Plus de 1500 restes humains découverts enterrés dans un ancien cimetière au Japon

Plus de 1500 restes humains découverts enterrés dans un ancien cimetière au Japon

Une équipe d'archéologues a découvert les restes de plus de 1500 personnes lors de fouilles dans un Ancien cimetière de la ville japonaise d'Osakaa rapporté le Conseil de l'éducation et l'Association du patrimoine culturel d'Osaka.

Selon les experts, les tombes d'Umedahaka - l'un des sept cimetières historiquement importants de la ville - remontent à fin de la période Edo (1603–1867) et début de l'ère Meiji (1868–1912).

En raison du manque d'objets personnels importants, les chercheurs considèrent que les personnes enterrées étaient des gens ordinaires qui vivaient dans le Château d'Osaka et ses environs.

L'analyse des os mis au jour a montré que la plupart étaient morts jeunes, dans la trentaine, et beaucoup étaient des enfants, et ont indiqué que leur décès était probablement le résultat d'une pandémie ou d'une catastrophe naturelle.

En plus des restes humains, les chercheurs ont trouvé des squelettes de animaux domestiques: quatre porcelets dans la partie nord du cimetière et deux chevaux dans la partie sud, et l'os d'un chat.

"Les restes mis au jour, y compris les ossements humains, sont actuellement en cours de classification et d'analyse", conclut le communiqué.


Vidéo: Les Critères de Beauté Féminins au Japon