USS New York (BB 34)

USS New York (BB 34)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS New York (BB 34)

L'USS New York (BB 34) était le nom du navire de la classe de cuirassés New York, et a servi dans les deux guerres mondiales, opérant avec la Grande Flotte britannique en 1917-18 et prenant part à l'opération Torch et aux invasions d'Iwo Jima et d'Okinawa dans le Deuxième Guerre mondiale.

Bien qu'il soit le nom du navire de sa classe et qu'un numéro BB inférieur lui ait été attribué, l'USS New York était en fait le deuxième cuirassé de 14 pouces à être construit pour l'US Navy. Il a été mis à l'eau le 11 septembre 1911, cinq mois après son navire jumeau le Texas, lancé le 30 octobre 1912 et mis en service le 15 avril 1914, un mois après le Texas.

Les New York a été presque immédiatement envoyé au sud pour servir de vaisseau amiral de la force navale à Veracruz, occupée par les États-Unis pour empêcher une livraison d'armes d'atteindre le dictateur mexicain. Il a ensuite servi au large de la côte est, avant d'être choisi en novembre 1917 pour servir de navire amiral au contre-amiral Hugh Rodman, commandant de l'escadron de cuirassés envoyé pour servir avec la Grande Flotte britannique (en tant que 6e escadron de bataille). Cet escadron a participé à un certain nombre d'opérations en mer du Nord, bien que les seuls navires allemands rencontrés soient des sous-marins. Les New York était présent lors de l'inhumation de la flotte allemande le 21 novembre 1918.

Les New York a passé la plupart des années d'entre-deux-guerres au service de la Flotte du Pacifique, depuis son port d'attache de San Diego. Après avoir emmené l'amiral Rodman au couronnement de George VI, elle a servi sur la côte est, travaillant avec l'Académie navale américaine.

Au milieu des années 1920, ses chaudières à charbon ont été remplacées par des chaudières à mazout. Les mâts à cage ont été remplacés par un mât de misaine tripode et un mât arrière à tour courte. Les deux entonnoirs d'origine ont été remplacés par un seul entonnoir. Six des canons de 5 pouces ont été déplacés de leurs casemates protégées vers des positions non protégées sur le pont, pour faire de la place aux cloques anti-sous-marines sur ses côtés. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, son armement anti-aérien a été augmenté et il a terminé la guerre avec dix montures quadruples pour canons de 40 mm et trente-six canons de 20 mm.

À l'été 1941, le New York fait partie de l'American Neutrality Patrol, établie pour aider les convois d'escorte britanniques à travers l'Atlantique. En juillet, il faisait partie de la force navale qui escortait les troupes américaines en Islande, où elles remplaçaient la garnison britannique. Sa présence dans l'Atlantique signifiait qu'elle était l'un des sept cuirassés américains restés intacts après l'attaque de Pearl Harbor (un chiffre qui comprenait au moins un navire-école partiellement désarmé, le Wyoming). Les New York a été utilisé pour l'escorte de convoi pendant la majeure partie de 1942, bien qu'en novembre, elle et le Texas a fourni un appui-feu pour l'invasion alliée de l'Afrique du Nord. Les New York a été utilisé pour bombarder les positions ennemies à Safi le 8 novembre 1942.

Après cette période de service actif, le New York a été utilisé comme navire-école d'artillerie dans la baie de Chesapeake pendant la première moitié de 1944, tandis que dans la seconde moitié, il a mené trois croisières d'entraînement à Trinidad.

Vers la fin de 1944, l'US Navy manquait de « vieux » cuirassés à utiliser comme navires de bombardement côtier dans le Pacifique. La plupart des navires déjà dans le Pacifique étaient engagés dans l'invasion des Philippines, et une nouvelle force a donc dû être créée à partir de navires qui n'étaient plus nécessaires en Europe ou dans des rôles d'entraînement. Les New York atteint San Pedro le 6 décembre 1944, où elle subit un court programme d'entraînement. Il a ensuite navigué dans la zone de guerre, rejoignant la flotte à temps pour participer à l'invasion d'Iwo Jima.

Les New York faisait partie de la Task Force 54, sous le commandement du contre-amiral Rodgers (aux côtés du Tennessee, Idaho, Nevada, Texas et Arkansas). Le bombardement d'Iwo Jima a commencé le 16 février et a duré trois jours. Pendant cette période le New York tiré plus de cartouches que tout autre navire de la force de bombardement.

Les dix « anciens » cuirassés disponibles se sont réunis en tant que Task Force 54 (Rear Admiral Deyo) pour l'invasion d'Okinawa. New Yorkfaisait partie du groupe 5, avec le Nouveau Mexique (Le groupe 1 contenait Texas et Maryland, Groupe 2 Arkansas et Colorado, Groupe 3 Tennessee et Nevada et Groupe 4 Idaho et Virginie-Occidentale).

Les New York a pris part au bombardement de pré-invasion, à partir du 27 mars. Ce fut le premier des 76 jours consécutifs d'action pour le vieux cuirassé, au cours duquel il a fourni un appui-feu aux troupes de l'île. Pendant cette période, elle a été touchée une fois par un avion kamikaze, mais l'avion japonais a rebondi après avoir détruit le New York's repérer les avions.

Le 11 juin, le New York mettre les voiles pour Pearl Harbor, où les canons de certains de ses canons usés ont été remplacés. Elle a été affectée à la force rassemblée pour l'invasion proposée du Japon, mais la guerre a pris fin avant que cette opération ne soit nécessaire.

Après la guerre le New York a effectué un voyage de Pearl Harbor à la côte ouest des États-Unis et un autre de Pearl à New York, ramenant à chaque fois des troupes à la maison. Il a ensuite été affecté à la flotte pour servir de cibles lors des essais atomiques de Bikini. Il a survécu à la fois au souffle aérien et au souffle sous-marin, et a été étudié pendant deux ans, avant d'être coulé délibérément lors d'un exercice de combat le 8 juillet 1948.

Déplacement (standard)

27 000 t

Déplacement (chargé)

28 367 tonnes

Vitesse de pointe

21 nœuds

Varier

7 060 nm à 10 nœuds

Armure – ceinture

12-10 pouces

- casemate inférieure

11in-9in

- casemate supérieure

6,5 pouces

- pont d'armure

2 pouces

- faces de tourelle

14 pouces

- dessus de tourelle

4 pouces

- côtés de la tourelle

2 pouces

- tourelle arrière

8 pouces

- des barbettes

10 pouces et 12 pouces

- tour conique

12 pouces

- sommet de la tour conique

4 pouces

Longueur

573 pieds

Largeur

95 pieds 6 pouces

Armement

Dix canons de 14 pouces dans des tourelles jumelles
Vingt et un canons de 5 pouces
Quatre tubes lance-torpilles à faisceau immergé de 21 pouces

Complément d'équipage

1042

Posé

11 septembre 1911

Lancé

30 octobre 1912

Complété

15 avril 1914

Sort

Coulé le 8 juillet 1948


Dictionnaire des navires de combat navals américains

Le cinquième New York (BB-34) a été posé le 11 septembre 1911 par Brooklyn Navy Yard, New York, lancé le 30 octobre 1912 parrainé par Mlle Elsie Calder et commandé le 15 avril 1914, sous le commandement du capitaine Thomas S. Rodgers.

Commandé au sud peu après la mise en service, New York était le vaisseau amiral du contre-amiral Frank Fletcher, commandant la flotte occupant et bloquant Vera Cruz jusqu'à la résolution de la crise avec le Mexique en juillet 1914. New York puis s'est dirigé vers le nord pour des opérations de flotte le long de la côte atlantique alors que la guerre éclatait en Europe.

Dès l'entrée en guerre des États-Unis, New York a navigué comme navire amiral avec Battleship Division 9 commandée par le contre-amiral Hugh Rodman pour renforcer la Grande Flotte britannique en mer du Nord, arrivant à Scapa Flow le 7 décembre 1917. Constituant un escadron distinct dans la Grande Flotte, les navires américains ont participé à des missions de blocus et d'escorte et par leur seule présence, la prépondérance de la puissance navale des Alliés était si importante qu'elle empêchait les Allemands de tenter tout engagement majeur de la flotte. New York rencontré deux fois des sous-marins.

Au cours de son service pendant la Première Guerre mondiale, New York a été fréquemment visitée par la royauté et d'autres représentants de haut rang des Alliés, et elle était présente pour l'un des moments les plus dramatiques de la guerre, la reddition de la flotte allemande de haute mer dans le Firth of Forth le 21 novembre 1918. Comme dernier mission européenne, New York rejoint les navires escortant le président Woodrow Wilson d'un rendez-vous océanique à Brest en route pour la Conférence de Versailles.

Retour à un programme qui alternait exercices individuels et en flotte avec maintenance nécessaire, New York formé dans les Caraïbes au printemps 1919, et cet été-là a rejoint la Flotte du Pacifique à San Diego, son port d'attache pour les 16 prochaines années. Elle s'est entraînée au large d'Hawaï et de la côte ouest, revenant occasionnellement dans l'Atlantique et les Caraïbes pour de brèves missions ou des révisions. En 1937, transportant l'amiral Hugh Rodman, représentant personnel du président pour le couronnement du roi George VI d'Angleterre, New York a navigué pour participer à la Grand Naval Review du 20 mai 1937 en tant que seul représentant de la marine américaine.

Pendant une grande partie des 3 années suivantes, New York a formé des aspirants de l'Académie navale et d'autres officiers potentiels avec des croisières en Europe, au Canada et dans les Caraïbes, et à la mi-1941, elle a rejoint la patrouille de neutralité. Il escorta des troupes jusqu'en Islande en juillet 1941, puis servit de navire-station à Argentia, à Terre-Neuve, protégeant la nouvelle base américaine là-bas. Depuis l'entrée de l'Amérique dans la Seconde Guerre mondiale, New York gardait les convois de l'Atlantique vers l'Islande et l'Écosse lorsque la menace des sous-marins était la plus grave, les contacts sous-marins étaient nombreux, mais les convois ont été amenés au port intacts.

New York a apporté ses gros canons à l'invasion de l'Afrique du Nord, fournissant un appui crucial à Safi le 8 novembre 1942. Elle est ensuite restée à Casablanca et Fedhala avant de rentrer chez elle pour le devoir de convoi escortant les hommes et les fournitures indispensables vers l'Afrique du Nord. Elle a ensuite pris d'importants devoirs de formation d'artilleurs pour les cuirassés et les escortes de destroyers dans la baie de Chesapeake, rendant ce service vital jusqu'au 10 juin 1944, date à laquelle elle a commencé la première des 3 croisières d'entraînement pour l'Académie navale, se rendant chacune à Trinidad.

New York a navigué le 21 novembre pour la Côte Ouest, en arrivant à San Pedro le 6 décembre pour l'entraînement au tir en préparation des opérations amphibies. Elle a quitté San Pedro le 12 janvier 1945, a appelé à Pearl Harbor et a été détournée à Eniwetok pour inspecter les dommages de vis. Néanmoins, malgré une vitesse réduite, elle rejoint la force d'assaut Iwo Jima en répétition à Saipan. Elle a navigué bien en avant du corps principal pour se joindre au bombardement de pré-invasion à Iwo Jima le 16 février. Au cours des 3 jours suivants, il a tiré plus de cartouches que tout autre navire présent et, comme pour montrer ce qu'un ancien pouvait faire, a fait un coup direct spectaculaire de 14" sur un dépôt de munitions ennemi.

En quittant Iwo Jima, New York enfin réparé ses hélices à Manus et a fait restaurer la vitesse pour l'assaut sur Okinawa, qu'elle a atteint le 27 mars pour commencer 76 jours consécutifs d'action. Elle a tiré des bombardements de pré-invasion et de diversion, a couvert des atterrissages et a donné des jours et des nuits de soutien rapproché aux troupes avançant à terre. Elle n'est pas sortie indemne d'un kamikaze l'a frôlée le 14 avril, démolissant son avion d'observation sur sa catapulte. Elle a quitté Okinawa le 11 juin pour régner à Pearl Harbor.

New York préparé à Pearl Harbor pour l'invasion prévue du Japon, et après la fin de la guerre, a fait un voyage sur la côte ouest pour ramener les anciens combattants et faire sortir leurs remplaçants. Elle a navigué de Pearl Harbor de nouveau le 29 septembre avec des passagers pour New York, en arrivant le 19 octobre. Ici, il se prépare à servir de navire cible dans l'opération "Crossroads", les essais atomiques de Bikini, naviguant le 4 mars 1946 pour la côte ouest. Elle a quitté San Francisco le 1er mai, et après des escales à Pearl Harbor et à Kwajalein, elle a atteint Bikini le 15 juin. Survivant à l'explosion de surface du 1er juillet et à l'explosion sous-marine du 25 juillet, il a été emmené à Kwajalein et y a été désarmé le 29 août 1946. Plus tard remorqué à Pearl Harbor, il a été étudié au cours des deux années suivantes, et le 8 juillet 1948 a été remorqué en mer environ 40 milles et il a coulé après 8 heures de pilonnage par des navires et des avions effectuant des manœuvres de combat à grande échelle avec de nouvelles armes.


USS New York (BB 34) - Histoire

27 000 tonnes
573' x 95,2' x 28,5'
Pistolets 10 × 14"
21 × 5"
4 tubes lance-torpilles de 21'

Première Guerre mondiale
Lors de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, sous le commandement du capitaine Edward L. Beach, Sr., New York a navigué comme navire amiral avec Battleship Division 9 (BatDiv 9), commandé par le contre-amiral Hugh Rodman pour renforcer le British Grand Flotte en mer du Nord, arrivant à Scapa Flow le 7 décembre 1917. Constituant le 6e escadron de combat de la Grande Flotte, les navires américains se sont joints aux missions de blocus et d'escorte et, par leur seule présence, ont tellement pesé la prépondérance de la puissance navale des Alliés qu'ils ont inhibé les Allemands de tenter tout engagement majeur de la flotte. New York a rencontré deux fois des sous-marins.

Au cours de son service pendant la Première Guerre mondiale, New York a été fréquemment visitée par la royauté et d'autres représentants de haut rang des Alliés, et elle était présente pour l'un des moments les plus dramatiques de la guerre, la reddition de la flotte allemande de haute mer dans le Firth de Forth le 21 novembre 1918, après quoi la batterie secondaire a été réduite à 16 5 in (130 mm)/51 canons de calibre.[1] Comme dernière mission européenne, New York a rejoint les navires escortant le président Woodrow Wilson d'un rendez-vous océanique à Brest, en France, en route vers la Conférence de paix de Versailles.

Période de l'entre-deux-guerres
De retour à un programme qui alternait exercices individuels et de flotte avec l'entretien nécessaire, New York s'entraîna dans les Caraïbes au printemps 1919, et cet été-là, rejoignit la Flotte du Pacifique à San Diego, son port d'attache pour les 16 années suivantes. Elle s'est entraînée au large d'Hawaï et de la côte ouest, revenant occasionnellement dans l'Atlantique et les Caraïbes pour de brèves missions ou des révisions. En 1937, l'armement anti-aérien comprenait huit canons de 3 pouces (76 mm)/50 cal et huit canons de 1,1 pouces (28 mm)/75 cal. En 1937, transportant l'amiral Hugh Rodman, représentant personnel du président pour le couronnement du roi George VI, New York s'embarqua pour participer à la Grand Naval Review du 20 mai 1937 en tant que seul représentant de l'US Navy. New York a été équipé de XAF RADAR en février 1938, y compris le premier duplexeur des États-Unis afin qu'une seule antenne puisse à la fois émettre et recevoir.

Pendant une grande partie des trois années suivantes, New York a formé des aspirants de l'Académie navale des États-Unis et d'autres officiers potentiels avec des croisières en Europe, au Canada et dans les Caraïbes, et à la mi-1941, elle a rejoint la Neutrality Patrol. Il escorta des troupes jusqu'en Islande en juillet 1941, puis servit de navire-station à la base navale d'Argentia, à Terre-Neuve, protégeant la nouvelle base américaine là-bas.

La Seconde Guerre mondiale
Après l'entrée en guerre de l'Amérique, New York a gardé les convois de l'Atlantique vers l'Islande et l'Écosse contre les sous-marins. En 1942, la batterie secondaire a été réduite à six canons de 5 pouces (130 mm) et l'armement anti-aérien a été augmenté à dix canons de 3 pouces, 24 canons Bofors de 40 mm et 42 canons Oerlikon de 20 mm.

New York a participé au bombardement pré-invasion de Safi, au Maroc, le 8 novembre 1942. Elle s'est ensuite tenue à Casablanca et Fedhala avant de rentrer chez elle pour le devoir de convoi escortant des hommes et des fournitures vers l'Afrique du Nord. Elle a ensuite pris des fonctions de formation des artilleurs pour les cuirassés et les escortes de destroyers dans la baie de Chesapeake, rendant ce service jusqu'au 10 juin 1944, date à laquelle elle a commencé la première des trois croisières d'entraînement pour l'Académie navale, se rendant à Trinidad.

Service du Pacifique
Parti pour le Pacifique le 21 novembre 1944 pour la côte ouest, arrivant à San Pedro, en Californie, le 6 décembre pour un entraînement au tir en préparation d'opérations amphibies. Quitte San Pedro le 12 janvier 1945 via Pearl Harbor. Sur le chemin, New York a subi des dommages aux vis et a été détourné vers Eniwetok pour inspecter les dommages aux vis. Malgré une vitesse réduite, elle a rejoint la force d'assaut Iwo Jima lors des répétitions au large de Saipan.

Le New York a participé au bombardement de l'Iwo Jima avant l'invasion à partir du 16 février 1945. Au cours des 3 jours suivants, il a tiré plus de cartouches que tout autre navire présent et a fait un coup direct spectaculaire de 14" sur un dépôt de munitions ennemi.

Par la suite, il s'est rendu au port de Seeadler et, fin février 1945, s'est mis en cale sèche dans la cale sèche flottante auxiliaire USS 4 (AFDB-4) pour réparer ses hélices jusqu'en mars 1945, puis est parti vers le nord en direction d'Okinawa.

Le 27 mars 1945, le cuirassé a commencé 76 jours consécutifs d'action pendant la bataille d'Okinawa, y compris le bombardement d'Okinawa avant le débarquement des Marines américains et de l'armée américaine le 1er avril 1945, puis un appui-feu contre des cibles sur l'île.

Le 14 avril 1945, un kamikaze l'a frôlée en démolissant son avion de repérage sur la catapulte. Le 11 juin 1945, après 76 jours consécutifs en poste, il traversa le Pacifique jusqu'à Pearl Harbor pour se préparer à l'invasion du Japon jusqu'à la fin de la guerre du Pacifique. Pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale, l'USS New York a reçu trois étoiles de bataille.

Après la guerre
À la fin de la guerre du Pacifique, il a transporté des vétérans sur la côte ouest des États-Unis et a embarqué des remplaçants et est retourné à Pearl Harbor. Le 29 septembre 1945 est parti avec des passagers embarqués via le canal de Panama à destination de New York arrivant le 19 octobre 1945.

New York a été sélectionné comme navire cible pour l'"Opération Crossroads" les tests atomiques, et est parti le 4 mars 1946 pour la côte ouest. Le 1er mai 1946 a quitté San Francisco en passant par Pearl Harbor et Kwajalein avant d'arriver à l'atoll de Bikini le 15 juin 1946 et a été utilisé comme navire cible pour les essais de bombe atomique.

Le 1er juillet 1946, New York a survécu à l'explosion de surface "Test Able". Le 25 juillet 1946, "Test Baker" a survécu à une explosion sous-marine. Ensuite, remorqué jusqu'à Kwajalein et officiellement désarmé le 29 août 1946. Ensuite, remorqué jusqu'à Pearl Harbor et étudié pendant les deux années suivantes jusqu'au début juillet 1948.

Histoire de naufrage
Le 8 juillet 1948, 40 milles remorqués en mer ont servi de cible à des navires et des avions effectuant des manœuvres de combat à grande échelle avec de nouvelles armes pendant huit heures.

Nouvelles de l'aviation navale. Octobre 1948. "Les avions coulent des cuirassés" page 11 :
"Les ex-BB New York et Nevada, ayant survécu aux tests à Bikini, ont été remorqués de Pearl Harbor à un endroit au sud d'Oahu, et y ont été soumis à un pilonnage impitoyable par les unités aériennes et de surface de la flotte. Des avions dirigés par le commandant de la Fleet All Weather Training Unit Pacific (FAWTUPAC), le capitaine Paul H. Ramsey, USN, étaient sur les deux tueries. Le 7 juillet 1948, le New York fut le premier à ressentir la piqûre des chasseurs et des avions d'attaque. Vingt-six avions, comprenant deux F7F-4N, six F8F-1N, douze F6F-5N et six TBM-3N, ont largué un total de 48 bombes de 500 livres, 40 bombes de 100 livres, 98 HVAR de 5 pouces et ont dépensé 4 100 cartouches de munitions de calibre .50. Vingt et un coups directs ont été marqués avec les bombes de 500 livres, 20 coups directs ont été marqués avec les bombes de 100 livres et 56 coups directs ont été marqués avec les HVAR de 5 pouces. Alors que les unités de surface se tenaient prêtes et que les sous-marins attendaient de se rapprocher pour tuer, le vieux chariot de combat fatigué s'est renversé et a coulé alors que les derniers avions FAWTUPAC participants se remettaient de leurs bombardements. »

Contribuer des informations
Êtes-vous un parent ou associé à une personne mentionnée?
Vous avez des photos ou des informations supplémentaires à ajouter ?


Wikipedia:WikiProject Histoire militaire/Évaluation/USS New York (BB-34)

Bonjour à tous! Je regrette sincèrement d'avoir en quelque sorte disparu subitement, et pour mon passage de canard boiteux en tant que coord. Certains événements inattendus de la vie se sont produits à la fin de 2013 qui ont essentiellement éliminé ma capacité à éditer avec quantité ou cohérence. Cela dit, je voulais remonter les articles que j'avais améliorés à l'époque mais je n'avais pas eu la chance de passer par FAC et ACR, à commencer par ma contribution au projet des cuirassés, ici. - Ed ! (parlez) 22:40, 20 janvier 2015 (UTC)

Soutien commentaires: Bonjour, Ed, beau travail. J'ai quelques observations/commentaires : AustralianRupert (talk) 13:31, 21 January 2015 (UTC)

  • quelques liens externes semblent être 404/morts maintenant : [1]
    • Fixé. - Ed !(parlez) 22:42, 29 janvier 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 22:42, 29 janvier 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 22:42, 29 janvier 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 22:42, 29 janvier 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Je ne sais pas comment l'algorithme d'arrondi affecte cela ou comment corriger, mais ce sont les mêmes mesures. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
    • Fixé. - Ed !(parlez) 20:22, 16 février 2015 (UTC)
      • Je crois que la plupart de mes commentaires ont été pris en compte. Je ne serai probablement pas beaucoup dans les prochaines semaines à un mois, alors j'ajouterai mon soutien maintenant, afin de ne pas retarder l'article. Bonne chance pour aller plus loin et merci pour votre travail acharné jusqu'à présent. Salutations, Australie Rupert (discussion) 23:04, 14 mars 2015 (UTC)

      Commentaires Modifier

      • Je vois une certaine utilisation des tonnes, en tant que navire américain, tout devrait être en unités anglaises, pas en unités métriques.
        • Fixé. - Ed !(parlez) 20:32, 16 février 2015 (UTC)
        • Alors, supprimez tous les modèles de conversion après la première utilisation de chacun ? - Ed !(parlez) 20:32, 16 février 2015 (UTC)
          • Oui, mais seulement ceux qui ont déjà été convertis une fois.--Sturmvogel 66 (discussion) 03:30, 19 février 2015 (UTC)
          • Serait-il donc préférable de déplacer les statistiques dans une deuxième infobox ? - Ed !(parlez) 20:32, 16 février 2015 (UTC)
            • Je pense que oui, mais seulement les statistiques modifiées. Il n'y a aucune obligation de le faire si vous préférez ne pas le faire, mais quoi qu'il en soit, vous ne devriez avoir que deux ensembles de statistiques dans la ou les infobox - Sturmvogel 66 (discussion) 03:30, 19 février 2015 (UTC)
              • Reste encore à faire.--Sturmvogel 66 (discussion) 02:50, 25 mars 2015 (UTC)
              • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                • Pas entièrement. Des chaudières doivent être ajoutées à la ligne électrique et le chiffre ihp doit être converti.--Sturmvogel 66 (discussion) 02:50, 25 mars 2015 (UTC)
                • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                • C'est le nombre que j'ai vu. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                • Savez-vous quel magazine ? - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Actes de l'Institut naval, mais rappelez-vous que les magazines utilisent un ISSN, pas un ISBN.--Sturmvogel 66 (discussion) 02:50, 25 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Fixé. - Ed !(parlez) 02:17, 4 mars 2015 (UTC)
                  • Convertissez les chiffres de déplacement dans l'infobox.--Sturmvogel 66 (discussion) 02:50, 25 mars 2015 (UTC)
                  • Je ne sais pas que les trucs sur le plus tôt New York (ou du moins le sort du navire) est tout ce qui concerne cet article.
                    • Coincé là-bas parce que l'histoire de la Marine fait une si grande affaire du nombre de navires qui portent le nom. J'ai pensé que cela pourrait valoir la peine d'être mentionné pour éviter toute confusion avec d'autres navires. - Ed !(parlez) 00h00, le 28 mars 2015 (UTC)
                    • Fixé. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                    • Avez-vous une référence ? J'ai eu du mal à trouver quoi que ce soit à ce sujet. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                      • Je vérifierai Massie demain et je verrai si ma mémoire est bonne. Parsecboy (discussion) 17:27, 2 avril 2015 (UTC)
                      • Fixé. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                      • Fixé. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                      • Fixé. - Ed !(parlez) 00h00, le 28 mars 2015 (UTC)
                      • Probablement mieux de se lier directement à Invasion_of_Iceland#United_States_occupation_force
                        • Fixé. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                        • Fixé. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                        • Fixé. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                        • Fixé. - Ed !(parlez) 00h00, le 28 mars 2015 (UTC)
                        • Fixé. - Ed !(parlez) 00:00, 28 mars 2015 (UTC)
                        • Soutien
                          • Pas de liens dab (aucune action requise).
                          • Aucun problème avec les liens externes (aucune action requise).
                          • La plupart des images manquent de texte alternatif, vous pouvez donc envisager de l'ajouter (suggestion uniquement, pas une exigence ACR).
                            • Terminé. - Ed !(parlez) 15:15, 19 avril 2015 (UTC)
                            • Terminé. - Ed !(parlez) 15:15, 19 avril 2015 (UTC)
                            • Fixé. - Ed !(parlez) 15:15, 19 avril 2015 (UTC)
                            • Merci! - Ed !(parlez) 15:15, 19 avril 2015 (UTC)

                            commentaires par Peacemaker67 (crack. thump) 08:55, 18 avril 2015 (UTC)


                            USS New York (BB-34) - Légendes de la guerre

                            Le cuirassé USS New York servi dans la Marine de 1914 jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. New York a été envoyé pour renforcer la Grande Flotte britannique pendant la Première Guerre mondiale. Largement reconstruit et modernisé en 1927-1928, New York a continué à servir à la fois dans les flottes de l'Atlantique et du Pacifique et était en cale sèche en cours de modernisation le 7 décembre 1941. Il a rejoint la flotte, d'abord fournissant une escorte dans l'Atlantique, puis fournissant un appui-feu pour l'opération Torch, l'invasion alliée de l'Afrique du Nord . Transféré à la Flotte du Pacifique à la fin de 1944, New York tourné ses canons de 14 pouces sur les positions ennemies à Iwo Jima et Okinawa. Après la guerre, New York a été déclaré obsolète et utilisé comme cible pour les explosions atomiques de 1946 sur l'atoll de Bikini, a survécu aux tests et a finalement été coulé par des armes conventionnelles en juillet 1948. Les centaines de photographies de ce volume retracent l'histoire de ce navire de guerre depuis son lancement en 1914. , à travers deux guerres mondiales, aux essais de bombes atomiques. Fait partie de la série Legends of Warfare.

                            Taille: 9″ x 9″ | 241 photos n/b et couleur | 112 pp | Obligatoire: couverture rigide


                            USS NEW YORK (BB-34)DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE À L'ÈRE ATOMIQUE

                            Monografie a cura di David Doyle con foto in gran parte inedite corredate da esaustive didascalie presentano il disegno, la costruzione, il varo e la carriera operativa della nave presa in esame.

                            Le cuirassé USS New York a servi dans la Marine de 1914 jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. New York a été notoirement envoyé pour renforcer la Grande Flotte britannique pendant la Première Guerre mondiale. Largement reconstruit et modernisé en 1927 et environ 28, New York a continué à servir à la fois dans les flottes de l'Atlantique et du Pacifique et était en cale sèche en cours de modernisation le 7 décembre 1941. Il a rejoint la flotte, fournissant d'abord une escorte dans l'Atlantique, puis des tirs d'artillerie. soutien à l'opération Torch, l'invasion alliée de l'Afrique du Nord. Transféré à la flotte du Pacifique à la fin de 1944, le New York a braqué ses canons de 14 pouces sur des positions ennemies à Iwo Jima et Okinawa. Après la guerre, New York a été déclaré obsolète et utilisé comme cible pour les explosions atomiques de 1946 sur l'atoll de Bikini, a survécu aux tests et a finalement été coulé par des armes conventionnelles en juillet 1948. Les centaines de photographies de ce volume retracent l'histoire de ce navire de guerre depuis son lancement en 1914, en passant par deux guerres mondiales, jusqu'aux essais de bombes atomiques. Fait partie de la série Legends of Warfare.


                            USS New York (BB 34)


                            Couverture philatélique intéressante postée à bord du cuirassé qui a fait sa croisière d'essai dans les eaux mexicaines au cours de l'été 1914. Le collectionneur CW Haynes, Marion KY a affranchi sa demande avec une paire non perforée du un cent Washington (Sc # 404), posté à bord de l'USS NEW YORK le 14 JUIN 1914 avec l'inscription VERA CRUZ/ MEXICO dans les killers bars. Le nom de Haynes apparaît dans une annonce commerciale dans Stamp Herald cherchant à échanger des pré-annulations du Kentucky (janvier 1919).

                            Le "Super Dreadnought" de 572 pieds et 27 000 tonnes a été lancé au Brooklyn Navy Yard le 30 octobre 1912 et mis en service le 15 avril 1914. Il a servi de navire amiral à l'amiral Frank Fletcher, commandant la flotte occupant et bloquant Vera Cruz (4 MAI- 14 septembre 1914). Elle a gagné le surnom de "Navire de Noël" pour avoir accueilli des orphelins de New York lors d'un grand dîner avant la Première Guerre mondiale.

                            Elle a servi comme Flag, Division 9 avec la Grande Flotte britannique pendant la guerre et a opéré avec la Flotte du Pacifique (1919-35) sauf où elle a subi une modernisation au Norfolk Navy Yard en 1926-27. Elle est retournée dans la flotte de l'Atlantique pour effectuer les croisières Midshipman en Europe, notamment en amenant le représentant de FDR, l'amiral Hugh Rodman, au couronnement du roi George en mai 1937. Après avoir effectué des patrouilles de neutralité en 1939, NEW YORK a subi un autre carénage et était là pendant l'attaque japonaise à Pearl Port le 7 décembre 1941.

                            Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a gagné trois étoiles de bataille participant à l'invasion de l'Afrique du Nord, Iwo Jima et Okinawa. Il a survécu en tant que "navire cible" sur l'atoll de Bikini et a été désarmé le 19 août 1946. Remorqué en mer, il a été coulé le 8 juillet 1948.


                            USS New York (BB 34) - Histoire

                            La classe New York était le premier cuirassé de la marine américaine armé de canons de 14 pouces et le dernier à être construit avec un blindage latéral de poids intermédiaire, des chaudières à charbon et plus de quatre tourelles de batterie principale. Leur disposition générale était basée sur leurs prédécesseurs immédiats, la classe Wyoming, avec une coque à "pont affleurant" légèrement agrandie. Dans les nouveaux navires, cinq tourelles jumelles pour les canons de 14" 45" plus lourds et plus puissants ont remplacé les six tourelles jumelles de 12" 50 des Wyoming s. Les deux New York sont également revenus aux moteurs alternatifs en raison d'un différend entre la Marine et les constructeurs de turbines à vapeur.

                            Les deux navires ont servi avec la Grande Flotte en mer du Nord pendant la Première Guerre mondiale. Avant et immédiatement après ce conflit, ils ont été affectés à la flotte de l'Atlantique et sont allés dans le Pacifique à la mi-1919. Ils ont été considérablement modernisés en 1925-27, devenant les premiers cuirassés de la marine américaine à être équipés de mâts tripodes pour prendre en charge des instruments de direction de tir plus puissants et plus lourds. Ils ont reçu des chaudières à mazout, une seule cheminée à la place des deux précédentes et un blindage de pont supplémentaire en reconnaissance de l'augmentation des portées de combat probables et de la menace émergente des bombes aériennes. Certains de leurs canons de batterie secondaire de 5"/51 ont été remontés plus haut au-dessus de la ligne de flottaison, et de nouvelles ampoules anti-torpilles ont augmenté leur faisceau de plus de dix pieds, à 106'1" au total. Le déplacement normal est passé à 28 700 tonnes et la vitesse est tombée en dessous de vingt nœuds.

                            Au milieu des années 1930, New York et le Texas ont été transférés dans l'Atlantique où ils devaient passer la majeure partie du reste de leur service actif. Tous deux ont participé à des opérations de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale et ont soutenu les débarquements d'Afrique du Nord en novembre 1942. Le Texas était également présent pour les invasions de la Normandie et du sud de la France. Ils sont allés dans le Pacifique à la fin de 1944 et ont ensuite participé aux opérations d'Iwo Jima et d'Okinawa. New York a vu son emploi final comme une cible en 1946-48, tandis que le Texas est devenu un mémorial, une mission qu'elle accomplit toujours en tant que dernier cuirassé américain survivant de la Première Guerre mondiale.

                            Cette page présente une modeste sélection de photographies de cuirassés de la classe New York, ainsi que des images liées aux caractéristiques de conception de base de ces navires, et fournit des liens vers une couverture illustrée plus étendue des navires individuels.

                            Pour la couverture des autres classes de cuirassés de l'US Navy, voir : Battleships -- Overview and Special Image Selection.

                            Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

                            Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

                            En route à grande vitesse, le 29 mai 1915.

                            Photographie du Bureau of Ships Collection aux Archives nationales des États-Unis.

                            Image en ligne : 63 Ko 740 x 605 pixels

                            Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

                            Habillé de drapeaux pour la Journée de la Marine, le 27 octobre 1940.

                            Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

                            Image en ligne : 109 Ko 740 x 605 pixels

                            Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

                            Silhouetté sur le coucher du soleil, alors qu'il participait à des opérations de convoi dans l'Atlantique Nord, vers l'été 1941.
                            Photographié par le lieutenant Dayton A. Seiler, USN.

                            Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

                            Image en ligne : 63 Ko 740 x 505 pixels

                            Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

                            Au large de l'Afrique du Nord le 10 novembre 1942, juste après la bataille de Casablanca.

                            Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

                            Image en ligne : 96 Ko 740 x 615 pixels

                            Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

                            En mer dans la région d'Hawaï, alors qu'il se préparait aux opérations de combat dans le Pacifique, le 6 janvier 1945.

                            Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

                            Image en ligne : 104 Ko 740 x 610 pixels

                            Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

                            Tirant ses canons de batterie principale de 14"/45, lors d'un entraînement de combat à longue portée, février 1928.

                            Photographie du centre historique de la marine américaine.

                            Image en ligne : 118 Ko 740 x 580 pixels

                            Bombardement des défenses japonaises sur Iwo Jima, 16 février 1945.
                            She has just fired the left-hand 14"/45 gun of Number Four turret. View looks aft, on the starboard side.


                            USS New York (BB 34) - History

                            Doyle, David. USS Texas: Squadron at Sea. Carrollton: Squadron/Signal Publications

                            Friedman, Norman. U.S. Battleships: An Illustrated History. Annapolis: United States Naval Institute, 1984

                            Stern, Robert C. US Battleships in Action: Part 1. Carrollton: Squadron/Signal Publications

                            Terzlbaschitsch, Stefan. US Battleships of the US Navy in World War II. New York: Bonanza Books


                            USS New York (BB 34) - History

                            Les New York class were the first U.S. Navy battleships armed with 14-inch guns, and the last to be built with intermediate weight side armor, coal-fired boilers and more than four main battery turrets. Their general arrangement was based on their immediate predecessors, the Wyoming Class, with a slightly enlarged "flush-deck" hull. In the new ships, five twin turrets for the heavier, harder-hitting 14"/45 guns replaced the six twin 12"/50 gun turrets of the Wyomings. The two New Yorks also reverted to reciprocating engines due to a dispute between the Navy and the builders of steam turbines.

                            Les New York (BB-34) was laid down 11 September 1911 by Brooklyn Navy Yard, New York launched 30 October 1912 sponsored by Miss Elsie Calder and commissioned 15 April 1914, Captain Thomas S. Rodgers in command.

                            Both ships served with the Grand Fleet in the North Sea during World War I. Prior to and immediately after that conflict, they were assigned to the Atlantic Fleet and went to the Pacific in mid-1919. They were extensively modernized in 1925-27, becoming the first U.S. Navy battleships to be fitted with tripod masts to support more capable, and heavier, gunfire direction instruments. They received oil-fired boilers, a single smokestack in place of the previous two, and additional deck armor in recognition of increased probable combat ranges and the emerging threat from aircraft bombs. Some of their 5"/51 secondary battery guns were remounted higher above the waterline, and new anti-torpedo blisters increased their beam by more than ten feet, to 106'1" overall. Normal displacement went up to 28,700 tons and speed fell to below twenty knots.

                            In the mid-1930s, New York et Texas were transferred to the Atlantic where they were to spend most of the rest of their active service. Both participated in convoy operations during World War II and supported the North African landings in November 1942. Texas was also present for the invasions of Normandy and Southern France. They went to the Pacific in late 1944 and subsequently took part in the Iwo Jima and Okinawa operations. New York saw her final employment as a target in 1946-48, while Texas became a memorial, a mission she still performs as the last surviving U.S. World War I era battleship.

                            Les New York class numbered two ships, both built on the east coast:

                            Keel of the New York (BB-34).

                            Les New York (BB-34) rises above her scaffolding at New York Naval Ship Yard sometime in 1912.

                            New York (BB-34) before launch.

                            View of the New York (BB-34) showing her propeller-less stems from her stern.

                            The National Ensign is raised at the battleship's stern during her commissioning ceremonies, 15 April 1914, at the New York Navy Yard, Brooklyn, N.Y.

                            A Navy Yard locomotive [0-4-0T switcher, possibly an H. K. Porter, one of seven produced for the US Navy in World War I] and freight cars are among the busy port scenes on display as the New York (BB-34) sits pier side nine days after being commissioned, 24 April 1914.

                            New York (BB-34) shortly after commissioning.

                            U.S. Atlantic Fleet battleships steaming toward Mexican waters in 1914.
                            The following battleships that were dispatched to Mexican waters included the:

                            Ohio (BB-12) Virginie (BB-13) Nebraska (BB-14)
                            Georgia (BB-15) New Jersey (BB-16) Rhode Island (BB-17)
                            Connecticut (BB-18) Louisiane (BB-19) Vermont (BB-20)
                            Kansas (BB-21) Minnesota (BB-22) Mississippi (BB-23)
                            Idaho (BB-24) New Hampshire (BB-25) South Carolina (BB-26)
                            Michigan (BB-27) Delaware (BB-28) Dakota du nord (BB-29)
                            Floride (BB-30) Utah (BB-31) Wyoming (BB-32)
                            Arkansas (BB-33) New York (BB-34) Texas (BB-35)
                            In insets are (left to right)
                            Rear Admiral Henry T. Mayo Rear Admiral Frank F. Fletcher Rear Admiral Charles J. Badger

                            Undated, probably right after launching in the early teens, New York (BB-34) at speed. Good image of hull mounted secondary armament.

                            "The fighting top of the New York (BB-34) photographed from the Manhattan Bridge as she steamed past for the Southern Drill Grounds and the formal opening of the Panama Canal."

                            New York (BB-34) returning to this city a week ago from for the Southern Drill Grounds. From one of the most remarkable photographs ever taken of a warship in the open sea, showing every foot of her deck."

                            In Hampton Roads, Virginia, 10 December 1916.

                            In Hampton Roads, Virginia, 10 December 1916.

                            "DR. David Jayne Hill, former Ambassador to Germany, on behalf of the American Defense Society. Presenting to Captain Charles F. Hughes, of the super dreadnought New York (BB-34), the Defense Society's trophy for the highest score in big gun and torpedo practice."

                            Christmas card and photo inset of the New York (BB-34) in European waters, 1918.

                            Christmas time for Captain Charles F. Hughes & the New York (BB-34).

                            Early teens post card of the New York (BB-34) passing through New York's East River.

                            New York (BB-34) with seven other Battleships of the Atlantic Fleet at Hampton Roads, 1917.
                            The ship in the foreground (first from the right) is the Arkansas (BB-33). The photo shows a total of 8 battleships sailing in 2 columns. The cage masts of a battleship is showing above the Arkansas' forward turrets and the ship on the far left is actually 2 ships (3 masts) [the right hand of these 2 appears to be bow on to the camera sailing on a different bearing thus only one mast is showing].
                            Given the probable date of the photo, the flag on the foremast of Arkansas is probably that of R. Adm. Winslow, which would suggest that the right hand column is probably Battleship Division 1. The New York does appear in the photo as the second ship in the right hand column (second closest in the photo) note the 2 forward casemate guns (verses 1 on 12" gunned BB's) and the 2 gun main turrets.
                            Assuming the the right hand column is division 1, the next 2 ships in that column would be Utah (BB-31) et le Floride (BB-30)(both funnels are between the masts) and the last ship in line (the bow on ship) may be Delaware (BB-28).

                            Marine Guard of the New York (BB-34), taken in 1917 by Enrique Muller, Jr. from N. Moser, NY.

                            Photo entitled "Ocean Spray" New York (BB-34).

                            "Arrival of the American Fleet at Scapa Flow, 7 December 1917." Oil on canvas by Bernard F. Gribble, depicting the U.S. Navy's Battleship Division Nine being greeted by British Admiral David Beatty and the crew of HMS Queen Elizabeth. Ships of the American column are (from front) New York (BB-34), Wyoming (BB-32), Floride (BB-30) et Delaware (BB-28).This rare oil painting by American artist Burnell Poole, "The 6th Battle Squadron of the Grand Fleet Leaving the Firth of Forth", is one of less than two dozen paintings owned by the Navy that depicts U.S. naval operations in World War One (WWI). After years of being considered a total loss by Navy Art Gallery curators it has been restored to near perfect condition. The entire process took several months, but the result is the total recovery of a painting that is sure to establish Burnell Poole's name among the best marine painters of the early 20th century.
                            The composition of the ships of the 6th Battle Squadron during their operational history, appearing in the painting in no particular order were: Delaware (BB-28), Floride (BB-30),Wyoming (BB-32), Arkansas (BB-33), New York (BB-34), Texas (BB-35), & Arizona (BB-39).

                            Front side of a postal card of the New York (BB-34) at Rosyth, Scotland, circa 1918.

                            Battleships of the Sixth Battle Squadron (anchored in column in the left half of the photograph): included the
                            Floride (BB-30)
                            Utah (BB-31)
                            Wyoming (BB-32)
                            Arkansas (BB-33)
                            New York (BB-34)
                            Texas (BB-35)
                            Nevada (BB-36)
                            Oklahoma (BB-37)
                            Pennsylvania (BB-38)
                            & Arizona (BB-39) at one time or another. There are only three of the battleships present in this photo at Brest, France, on 13 December 1918. George Washington (ID-3018), which had just carried President Woodrow Wilson from the United States to France, is in the right background. Photographed by Zimmer

                            Officers and men of the New York (BB-34) assembled on the ship's forward deck at an American Naval base in England, just before she left Europe for the Christmas rendezvous at New York. On the mast may be seen one of the latest American war secrets, an indicator used in controlling the fire of the big guns."

                            Detail shot of the ship off Brest, France in December, 1918 during her duty as President Wilson's carrier to the Versailles talks. Ship booms are out to tie up visiting launches and bare skids next to aft stack show that one or more of her boats are out too.

                            USS New York (Battleship BB-34), 1914-1948

                            USS New York, lead ship of a two-ship class of 27,000-ton battleships, was built at the New York Navy Yard. Commissioned in April 1914. Ordered south soon after commissioning, New York was flagship for Rear Admiral Frank Fletcher, commanding the fleet occupying and blockading Vera Cruz until resolution of the crisis with Mexico in July 1914.. After more than three years of operations off the east coast and in the Caribbean, in December 1917 New York crossed the Atlantic to join the British Grand Fleet. She was flagship of the U.S. battleships of the Sixth Battle Squadron during the remainder of the First World War.

                            Upon the entry of the United States into the war, New York sailed as flagship with Battleship Division 9 commanded by Rear Admiral Hugh Rodman to strengthen the British Grand Fleet in the North Sea, arriving Scapa Flow 7 December 1917. Constituting a separate squadron in the Grand Fleet, the American ships joined in blockade and escort missions and by their very presence so weighted the Allies' preponderance of naval power as to inhibit the Germans from attempting any major fleet engagement's. New York twice encountered U-boats.

                            During her World War I service, New York was frequently visited by royal and other high-ranking representatives of the Allies, and she was present for one of the most dramatic moments of the war, the surrender of the German High Seas Fleet in the Firth of Forth 21 November 1918. As a last European mission, New York joined the ships escorting President Woodrow Wilson from an ocean rendezvous, to Brest en route the Versailles Conference.

                            Returning to a program which alternated individual and fleet exercises with necessary maintenance, New York trained in the Caribbean in spring 1919, and that summer joined the Pacific Fleet at San Diego, her home port for the next 16 years. In mid-1919, New York transited the Panama Canal to the Pacific, where she was based during the next decade and a half. As a unit of the Battle Fleet, she took an active part in the exercises, drills and gunnery practices that were regularly held in the Pacific and Caribbean. She trained off Hawaii and the West Coast, occasionally returning to the Atlantic and Caribbean for brief missions or overhauls.

                            New York underwent modernization in 1925-27, receiving new oil-fired boilers, anti-torpedo bulges on her hull sides, heavier deck armor, up-to-date gunfire control mechanisms and many other improvements that enhanced her combat capabilities. After being transferred to the Atlantic in the mid-1930s, she visited England in 1937 as the U.S. representative to the British Coronation naval review. Over the next three years, the battleship was actively employed as a training ship.

                            In 1937, carrying Admiral Hugh Rodman, the President's personal representative for the coronation of King George VI of England, New York sailed to take part in the Grand Naval Review of 20 May 1937 as sole U.S. Navy representative.

                            For much of the following 3 years, New York trained Naval Academy midshipmen and other prospective officers with cruises to Europe, Canada, and the Caribbean, and in mid-1941 she joined the Neutrality Patrol. She escorted troops to Iceland in July 1941, then served as station ship at Argentina, Newfoundland, protecting the new American base there. From America's entry into World War II, New York guarded Atlantic convoys to Iceland and Scotland when the U-boat menace was gravest, submarine contacts were numerous, but the convoys were brought to harbor intact.

                            With the coming of war to Europe, New York participated in Neutrality Patrol operations, and, as the U.S. drew closer to the conflict in 1941, helped in the occupation of Iceland and in escorting convoys. Her convoy activities continued after the United States became a combatant in December 1941. In November 1942, New York also took part the North African invasion, providing gunfire support for landings at Safi, Morocco. She then stood by at Casablanca and Fedhala before returning home for convoy duty escorting critically needed men and supplies to North Africa. She then took up important duty training gunners for battleships and destroyer escorts in Chesapeake Bay, rendering this vital service until 10 June 1944, when she began the first of 3 training cruises for the Naval Academy, voyaging to Trinidad on each. She spent 1943 and most of 1944 on escort and training duties.

                            New York steamed to the Pacific war zone, sailing 21 November for the West Coast, arriving San Pedro 6 December for gunnery training in preparation for amphibious operations. She departed San Pedro 12 January 1945, called at Pearl Harbor, and was diverted to Eniwetok to survey screw damage. Nevertheless, despite impaired speed, she joined the Iwo Jima assault force in rehearsals at Saipan. She sailed well ahead of the main body to join in preinvasion bombardment at Iwo Jima 16 February. During the next 3 days, New York's big guns were active bombarding Iwo Jima before and during the Marines' assault on that island, firing more rounds than any other ship present and, as if to show what an old-timer could do, made a spectacular direct 14"-hit on an enemy ammunition dump.

                            Leaving Iwo Jima, New York at last repaired her propellers at Manus, and had speed restored for the assault on Okinawa, which she reached 27 March to begin 76 consecutive days of action. She fired preinvasion and diversionary bombardments, covered landings, and gave days and nights of close support to troops advancing ashore. She did not go unscathed a kamikaze grazed her 14 April 1945, demolishing her spotting plane on its catapult. She left Okinawa 11 June to regun at Pearl Harbor.

                            New York prepared at Pearl Harbor for the planned invasion of Japan, and after war's end, made a voyage to the West Coast returning veterans and bringing out their replacements. Following the Japanese capitulation in August 1945, New York moved back to the Atlantic and was at New York City for the Navy Day fleet review in late October. She sailed from Pearl Harbor again 29 September with passengers for New York, arriving 19 October. Here she prepared to serve as target ship in operation "Crossroads," the Bikini atomic tests, sailing 4 March 1946 for the West Coast. She left San Francisco 1 May, and after calls in Pearl Harbor and Kwajalein, reached Bikini 15 June.

                            Her last active service was as a target during the atomic bomb tests at Bikini, Marshall Islands, in July 1946. Surviving the surface blast 1 July and the underwater explosion 25 July, she was taken into Kwajalein and decommissioned there 29 August 1946. Later towed to Pearl Harbor, she was studied during the next two years. Too radioactive and far too old for further use, she decommissioned a month later. On 8 July 1948 she was towed out to sea some 40 miles and there sunk after an 8-hour pounding by ships and planes carrying out full-scale battle maneuvers with new weapons.


                            Voir la vidéo: Battleship USS New York BB-34


Commentaires:

  1. Zulushakar

    Je veux dire que vous n'avez pas raison. Je propose d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, nous allons le gérer.

  2. Akilar

    Excuse pour cela j'interfère ... Je comprends cette question. J'invite à la discussion. Écrivez ici ou dans PM.

  3. Houston

    Tout ce qui a dit la vérité.

  4. Conall Cernach

    Merci pour l'info! Intéressant!

  5. Fugol

    À mon avis, vous avez tort. Je propose d'en discuter. Envoyez-moi un courriel à PM.

  6. Fabion

    Désolé, j'ai repoussé cette question



Écrire un message