.”

If Hollywood had dreamed up a sea dog, it would have been Betty, a white toy poodle who was the mascot of the USS Whale (SS 239). She came aboard in Honolulu in September 1943, prevailing over the protests of the Whale ’s executive officer by licking the captain’s hand. She was then designated Dog First Class, issued service and medical records, and given the run of the ship. She avoided the noisy engine rooms and hid in the control room during gunnery practice.

The men liked to take their dog on liberty in Pearl Harbor because, as Lt. Emmett Fowler, Jr., recalled, Betty was a “girl getter” it didn’t take long for the poodle’s escorts to strike up conversations with their mascot’s attractive admirers.

The weather was bad at Midway when the Whale returned from one patrol, and the port captain ordered the sub to remain outside the harbor till conditions improved. Unwilling to linger where his vessel might become a target for Japanese submarines, the C.O. entered port anyway. The irate port captain met the sub at the pier and yelled at the C.O. while the Whale was going alongside, then came aboard and continued to argue. Tiring of the stream of abuse, Betty slashed an eight-inch rip in the port captain’s pants leg. A subsequent admiral’s inquiry in Pearl Harbor exonerated the Whale ’s C.O. Betty had only been defending her crew. The port captain was relieved of his duties.

Victory and the end of the war meant the breaking up of most submarine crews. Garbo, Skeeter, Betty, and other dogs went home with crew members. Porches, lawns, and the occasional cat replaced steel hulls, tile decks, and depth charges. Gabby, mascot of the USS Gabilan (SS 252), proudly represented all submarine sea dogs when he marched with his crew in a welcome-home victory parade in Mobile, Alabama, in October 1945.


Voir la vidéo: Difference Between SS 304, SS 316, SS 321 and SS 304, SS 304L, SS 304H Materials in Hindi. LetsFab