Le ballon

Le ballon


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Histoire du bal, écusson familial et armoiries

L'ancienne culture anglo-saxonne de l'Angleterre a produit le nom de Ball. Il a été donné à une personne qui était chauve tirant son origine du mot vieil anglais Bealla, qui signifiait chauve. Le nom de famille peut également faire référence à quelqu'un qui avait une stature ronde ou trapue. [1]

Alors que de nombreux chercheurs partagent cette même origine "surnom" du nom, Henry Brougham Guppy en 1890, a écrit "L'idée que ces noms proviennent d'ancêtres chauves est, je pense, absurde. Camden, dans ses remarques sur les noms de famille, écrites il y a environ 300 ans, nous informe que Baul et Bald étaient alors des surnoms ou des noms d'infirmière pour Baldwin, et c'est évidemment de cette source que M. Lower a emprunté la suggestion que Ball était un surnom de Baldwin. "[2]

Ensemble de 4 tasses à café et porte-clés

$69.95 $48.95

Les premières origines de la famille Ball

Le nom de famille Ball a été trouvé pour la première fois dans le « côté ouest de l'Angleterre », étant actuellement le plus répandu dans le Lancashire, le Staffordshire, le Warwickshire et le Gloucestershire. Ce nom de famille doit être distingué dans sa distribution de Balls, qui est limité au côté opposé ou est de l'Angleterre, dans les comtés de Norfolk, Suffolk et Essex. Il est remarquable qu'après six siècles, Balls reste obstinément dans la même partie de l'Angleterre, tandis que Ball et Baldwin semblent avoir étendu leurs territoires vers l'ouest. À Norfolk, il y a trois siècles, Balls était parfois orthographié Balles ou Ballis. "[2]

Le premier enregistrement de la famille a été trouvé dans les Hundredorum Rolls de 1273 qui reflétaient les occurrences dispersées de la famille et les premières orthographes enregistrées : Custance Balde, Cambridgeshire Richard Bald, Oxfordshire John Balle, Norfolk et Albred Balle, Huntingdonshire. [1]

Kirby's Quest avait plusieurs entrées : John Balde, Somerset, 1 Edward III (enregistré pendant la première année du règne d'Edouard III.) John atte Balle, Somerset, 1 Edward III et Henry atte Balle, Somerset, 1 Edward III. [3]

John Ball (d. 1381), était un des premiers prêtres anglais, qui a provoqué l'insurrection de Wat Tyler. À la suite de ses actions, il fut « traduit devant le roi à Saint-Albans, où il fut condamné à être pendu, tiré et écartelé comme traître. La sentence semble avoir été promptement exécutée, et le roi lui-même assista à son exécution à Saint-Albans le 15 juillet. " [4]

Forfait Armoiries et histoire du nom de famille

$24.95 $21.20

Début de l'histoire de la famille Ball

Cette page Web ne montre qu'un petit extrait de notre recherche Ball. Encore 161 mots (12 lignes de texte) couvrant les années 1381, 1887, 1585, 1640, 1585, 1590, 1659, 1631, 1690, 1623, 1681, 1665, 1745, 1680, 1626, 1640, 1675, 1664, 1637, 1530, 1553, 1992 et sont inclus sous le sujet Early Ball History dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Sweat à capuche unisexe blason

Variations d'orthographe

Une invention relativement récente qui a beaucoup contribué à normaliser l'orthographe anglaise était la presse à imprimer. Cependant, avant son invention, même les personnes les plus alphabétisées enregistraient leurs noms en fonction du son plutôt que de l'orthographe. Les variations orthographiques sous lesquelles le nom Ball est apparu incluent Ball, Balle, Balls, Balders et autres.

Les premiers notables de la famille Ball (avant 1700)

Les notables de la famille à cette époque incluent John Ball (1585-1640), divin puritain anglais, né à Cassington, Oxfordshire, en octobre 1585. Thomas Ball (1590-1659), était un divin anglais, né à Aberbury dans le Shropshire. "Ses parents étaient de " bonne et honnête réputation ", n'ayant ni " superflu ni manque ". " [4] William Ball ou Balle (vers 1631-1690), était l'un des premiers astronomes anglais, l'un des membres fondateurs de la Royal Society. Il était l'aîné des dix-sept enfants de Sir Peter Ball, chevalier, enregistreur d'Exeter et procureur général de la reine sous le règne de Charles.
93 autres mots (7 lignes de texte) sont inclus sous le sujet Early Ball Notables dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Migration de la famille Ball en Irlande

Certains membres de la famille Ball ont déménagé en Irlande, mais ce sujet n'est pas traité dans cet extrait.
181 mots supplémentaires (13 lignes de texte) sur leur vie en Irlande sont inclus dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Migration de balle +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Les colons de balle aux États-Unis au XVIIe siècle
  • James Ball, arrivé à Boston, Massachusetts en 1622 [5]
  • Mme Robert Ball, arrivée en Virginie en 1622 [5]
  • Goodwife Ball, qui s'installe en Virginie en 1623
  • Mme Ball, qui débarqua en Virginie en 1623 [5]
  • Richard Ball, qui s'installe en Virginie en 1624
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)
Les colons de balle aux États-Unis au XVIIIe siècle
  • Eliz Ball, qui débarqua en Virginie en 1705 [5]
  • Samuel Ball, arrivé en Virginie en 1705 [5]
  • Will Ball, qui débarqua en Virginie en 1705 [5]
  • Catharina Ball, qui débarqua à New York en 1709 [5]
  • Richard Ball, qui débarqua en Virginie en 1714 [5]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)
Les colons de balle aux États-Unis au XIXe siècle
  • Matthew Ball, qui débarqua dans le Maryland en 1803 [5]
  • Prudence Ball, 30 ans, arrivée à Baltimore, Maryland en 1804 [5]
  • James Ball, arrivé à Charleston, Caroline du Sud en 1807 [5]
  • Luke Ball, arrivé en Amérique en 1810 [5]
  • Abraham Ball, 45 ans, arrivé à New York en 1812 [5]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Migration de balle au Canada +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Les colons de balle au Canada au XVIIIe siècle
  • William Ball, un pêcheur de St. John's ou Petty Harbour, Terre-Neuve en 1740 [6]
  • Richard Ball, juge de paix du district de Ferryland, Terre-Neuve en 1750 [6]
  • Mary Ball, qui a débarqué à Halifax, en Nouvelle-Écosse en 1778
  • Soldat Jacob Ball U.E. (né en 1764) né à New Fane, Vermont, États-Unis originaire du Vermont, États-Unis et établi à Sutton, comté régional de Brome-Missisquoi, Québec v. 1783 faisant partie des Queen's Loyal Rangers, 4th Company avec Captain Justus Sherwood's Company, il épousa Elizabeth H. Stone en 1785 et eut 5 enfants, il mourut en 1831 à Knowlton, Québec [7]
  • Mme Elizabeth Ball U.E., (née Stone) (née en 1771) qui s'établit à Sutton, comté régional de Brome-Missisquoi, Québec v. 1783 elle épousa le soldat Jacob Ball en 1785, mourut en 1865 [7]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)
Les colons de balle au Canada au 19e siècle
  • George Ball, un planteur de Cuckold's Cove, Terre-Neuve en 1824 [6]
  • Edward Ball, 30 ans, ouvrier, arrivé à Saint John, Nouveau-Brunswick en 1834 à bord du navire "Edwin" en provenance de Dublin, Irlande
  • Henry Ball du comté de Waterford, en Irlande, s'est marié à St. John's, à Terre-Neuve en 1838 [6]
  • Stephen H Ball, arrivé au Canada en 1841
  • Abraham Ball, un pêcheur de Reccontre en 1850 il y a Ball Island et Captain Ball Rock à Terre-Neuve [6]
Les colons de balle au Canada au 20e siècle
  • M. James Ball, (né en 1872), âgé de 31 ans, papetier cornouaillais, de St Austell, Cornwall voyageant à bord du navire "Cedric" arrivant à Ellis Island, New York le 20 février 1903 en route vers Toronto, Canada [8]
  • Mme Lillie Ball, (née en 1873), âgée de 30 ans, femme au foyer de Cornouailles, de St Austell, Cornwall voyageant à bord du navire "Cedric" arrivant à Ellis Island, New York le 20 février 1903 en route vers Toronto, Canada [8]

Migration de balle vers l'Australie +

L'émigration vers l'Australie a suivi les premières flottes de condamnés, de commerçants et de premiers colons. Les premiers immigrants comprennent :

Les colons de balle en Australie au XIXe siècle
  • George Jennings Ball, forçat anglais de Southampton, qui fut transporté à bord du "Albion" le 21 septembre 1826, s'installant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie[9]
  • Mlle Jane Ball, condamnée à Middlesex, en Angleterre, pendant 7 ans, transportée à bord du "Burrell" le 31 décembre 1831, arrivant en Nouvelle-Galles du Sud[10]
  • James Ball, forçat anglais de Northampton, qui fut transporté à bord du "Andromeda" le 13 novembre 1832, s'installant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie[11]
  • M. Joseph Ball, forçat anglais qui a été condamné à Chester, Cheshire, Angleterre pendant 14 ans, transporté à bord du "Aurora" le 18 juin 1835, arrivant en Tasmanie (Van Diemen's Land) [12]
  • M. George Ball, condamné britannique qui a été condamné à Londres, Angleterre pendant 7 ans, transporté à bord du "Asia" le 20 juillet 1837, arrivant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie[13]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Migration de balle vers la Nouvelle-Zélande +

L'émigration vers la Nouvelle-Zélande a suivi les traces des explorateurs européens, tels que le capitaine Cook (1769-1770) : d'abord les chasseurs de phoque, les baleiniers, les missionnaires et les commerçants. En 1838, la British New Zealand Company avait commencé à acheter des terres aux tribus maories et à les vendre aux colons. une nouvelle vie. Les premiers immigrants comprennent :

Les colons de balle en Nouvelle-Zélande au XIXe siècle
  • M. Thomas Ball, colon australien voyageant depuis le port de Hobart, Tasmanie, Australie à bord du navire "David Owen" arrivant en Nouvelle-Zélande en 1832 [14]
  • Alfred Ball, qui a débarqué à Wellington, en Nouvelle-Zélande en 1840
  • Richard Ball, qui a atterri à Wellington & Wanganui, Nouvelle-Zélande en 1841
  • Thomas T Ball, qui a atterri à Wanganui, en Nouvelle-Zélande en 1843
  • Phillip Ball, 40 ans, arrivé à Wellington, Nouvelle-Zélande à bord du navire "Seringapatam" en 1856
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Notables contemporains du nom Ball (post 1700) +

  • Lucille Désirée Ball (1911-1989), actrice américaine, comédienne, star de la télévision et récipiendaire de la Médaille présidentielle de la liberté
  • Bobby Ball (1944-2020), nom de scène de Robert Harper, comédien, acteur et chanteur anglais, mieux connu comme la moitié du double acte Cannon and Ball
  • Kenneth Daniel "Kenny" Ball (1930-2013), musicien de jazz anglais, trompettiste et fondateur de Kenny Ball and his Jazzmen
  • Le capitaine Albert Ball VC, DSO & Two Bars, MC (1896-1917), pilote de chasse anglais de la Première Guerre mondiale a reçu la Croix de Victoria
  • Air Marshal Sir Alfred Henry Wynne Ball KCB, DSO, DFC (b. 1921), ancien commandant adjoint anglais du RAF Strike Command
  • Le vice-maréchal de l'air Sir Benjamin Ball (1912-1977), officier de l'air de la RAF anglaise, commandant en chef du Commandement des transmissions
  • Sir John M. Ball FRSE, FRS (né en 1948), mathématicien anglais
  • M. William Ball, shérif britannique, a occupé le poste conjoint de shérif de Nottingham, Angleterre de 1562 à 1563
  • M. Thomas Ball, shérif britannique, a occupé le poste conjoint de shérif de Nottingham, Angleterre de 1484 à 1485
  • Neiron Ball (1992-2019), joueur de football américain de secondeur extérieur de la NFL qui a joué pour les Raiders d'Oakland (2015�)
  • . (131 autres notables sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Événements historiques pour la famille Ball +

Catastrophe de Hillsborough
  • Kester Roger Marcus Ball (1972-1989), écolier anglais qui participait à la demi-finale de la FA Cup au stade Hillsborough, à Sheffield, dans le Yorkshire, lorsque la zone allouée au stand est devenue surpeuplée et 96 personnes ont été écrasées dans ce qui est devenu la catastrophe de Hillsborough et il est décédé des suites de ses blessures, son école a nommé son bloc de sixième année "Kester Ball House" en sa mémoire [15]
HMS Capot
  • M. William Ball (né en 1923), premier chauffeur anglais au service de la Royal Navy de Liverpool, en Angleterre, qui a combattu et est mort dans le naufrage [16]
  • M. Philip A Ball (né en 1922), Anglais Stoker 1ère classe servant pour la Royal Navy de Salisbury, Wiltshire, Angleterre, qui a navigué dans la bataille et est mort dans le naufrage [16]
  • M. Charles F D Ball (né en 1920), matelot de 2e classe anglais servant pour la Royal Navy de Kemp Town, Brighton, Angleterre, qui a combattu et est mort dans le naufrage [16]
HMS Prince de Galles
HMS Royal Oak
  • Raymond John Newall Ball (1920-1939), né à Portsmouth, Hampshire, Angleterre, British Engine Room Artificer 5th Class avec la Royal Navy à bord du HMS Royal Oak quand il a été torpillé par le U-47 et coulé, il est mort dans le naufrage [18 ]
  • C.W. Ball, officier marinier britannique de la Royal Navy à bord du HMS Royal Oak lorsqu'il a été torpillé par le U-47 et coulé, il a survécu au naufrage [18]
RMS Titanic
  • M. Percy Ball, 19 ans, steward anglais de première classe de Southampton, Hampshire qui travaillait à bord du RMS Titanic et a survécu au naufrage en s'échappant dans le canot de sauvetage 13 [19]
  • Mme Ada E. Ball, (n° 233e Hall), 36 ans, passagère anglaise de seconde classe de Bristol, Avon qui a navigué à bord du RMS Titanic et a survécu au naufrage en s'échappant sur le canot de sauvetage 10 [19]
USS Arizona
  • M. Masten A. Ball, pompier américain de première classe travaillant à bord du navire "USS Arizona" lorsqu'il a coulé lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, il a survécu au naufrage [20]
  • M. William V. Ball, matelot de première classe américain de l'Iowa, États-Unis travaillant à bord du navire "USS Arizona" lorsqu'il a coulé lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, il est mort dans le naufrage [20]

Histoires liées +

La devise du bal +

La devise était à l'origine un cri de guerre ou un slogan. Les devises ont commencé à être représentées avec des armes aux 14e et 15e siècles, mais n'étaient pas d'usage général avant le 17e siècle. Ainsi, les armoiries les plus anciennes ne comportent généralement pas de devise. Les devises font rarement partie de l'octroi des armes : sous la plupart des autorités héraldiques, une devise est un élément facultatif des armoiries et peut être ajoutée ou modifiée à volonté, de nombreuses familles ont choisi de ne pas afficher de devise.

Devise: Fulcrum dignitatis virtus
Traduction de devise : La vertu est le support de la dignité


Les boules de regard ont eu de nombreux noms à travers les siècles : boules d'esprit, boules de sorcière, boules d'amitié, boules de majordome et attrapeurs d'esprit. Les gens pensaient que regarder des boules apportait chance et prospérité à une maison et une croissance abondante aux plantes et aux fleurs. Les propriétaires les placent près de la porte d'entrée de la maison pour éloigner les mauvais esprits et les sorcières. Les Victoriens se les donnaient comme cadeaux d'une véritable amitié, d'où le nom de boule de l'amitié.

  • Les boules de regard sont généralement faites de verre soufflé à la bouche.
  • Les propriétaires les placent près de la porte d'entrée de la maison pour éloigner les mauvais esprits et les sorcières.

Comment dater de vieux pots Mason Ball

Cet article a été co-écrit par notre équipe formée d'éditeurs et de chercheurs qui l'ont validé pour son exactitude et son exhaustivité. L'équipe de gestion de contenu de wikiHow surveille attentivement le travail de notre équipe éditoriale pour s'assurer que chaque article est soutenu par des recherches fiables et répond à nos normes de qualité élevées.

Il y a 8 références citées dans cet article, qui se trouvent en bas de la page.

wikiHow marque un article comme étant approuvé par le lecteur une fois qu'il reçoit suffisamment de commentaires positifs. Cet article a reçu 35 témoignages et 90 % des lecteurs qui ont voté l'ont trouvé utile, ce qui lui a valu notre statut d'approbation par les lecteurs.

Cet article a été vu 518 472 fois.

Les bocaux Ball Mason sont un type de bocal domestique fabriqué par Ball Corporation. L'entreprise a commencé à fabriquer des pots Mason en 1880, et de nombreuses personnes les utilisent encore aujourd'hui pour la mise en conserve, ou collectionnent les pots comme passe-temps. Il existe de nombreuses façons de dater les vieux pots Mason Ball, et l'une des plus simples est de regarder le logo. En plus du logo, vous pouvez parfois utiliser la couleur, la taille et d'autres signes distinctifs pour aider à dater un pot Mason.


Boule de temps

UNE boule de temps ou boule de temps est un appareil de signalisation horaire obsolète. Il s'agit d'une grosse boule en bois ou en métal peinte qui est larguée à une heure prédéterminée, principalement pour permettre aux navigateurs à bord des navires au large de vérifier le réglage de leurs chronomètres de marine. Un chronométrage précis est essentiel à la détermination de la longitude en mer.

Bien que l'utilisation de boules temporelles ait été remplacée par des signaux horaires électroniques, certaines boules temporelles sont restées opérationnelles en tant qu'attractions touristiques historiques.


Le Bal - HISTOIRE

De temps en temps, il est agréable d'échanger les pantalons de survêtement et le vin en boîte contre un peu de décadence et de luxe. Une solution rapide mais pas toujours économique ? Lancer un bal masqué majestueux et mystérieux.

Datant des XIVe et XVe siècles, le bal masqué a commencé dans le cadre de la saison du carnaval en Europe. Moins de haute société et plus de cirque du célébration, les villageois se rassemblaient en masques et en costumes pour participer à des reconstitutions historiques élaborées et à des processions glamour.

Se propageant rapidement à travers la France comme une traînée de poudre, certains des bals les plus notoires de la journée seraient organisés pour célébrer les Entrées royales : la grande occasion d'accueillir les rois et les reines dans leurs villes.

En fait, les bals masqués étaient si audacieux qu'en 1393, Charles VI de France organisa le tout premier « Bal des Ardents ». Traduit par "Burning Men's Ball", l'événement a transformé le bal costumé plus orthodoxe et décadent en une nuit d'intrigues et de risques.

Pour célébrer le mariage de la dame d'honneur de la reine, le roi Charles et cinq de ses courtisans les plus courageux se sont habillés de masques et de costumes de lin et ont dansé toute la nuit comme des sauvages des bois.

Le seul hic, c'est que si votre sashaying vous rapprochait trop près de l'une des nombreuses torches enflammées qui bordaient la piste de danse, votre look serait fumant et pas pour les bonnes raisons.


‘KKK reine de beauté’: Twitter déniche l'histoire d'Ellie Kemper’ lors du bal controversé des débutantes à Saint-Louis

Ellie Kemper est connue pour ses rôles dans Netflix’s Kimmy Schmidt incassable et Le bureau, mais elle n'est pas le genre de célébrité que nous associons aux potins choquants. Cela a changé dimanche soir après qu'un détail peu connu de ses années d'université a commencé à apparaître sur Twitter. Selon un tweet très incendiaire, elle a été couronnée reine du KKK lors d'un concours de beauté en 1999.

Le tweet montre un adolescent Kemper au Veiled Prophet Ball, un événement exclusif à Saint-Louis qui se déroule depuis 1878. Ce n'est pas littéralement le Ku Klux Klan, mais les origines du bal pourraient être décrites comme adjacentes au Klan. Pas plus tard qu'en 2015, cette organisation a été ciblée par les manifestants de Black Lives Matter en tant que symbole des structures de pouvoir racistes dans la société de Saint-Louis.

Alors personne n'allait me dire qu'Ellie Kemper alias Kimmy Schmidt a été couronnée reine du KKK en 1999 pic.twitter.com/QdHJ6wGZGv

& mdash charlie (@dianahungerr) 31 mai 2021

Cette partie de la trame de fond de Kemper n'était pas un secret, elle était déjà sur sa page Wikipédia, mais les étrangers pourraient ne pas être au courant de l'histoire sombre du Veiled Prophet Ball. L'organisation a été créée par un vétéran confédéré, à une époque où les sociétés secrètes mystiques étaient très en vogue. Et le "prophète voilé" original de 1878 était un homme armé portant une robe blanche et une capuche. Une tenue similaire à celle que le Klan a adoptée dans le film de propagande anti-noir Naissance d'une nation en 1915.

Selon un article de 2014 dans le atlantique, l'original Veiled Prophet Ball était un événement privé ritualisé plus tard surnommé le VP Ball, attaché au défilé VP de style Mardi Gras de la ville le 4 juillet. Le bal implique qu'un prophète voilé soit choisi par "un conseil secret d'élites locales", et à son tour, ce prophète choisirait une reine de l'amour et de la beauté parmi les femmes présentes. En 1999, c'était Ellie Kemper, dont le père était PDG d'une société de portefeuille bancaire et dont l'arrière-arrière-grand-père était un magnat des chemins de fer.

Le premier VP Balls avait un agenda politique manifeste. Coordonnée par les classes supérieures de Saint-Louis, l'organisation VP répondait à un mouvement ouvrier croissant dans la ville. Les travailleurs noirs et blancs avaient récemment uni leurs forces lors de la grève des cheminots de 1877, qui a été violemment réprimée par les troupes fédérales. Ainsi, alors que les travailleurs faisaient campagne pour un salaire équitable et de meilleures conditions de travail, les hommes d'affaires de Saint-Louis tentaient de consolider leur pouvoir avec cet événement de réseautage luxueux et ritualisé. Il soulignait le pouvoir mystique des dirigeants blancs de la ville, dont les descendants continueraient à contrôler des entreprises similaires pendant des décennies. L'organisation VP n'a accueilli ses premiers membres noirs qu'en 1979, sept ans après que des manifestants des droits civiques eurent détourné le ballon de manière dramatique et démasqué le dernier prophète, un cadre local de Monsanto.

La situation avec Ellie Kemper est plus compliquée que le fait qu'elle soit une sorte de reine de beauté secrète du KKK. De nos jours, de nombreux habitants ne connaissent pas les origines et les connotations politiques du bal et du défilé VP. Mais c'est un peu le but.

Le VP Ball représente la façade publique brillante d'une structure de pouvoir d'exclusion établie de longue date. Donc, pour une fois, certains potins viraux sur les célébrités inspirent une discussion perspicace sur Twitter, en se concentrant sur la nature interconnectée de la richesse, du racisme et du pouvoir politique en Amérique.

Je suis désolé. Je me suis mal exprimé, l'organisation par laquelle Kemper était couronné était un groupe raciste et ségrégationniste complètement différent du Klan. Les gens de St Louis voulaient que je vous dise tout ça. https://t.co/M7DSKDQjiN

&mdash Imani Barbarin, MAGC | Béquilles&Spice ♿️ (@Imani_Barbarin) 31 mai 2021

c'est vraiment quelque chose qu'Ellie Kemper était la star d'une émission de télévision sur une femme qui quitte un culte raciste et essaie de se renommer tout en prétendant que cela ne s'est jamais produit. aucune raison pour que j'en parle bien sûr.

&mdash Jon Negroni (@JonNegroni) 31 mai 2021

Il est fascinant que les gens se demandent si Ellie Kemper faisait partie d'un groupe raciste à 19 ans, et non si son père et son oncle, tous deux PDG de grandes banques, appartenaient à cette organisation.

&mdash Mme Rosenberg (@Miz_Rosenberg) 1er juin 2021

Lors des manifestations de Ferguson en 2014 et 2015, l'organisation VP a été ciblée par des militants de Black Lives Matter sous le hashtag #UnveilTheProfit. La campagne a accusé les élites de Saint-Louis d'être complices de violences policières racistes, encourageant les gens à réfléchir de manière critique au pouvoir des entreprises derrière la police. Ainsi, alors que l'image publique du bal a certainement évolué ces dernières années, il n'est pas considéré comme un événement politiquement neutre.

Ellie Kemper n'a pas répondu publiquement à la controverse, mais nous avons contacté ses représentants pour un commentaire.


En 2001, Lucille DeBellis, 69 ans, s'est rendue à un enregistrement de Le spectacle de Rosie O'Donnell. Elle était assise dans le public du studio lorsque, selon les détails de son procès (tels que rapportés dans le Le New York Post), elle a été « frappée soudainement et sans avertissement au visage avec un objet dur » : une balle Koosh, que O'Donnell et son équipe lançaient souvent dans le public à l'aide d'un dispositif de lancement de Koosh connu sous le nom de Fling Shot. .

Deux ans plus tard, DeBellis a intenté une action en justice de 3 millions de dollars contre les producteurs de l'émission, affirmant que "Le Cuzball [sic] a frappé la plaignante carrément dans la bouche, lui causant des douleurs et un gonflement, ainsi que des saignements des gencives. " Les effets du coup ont duré longtemps, selon le procès :

"[B] en raison de son inconfort physique et de sa gêne en ce qui concerne son apparence, [DeBellis] a été forcée de passer la durée de la saison de Noël 2001 dans sa maison et a refusé de nombreuses occasions d'assister à des fêtes de fin d'année et à divers événements sociaux… [Il ] a nui à [sa] relation avec son petit ami.


Balle molle

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

balle molle, une variante du baseball et un sport de participation populaire, en particulier aux États-Unis. Il est généralement admis que le softball s'est développé à partir d'un jeu appelé baseball en salle, joué pour la première fois à Chicago en 1887. Il est devenu connu aux États-Unis sous divers noms, tels que kitten ball, mush ball, diamond ball, indoor-outdoor et terrain de jeu. . Il y avait de grandes variations dans les règles de jeu, la taille et le type d'équipement de jeu et les dimensions du terrain de jeu.

En 1923, un comité des règles a été nommé pour publier et diffuser un ensemble de règles standard. Le comité a ensuite été élargi pour former le Comité des règles mixtes internationales sur le softball, qui en est venu à inclure des représentants d'un certain nombre d'organisations qui promeuvent et parrainent le softball. L'Amateur Softball Association of America, organisée en 1933, est devenue l'agence gouvernementale reconnue pour la promotion et le contrôle des compétitions nationales organisées.

La Fédération Internationale de Softball (Fédération Internationale de Softball), qui a été formée en 1952, agit en tant que liaison entre plus de 40 organisations de softball de plusieurs pays. Le siège social est à Oklahoma City, Oklahoma. La fédération coordonne des compétitions internationales et des tournois réguliers de championnats régionaux et mondiaux pour les hommes et les femmes. En 1996, une compétition de softball féminin a été ajoutée aux Jeux Olympiques. Il a été retiré des Jeux après les Jeux olympiques d'été de 2008, mais a été réintégré au programme des Jeux olympiques d'été de 2020, qui ont été reportés à 2021, en raison d'une pandémie mondiale de coronavirus.

Les bases du softball sont les mêmes que celles du baseball. La stratégie au bâton et au champ est similaire, mais le softball se joue sur une zone beaucoup plus petite et un match ne dure que sept manches.

Le terrain de jeu réglementaire pour le softball comprend une zone en forme de losange avec des lignes de base de 60 pieds (18,3 mètres). La distance de lancer pour les hommes est de 46 pieds (14 mètres) et pour les femmes de 43 pieds (13,11 mètres). Les chauves-souris doivent être rondes, ne pas dépasser 34 pouces (86,4 cm) de long et pas plus de 2,25 pouces (5,7 cm) de diamètre dans leur partie la plus large. La balle molle officielle est une balle à coutures lisses de 12 pouces (30,5 cm) de circonférence, pesant entre 6,25 et 7 onces (177 et 198 grammes).

Au softball, la balle est lancée par un mouvement sournois, alors qu'au baseball, le lancer est en pronation ou en arme de poing. Le vol de but est permis dans les deux matchs, mais au softball, le coureur doit rester en contact avec le but jusqu'à ce que le lanceur lâche la balle lors de la livraison au frappeur.

Une variante populaire du softball appelée balle lente peut être jouée avec un équipement réglementaire. Les principales différences par rapport au softball (rapide) sont qu'il y a 10 membres dans une équipe, la distance de lancer pour les hommes et pour les femmes est de 46 pieds, et une balle lancée doit être lancée à une vitesse modérée avec un arc d'au moins 3 pieds dans sa fuite vers le frappeur. La vitesse et la hauteur du terrain sont laissées au jugement d'un arbitre, qui peut expulser un lanceur pour avoir lancé la balle trop vite à plusieurs reprises. Le vol de base n'est pas autorisé en slow-pitch.

Une autre variante, populaire en particulier à Chicago et dans d'autres villes du Midwest américain, se joue avec une balle de 16 pouces (40,64 cm) de circonférence sur un diamant dont les chemins de base sont de 55 pieds (16,8 mètres) pour les hommes et de 50 pieds de long (15,25 mètres). ) pour femme. La balle est livrée comme en balle lente, et les joueurs défensifs jouent généralement sans gants.

Les rédacteurs de l'Encyclopaedia Britannica Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Adam Augustyn, rédacteur en chef, Reference Content.


Le jeu de balle maya

Le jeu de balle mésoaméricain a été pratiqué, pensent les experts, par toutes les cultures de la région, à commencer par les Olmèques qui l'ont peut-être inventé. Le jeu de balle remonte à 3 500 ans, ce qui en fait le premier jeu organisé de l'histoire du sport. Les Mayas adoraient le jeu et tout le monde y jouait à différents moments, mais il avait aussi une profonde signification religieuse et rituelle. Pour cette raison, il était parfois joué comme un jeu, avec beaucoup de jeux de hasard dans les équipes. À d'autres moments, le jeu devenait spectacle et rituel, les dirigeants de la ville jouant des guerriers captifs dans des jeux rituels truqués. Les captifs perdraient la partie puis seraient sacrifiés.

La plupart des villes mayas, mais pas toutes, avaient des terrains de balle, beaucoup plus d'un. Treize cents terrains de balle sont disséminés dans toute la Méso-Amérique et tous ont la même forme en I, c'est-à-dire deux murs en pente sur lesquels la balle peut rebondir, un terrain de jeu long et étroit et deux zones de but. Le Guatemala, qui abrite les premières villes mayas, possède à lui seul plus de 500 terrains de balle.

Bien que personne ne connaisse les règles exactes du jeu de balle, les Espagnols qui ont vu les jeux aztèques dans les années 1500 ont rapporté que deux équipes de deux à cinq joueurs devaient garder le ballon en l'air sans utiliser leurs mains ou leurs pieds. Ils frappent la balle avec le haut de leurs bras, leurs cuisses ou leurs hanches. Les balles en caoutchouc qu'ils utilisaient étaient de poids et de tailles variables, de la taille d'une balle molle à un ballon de football. Les balles en caoutchouc solide étaient lourdes (jusqu'à huit ou neuf livres) et pouvaient causer des blessures graves, voire mortelles. Les matchs ont été remportés principalement par des points. Vers l'an 1200, des cercles de pierre avec un trou au milieu étaient fixés en hauteur sur les murs du terrain de balle, jusqu'à six mètres de haut. Alors qu'il était rare de faire passer une balle dans le trou, si un joueur faisait passer la balle dans le trou, c'était une victoire instantanée.

Outre les jeux juste pour le plaisir et l'athlétisme, les jeux cérémoniels avaient une grande signification religieuse, mettant en scène le mythe de la création ou gardant le soleil et la lune dans leurs orbites habituelles. Alors que les lecteurs modernes peuvent accorder beaucoup d'importance à une telle raison, pour les Mayas, c'était une question de vie ou de mort et l'une des raisons du sacrifice humain. Les dieux avaient besoin de sang et de cœurs humains pour maintenir le soleil et la lune en orbite. Certains jeux de ballon ont été joués pour résoudre des différends amers entre des villes rivales ou comme procuration pour la guerre. Les Mayas considéraient également le jeu comme une bataille entre les dieux de la mort et les dieux de la vie ou entre le bien et le mal. Ils l'ont également vu comme un rappel des Hero Twins, qui ont surmonté la mort et sont devenus eux-mêmes des demi-dieux. Ainsi, le jeu symbolise la régénération et la vie.

Cet article fait partie de notre ressource plus vaste sur la culture, la société, l'économie et la guerre mayas. Cliquez ici pour notre article complet sur les Mayas.


Voir la vidéo: Le Ballon Rouge Rescoring