Guadalcanal CVE-60 - Histoire

Guadalcanal CVE-60 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Guadalcanal

Une île volcanique de 90 milles de long et 25 milles de large dans l'océan Pacifique, groupe des îles Salomon. Guadalcanal a été capturé par les Japonais en 1942. Avant qu'ils ne puissent en faire un bastion, la force amphibie d'Adrimral Kelly Turner a frappé en août. Les 4 mois suivants ont vu certains des combats les plus acharnés de la Seconde Guerre mondiale. Six batailles navales majeures et d'innombrables petits engagements ont eu lieu dans les eaux adjacentes à l'île. La victoire sur Guadalcanal était la prochaine grande étape vers la victoire après Midway.

je

(CVE-60 : dp. 7 800 ; 1. 512' ; né. 65' ; ew. 108'1" ; dr. 22'6" ; s. 19 k. ; cpl. 860 ; a. 1 5", 16 40mm., 20 20mm., 28 ac.; cl. Casablanca; T. S4-S2-BB8)

Le premier Guadalcanal (CVE-60), un porte-avions d'escorte, a été converti à partir d'une coque de la Commission maritime par Kaiser Co., Inc., de Vancouver, Wash. À l'origine .Astrolabe Bay (AVG-60), il a été reclassifié ACV-- 60, 20 août 1942 et lancé sous le nom de Guadalcanal (ACV-60) le 5 juin 1943, parrainé par Mme Alvin 1. Malstrom. Il est reclassé CVE-60 le 15 juillet 1943 ; et commandé à Astoria, Oreg., 25 septembre 1943, capitaine D. V. Gallery aux commandes.

Après l'entraînement au shakedown, le Guadalcanal a effectué des qualifications de pilote à partir de San Diego, en Californie, puis est parti le 15 novembre 1943, via le canal de Panama, pour Norfolk, en Virginie, en arrivant le 3 décembre. Là, il est devenu le navire amiral du groupe opérationnel anti-sous-marin 21.12, et avec ses destroyers d'escorte, il est parti de Norfolk le 5 janvier 1944 à la recherche de sous-marins ennemis dans l'Atlantique Nord. Le 16 janvier, un avion de Guadalcanal a aperçu trois sous-marins en train de faire le plein à la surface et, lors d'une attaque à la roquette et à la bombe, a réussi à couler le sous-marin allemand U-544. En reconstituant à Casablanca, le groupe de travail est retourné pour Norfolk et les réparations, en arrivant le 16 février.

Parti de nouveau avec ses escortes le 7 mars, Guadalcanal a navigué sans incident à Casablanca et est devenu en route de ce port le 30 mars avec un convoi à destination des États-Unis. Parcourant les eaux autour du convoi le 8 avril au nord-ouest de Madère, le groupe opérationnel a découvert le sous-marin allemand U-515 et s'est rapproché pour le tuer. Les avions et destroyers de Guadalcanal Chatelain, Flaherty, Pillsbury et Pope ont mené plusieurs attaques bien coordonnées contre l'intrus avec des roquettes et des grenades sous-marines tout au long de la nuit. Perdant le contrôle de la profondeur dans l'après-midi du 9 avril, le sous-marin a été forcé de faire surface au milieu des navires en attente et a été immédiatement dévasté par des roquettes à bout portant et des coups de feu. Alors que les chasseurs Wildcat de Guadalcanal mitraillaient le sous-marin, son capitaine, l'as allemand Kapitanleutenant Werner Henke, a ordonné l'abandon du navire et il est allé au fond.

De nouveau dans la nuit du 10 avril, le groupe opérationnel a attrapé le sous-marin allemand U-68 à la surface au clair de lune à 300 milles au sud des Açores et l'a coulé avec des grenades sous-marines et des tirs de roquettes. Le convoi est arrivé sain et sauf à Norfolk le 26 avril 1944.

Après les réparations du voyage à Norfolk, Guadalcanal et ses escortes quittèrent Hampton Roads pour la mer le 15 mai 1944. Deux semaines de croisière n'amenèrent aucun contact et la force opérationnelle décida de se diriger vers la côte africaine pour se ravitailler. Dix minutes après avoir inversé le cap, cependant, Chatelain a détecté un sous-marin, U-505. Le destroyer a lâché une attaque de grenade sous-marine et, guidé pour un largage plus précis en encerclant l'avion Avenger depuis Guadalcanal, en a rapidement fait une seconde. Ce modèle a creusé un trou dans la coque extérieure du sous-marin et a fait rouler le sous-marin sur ses extrémités de poutre. Les cris de panique de la tourelle de commandement ont amené son capitaine inexpérimenté à croire que son bateau était condamné, alors il a fait exploser ses réservoirs et a fait surface, à peine à 700 mètres de Chatelain. Le destroyer a tiré une torpille, qui a raté, et le sous-marin en surface est alors tombé sous le feu combiné des escortes et des avions, forçant son équipage à abandonner le navire.

Le capitaine Gallery avait attendu et planifié une telle opportunité, et ayant déjà formé et équipé ses équipes d'arraisonnement, a ordonné au bateau de Pillsbury de se diriger vers le sous-marin allemand et de l'embarquer. Sous le commandement du lieutenant (jg) A. L. David, le groupe a sauté sur le sous-marin qui tournait lentement et l'a trouvé abandonné. Bravant des dangers inconnus ci-dessous, David et ses hommes ont rapidement capturé tous les papiers et livres importants tout en fermant les vannes et en arrêtant les fuites. Alors que PiIlsbury tentait de lui tirer un câble de remorquage, comme un cow-boy encordant un bœuf, le groupe a réussi à arrêter ses moteurs. À ce moment-là, un groupe de sauvetage plus important de Guadacanal est arrivé et a commencé à préparer le U-505 à remorquer. Après avoir sécurisé le câble de remorquage et récupéré les survivants allemands de la mer, Guadalcanal est parti pour les Bermudes avec son prix inestimable à la remorque. Le remorqueur de la flotte Abnaki a rendez-vous avec le groupe opérationnel et a repris les tâches de remorquage, le groupe arrivant aux Bermudes le 19 juin.

Pour leur travail d'équipe audacieux et habile dans cette capture remarquable, Guadalcanal et ses escortes ont partagé une citation de l'unité présidentielle. Le sous-marin capturé s'est avéré être d'une valeur inestimable pour le renseignement américain et son véritable sort a été gardé secret des Allemands jusqu'à la fin de la guerre.

Arrivé à Norfolk le 22 juin 1944, Guadalcanal ne passe que peu de temps au port avant de repartir en patrouille. Elle a quitté Norfolk le 15 juillet et entre alors et le 1er décembre a fait trois croisières anti-sous-marines dans l'Atlantique Ouest. Elle a navigué le 1er décembre pour une période d'entraînement dans les eaux au large des Bermudes et de Cuba qui comprenait des atterrissages de remise à niveau pour les pilotes de son nouvel escadron, des exercices d'artillerie et des exercices de guerre anti-sous-marine avec le sous-marin italien R-9. Guadalcanal est arrivé à Mayport, en Floride, pour les qualifications de porte-avions le 15 décembre et s'est engagé par la suite dans une formation supplémentaire dans l'eau cubaine jusqu'au 13 février 1945 quand il est revenu à Norfolk. Après une autre courte croisière d'entraînement aux Caraïbes, elle a fumé dans Mayport le 15 mars pour un tour de service en tant que navire de qualification de transporteur, se déplaçant plus tard à Pensacola pour des opérations semblables. Après avoir qualifié près de 4 000 pilotes, le Guadalcanal retourne à Norfolk, en Virginie, et y est désarmé le 15 juillet 1946.

Guadalcanal est entré dans la flotte de réserve de l'Atlantique à Norfolk et a été redésigné CVU-60 le 15 juillet 1955, alors qu'il était toujours en réserve. Son nom est finalement rayé de la Navy List le 27 mai 1958 et il est vendu à la ferraille à la Hugo Neu Corp. de New York le 30 avril 1959.

Guadalcanal a reçu trois étoiles de bataille et une citation d'unité présidentielle pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Guadalcanal

Guadalcanal ( / ˌ ɡ w ɑː d əl k ə ˈ n æ l / nom indigène : Isatabu) est la principale île de la province de Guadalcanal des îles Salomon, située dans le sud-ouest du Pacifique, au nord-est de l'Australie. C'est la plus grande île des Îles Salomon en superficie et la deuxième en population (après Malaita). L'île est principalement couverte de forêt tropicale humide dense et a un intérieur montagneux.

La découverte de Guadalcanal par les occidentaux a eu lieu lors de l'expédition espagnole d'Álvaro de Mendaña en 1568. Le nom vient du village de Guadalcanal, dans la province de Séville, en Andalousie, en Espagne, lieu de naissance de Pedro de Ortega Valencia, membre de l'expédition de Mendaña.

Au cours de 1942-1943, il a été le théâtre de la campagne de Guadalcanal et a vu des combats acharnés entre les troupes japonaises et américaines. Les Américains ont finalement été victorieux. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Honiara, sur la côte nord de Guadalcanal, est devenue la nouvelle capitale du protectorat britannique des îles Salomon.


USS Guadalcanal (CVE 60)

L'USS GUADALCANAL était le sixième transporteur d'escorte de classe CASABLANCA et le premier navire de la Marine à porter ce nom. Initialement nommé ASTROLABE BAY, le navire a été rebaptisé GUADALCANAL le 3 avril 1943. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'équipage de l'USS GUADALCANAL est devenu le premier marin américain à embarquer et à s'emparer d'un navire de guerre ennemi depuis la guerre de 1812 lorsqu'ils ont capturé le sous-marin allemand U-505. .

Désarmé le 15 juillet 1946, le GUADALCANAL est entré dans la flotte de réserve de l'Atlantique à Norfolk et a été redésigné CVU 60 le 15 juillet 1955, alors qu'il était toujours en réserve. Son nom a finalement été rayé de la Navy List le 27 mai 1958, et il a été vendu à la ferraille à Hugo Neu Corp. de New York le 30 avril 1959.

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS GUADALCANAL. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

Livres de croisière USS GUADALCANAL :

Histoire de l'USS GUADALCANAL :

L'USS GUADALCANAL a été converti à partir d'une coque de la Commission maritime par Kaiser Co., Inc., de Vancouver, Washington. Initialement ATROLABE BAY (AVG 60), il a été reclassé ACV 60, le 20 août 1942 et lancé sous le nom de GUADALCANAL (ACV 60) le 5 juin 1943 , parrainé par Mme Alvin I. Malstrom. Il a été reclassé CVE 60 le 15 juillet 1943 et mis en service à Astoria, Oreg., le 25 septembre 1943, sous le commandement de la Captain D. V. Gallery.

Après l'entraînement au shakedown, le GUADALCANAL a effectué des qualifications de pilote à partir de San Diego, en Californie, puis est parti le 15 novembre 1943, via le canal de Panama, pour Norfolk, en Virginie, arrivant le 3 décembre. Là, il est devenu le navire amiral du groupe opérationnel anti-sous-marin 21.12, et avec ses destroyers d'escorte, il est parti de Norfolk le 5 janvier 1944 à la recherche de sous-marins ennemis dans l'Atlantique Nord. Le 16 janvier, des avions de GUADALCANAL ont aperçu trois sous-marins faisant le plein à la surface et, lors d'une attaque à la roquette et à la bombe, ont réussi à couler le sous-marin allemand U-544. Réapprovisionnement à Casablanca, le groupe de travail est retourné pour Norfolk et les réparations, en arrivant le 16 février.

Parti de nouveau avec ses escortes le 7 mars, le GUADALCANAL a navigué sans incident vers Casablanca et est parti de ce port le 30 mars avec un convoi à destination des États-Unis. Parcourant les eaux autour du convoi le 8 avril au nord-ouest de Madère, le groupe opérationnel a découvert le sous-marin allemand U-515 et s'est rapproché pour le tuer. Les avions et destroyers GUADALCANAL CHATELAIN, FLAHERTY, PILLSBURY et POPE ont mené plusieurs attaques bien coordonnées contre l'intrus avec des roquettes et des grenades sous-marines tout au long de la nuit. Perdant le contrôle de la profondeur dans l'après-midi du 9 avril, le sous-marin a été forcé de faire surface au milieu des navires en attente et a été immédiatement dévasté par des roquettes à bout portant et des coups de feu. Alors que les chasseurs Wildcat de GUADALCANAL mitraillaient le sous-marin, son capitaine, l'as allemand Kapitánleutenant Werner Henke, a ordonné l'abandon du navire et il est allé au fond.

De nouveau dans la nuit du 10 avril, le groupe opérationnel a attrapé le sous-marin allemand U-68 à la surface au clair de lune à 300 milles au sud des Açores et l'a coulé avec des grenades sous-marines et des tirs de roquettes. Le convoi est arrivé sain et sauf à Norfolk le 26 avril 1944.

Après les réparations du voyage à Norfolk, le GUADALCANAL et ses escortes repartirent de Hampton Roads pour la mer le 15 mai 1944. Deux semaines de croisière n'amenèrent aucun contact et la force opérationnelle décida de se diriger vers la côte africaine pour se ravitailler. Cependant, dix minutes après l'inversion de cap, CHATELAIN détecte un sous-marin, le U-505. Le destroyer a lâché une attaque de grenade sous-marine et, guidé pour un largage plus précis en encerclant l'avion Avenger depuis GUADALCANAL, en a rapidement fait une seconde. Ce modèle a creusé un trou dans la coque extérieure du sous-marin et a fait rouler le sous-marin sur ses extrémités de poutre. Les cris de panique de la tourelle laissent croire à son capitaine inexpérimenté que son bateau est voué à l'échec, alors il fait exploser ses réservoirs et fait surface à 700 mètres à peine de CHATELAIN. Le destroyer a tiré une torpille, qui a raté, et le sous-marin en surface est alors tombé sous le feu combiné des escortes et des avions, forçant son équipage à abandonner le navire.

Le capitaine Gallery avait attendu et planifié une telle opportunité, et ayant déjà formé et équipé ses équipes d'arraisonnement, a ordonné au bateau de PILLSBURY de se diriger vers le sous-marin allemand et de l'embarquer. Sous le commandement du lieutenant (jg) A. L. David, le groupe a sauté sur le sous-marin qui tournait lentement et l'a trouvé abandonné. Bravant des dangers inconnus ci-dessous, David et ses hommes ont rapidement capturé tous les papiers et livres importants tout en fermant les vannes et en arrêtant les fuites. Alors que Pillsbury tentait de lui tirer un câble de remorquage, comme un cow-boy encordant un bœuf, le groupe a réussi à arrêter ses moteurs. À ce moment-là, un groupe de sauvetage plus important de GUADALCANAL est arrivé et a commencé à préparer l'U-505 à remorquer. Après avoir sécurisé le câble de remorquage et récupéré les survivants allemands de la mer, GUADALCANAL est parti pour les Bermudes avec son prix inestimable à la remorque. Le remorqueur de la flotte ABNAKI a pris rendez-vous avec le groupe opérationnel et a pris en charge les tâches de remorquage, le groupe arrivant aux Bermudes le 19 juin.

Pour leur travail d'équipe audacieux et habile dans cette capture remarquable, GUADALCANAL et ses escortes ont partagé une citation de l'unité présidentielle. Le sous-marin capturé s'est avéré être d'une valeur inestimable pour le renseignement américain, et son véritable sort a été gardé secret des Allemands jusqu'à la fin de la guerre. L'U-505 est maintenant exposé au Musée des sciences et de l'industrie de Chicago, Illinois, États-Unis.

Arrivé à Norfolk le 22 juin 1944, GUADALCANAL ne passe que peu de temps au port avant de repartir en patrouille. Elle a quitté Norfolk le 15 juillet et entre alors et le 1er décembre a fait trois croisières anti-sous-marines dans l'Atlantique Ouest. Elle a navigué le 1er décembre pour une période d'entraînement dans les eaux au large des Bermudes et de Cuba qui comprenait des atterrissages de remise à niveau pour les pilotes de son nouvel escadron, des exercices d'artillerie et des exercices de guerre anti-sous-marine avec le sous-marin italien R-9. Le GUADALCANAL est arrivé à Mayport, en Floride, pour les qualifications de porte-avions le 15 décembre et s'est par la suite engagé dans une formation supplémentaire dans l'eau cubaine jusqu'au 13 février 1946 quand il est revenu à Norfolk. Après une autre courte croisière d'entraînement aux Caraïbes, elle a fumé dans Mayport le 15 mars pour un tour de service en tant que navire de qualification de transporteur, se déplaçant plus tard à Pensacola pour des opérations semblables. Après avoir qualifié près de 4 000 pilotes, le GUADALCANAL retourne à Norfolk, en Virginie, et y est désarmé le 15 juillet 1946.

GUADALCANAL est entré dans la flotte de réserve de l'Atlantique à Norfolk et a été rebaptisé CVU 60 le 15 juillet 1955, alors qu'il était toujours en réserve. Son nom est finalement rayé de la Navy List le 27 mai 1958 et il est vendu à la ferraille à la Hugo Neu Corp. de New York le 30 avril 1959.

GUADALCANAL a reçu trois étoiles de bataille et une citation d'unité présidentielle pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Deuxième croisière "Hunter-killer"

Repartant avec ses escortes le 7 mars, Guadalcanal a navigué avec le groupe aérien nouvellement affecté VC-58 à Casablanca et est devenu en route de ce port le 30 mars avec un convoi à destination des États-Unis. Après trois semaines de vols de jour sans trouver de sous-marins, Guadalcanal tentative d'opérations de vol de nuit sous la pleine lune du 8 avril 1944. Quatre Avengers entièrement armés ont été lancés juste avant le coucher du soleil avec une récupération prévue à 22h30. L'un des Avengers trouvé U-515 recharger les batteries à la surface au nord-ouest de Madère, et a forcé le sous-marin à plonger en larguant un bâton de grenades sous-marines avec U-515 silhouette dans une approche vers le bas de la lune. Guadalcanal gardé quatre Avengers en l'air à tout moment de la nuit, et quand U-515 a tenté de faire surface pour recharger les batteries, elle a été forcée à plusieurs reprises de s'immerger. Chaque observation a donné un autre point sur la position de l'U-515 et Châtelain, Flaherty, Pillsbury, et le pape détecté le sous-marin avec sonar à 07h00. Les navires ont fait des attaques coordonnées jusqu'à ce que U-515 a été forcé à la surface avec des batteries épuisées et de l'air vicié à 14h00, et Kapitaenleutenant Werner Henke a sabordé son navire. [1]

Guadalcanal Avengers avait détecté un deuxième sous-marin à une soixantaine de kilomètres tout en maintenant enfoncé U-515 ils ont donc maintenu des patrouilles toute la nuit du 9 avril. U-68 a été découvert à l'aube du 10 avril en train de recharger des batteries en surface à 300 milles au sud des Açores. Trois Avengers ont attaqué dans le ciel sombre de l'ouest avec des grenades sous-marines et des tirs de roquettes. U-68 a coulé, laissant trois guetteurs nager dans l'épave, mais seul Hans Kastrup a survécu pour être secouru lorsque les destroyers sont arrivés une heure plus tard. [1]

Avec la confiance acquise en coulant deux sous-marins au cours des deux premières nuits d'opérations aériennes, Guadalcanal les opérations de vol de nuit continuèrent alors que la lune déclinait, et le personnel navigant était bien entraîné lorsque le groupe opérationnel arriva sain et sauf à Norfolk le 26 avril 1944. Guadalcanal le succès a encouragé d'autres transporteurs à pratiquer des opérations de nuit. [1]

Capture de U-505

Après les réparations du voyage à Norfolk, Guadalcanal et ses escortes ont quitté Hampton Roads pour la mer de nouveau le 15 mai 1944. Deux semaines de croisière n'ont apporté aucun contact et la Galerie a décidé de diriger le Groupe de Travail pour la côte de l'Afrique pour se ravitailler. Cependant, le 4 juin 1944, dix minutes après avoir fait demi-tour à 150 milles à l'ouest du cap Blanco en Afrique occidentale française, Châtelain détectée U-505 alors qu'il rentrait à sa base après une patrouille de 80 jours dans le golfe de Guinée. Le destroyer a lâché une attaque de grenades sous-marines, puis a effectué un deuxième largage, plus précis, guidé par des avions en vol à partir de Guadalcanal. Ce modèle a fait exploser des soupapes de décharge partout dans le sous-marin, des tuyaux fissurés dans sa salle des machines et l'a fait rouler sur ses extrémités de poutre. Des cris de panique en provenance de la salle des machines ont conduit Oberleutnant Harald Lange, faisant sa première patrouille en tant que capitaine, à croire que son bateau a été mortellement blessé. Pour sauver son équipage, il fait exploser ses chars et fait surface, remontant à peine à 700 mètres de Châtelain. Le destroyer a tiré une torpille, qui a manqué, et le sous-marin fait surface est alors tombé sous le feu combiné des escortes et de l'avion alors que son équipage abandonnait le navire.

Captain Gallery avait attendu et planifié une telle opportunité, et avait formé et équipé des équipes d'embarquement. Il a commandé Pillsbury envoyer un bateau avec une équipe d'arraisonnement sur le sous-marin. Sous le commandement du lieutenant Albert David, le groupe a sauté sur le sous-marin qui tournait lentement et l'a trouvé abandonné. Le lieutenant David et ses hommes ont rapidement saisi tous les papiers importants, les livres de codes et la machine Enigma du bateau tout en fermant les vannes et en arrêtant les fuites. Comme Pillsbury a tenté d'obtenir un câble de remorquage sur elle, le groupe a réussi à arrêter ses moteurs. Une plus grande fête de sauvetage de Guadalcanal est arrivé, dirigé par le commandant Earl Trosino, de Guadalcanal Ingénieur en chef, et préparé U-505 pour le remorquage. Après avoir sécurisé la remorque et récupéré les survivants allemands de la mer, Guadalcanal a commencé pour les Bermudes avec son prix inestimable à la remorque. Le remorqueur de la flotte USS Abnaquis rendez-vous avec le groupe de travail et a pris en charge les tâches de remorquage. Le groupe est arrivé aux Bermudes le 19 juin après un remorquage de 2 500 milles. Trosino, ingénieur en chef de la marine marchande civile avant la guerre, avait compris les moteurs du sous-marin et voulait l'amener au port par ses propres moyens. Gallery a refusé la permission, il s'est ensuite excusé auprès de Trosino pour avoir douté de ses compétences. [2]

U-505 était le premier navire de guerre ennemi capturé en haute mer par la marine américaine depuis 1815. Pour leur travail d'équipe audacieux et habile dans cette capture remarquable, Guadalcanal et ses escortes ont partagé une citation d'unité présidentielle. Le lieutenant David a reçu la médaille d'honneur pour avoir dirigé l'équipe d'arraisonnement, et le capitaine Gallery a reçu la Légion du mérite pour avoir conçu l'opération qui a conduit à U-505 Capturer. Le sous-marin capturé s'est avéré être d'une valeur inestimable pour le renseignement américain. Pour le reste de la guerre, il a été exploité par la marine américaine sous le nom d'USS Némo pour apprendre les secrets des sous-marins allemands. Son véritable destin a été gardé secret jusqu'à la fin de la guerre. U-505 est maintenant une exposition au Musée des sciences et de l'industrie de Chicago.

Arrivé à Norfolk le 22 juin 1944, Guadalcanal ne passa que peu de temps au port avant de repartir en patrouille. Elle a quitté Norfolk le 15 juillet et à partir de là jusqu'au 1er décembre, elle a fait trois croisières anti-sous-marines dans l'Atlantique Ouest. Elle a navigué le 1er décembre pour une période d'entraînement dans les eaux au large des Bermudes et de Cuba qui comprenait des atterrissages de recyclage pour les pilotes de son nouvel escadron, des exercices de tir et des exercices de guerre anti-sous-marine avec un sous-marin italien. R-9. Guadalcanal est arrivé à Mayport, Floride le 15 décembre et était là employé dans les qualifications de transporteur des pilotes, Elle s'est engagée par la suite dans d'autres activités de formation dans les eaux cubaines jusqu'au 13 février 1945, quand elle est revenue à Norfolk. Après une autre courte croisière d'entraînement dans la mer des Caraïbes, il s'est rendu à Mayport le 15 mars pour une autre période de service en tant que navire de qualification de porte-avions, puis à Pensacola, en Floride, pour des opérations similaires. Après avoir qualifié près de 4 000 pilotes, Guadalcanal retourna à Norfolk et y fut désarmé le 15 juillet 1946.

Guadalcanal est entré dans la flotte de réserve de l'Atlantique à Norfolk et a été redésigné CVU-60 le 15 juillet 1955, alors qu'il était encore en réserve. Elle a finalement été rayée du Naval Vessel Register le 27 mai 1958 et elle a été vendue à la ferraille à Hugo Neu Corp. de New York le 30 avril 1959. Elle était remorquée au Japon pour être mise à la casse lorsque maintenant-Rear Admiral Gallery a fait atterrissage et décollage du navire, à l'aide d'un hélicoptère, au large de Guantanamo, Cuba.


Guadalcanal CVE-60 - Histoire

Votre navigateur ne prend pas en charge les cadres.

CENTRE DE RESSOURCES POUR L'AVIATION NAVALE > TRANSPORTEURS D'ESCORTE > PAGE PRÉCÉDENTE
États-Unis GUADALCANAL/CVE-60
Casablanca-Classe

[Source : photo de la marine américaine]
L'USS Guadalcanal (CVE-60) était un porte-avions d'escorte de classe Casablanca de la marine américaine, qui a servi pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Elle a été le premier navire à porter son nom. Elle était le vaisseau amiral du Hunter-killer Group qui a capturé le sous-marin allemand U-505.

Nom: USS Guadalcanal
Classer: Casablanca
Taper: Transporteur d'escorte
Constructeur: Chantiers navals Kaiser
Posé : 5 janvier 1943
Lancé : 5 juin 1943
Commandé : 25 septembre 1943
Déclassé : 15 juillet 1946
Frappé: 27 mai 1958
Sort: Vendu à la ferraille le 30 avril 1959
Guadalcanal a été construit en utilisant une coque de cargo convertie de la Commission maritime par Kaiser Shipyards à Vancouver, Washington. A l'origine Astrolabe Bay (AVG-60), il a été reclassé ACV-60 le 20 août 1942 et lancé sous le nom de Guadalcanal (ACV-60) le 5 juin 1943, parrainé par Mme Alvin I. Malstrom. Elle a été reclassée CVE-60 le 15 juillet 1943 et commandée à Astoria, Oregon le 25 septembre 1943, sous le commandement du capitaine Daniel V. Gallery. Après une formation de préparation au cours de laquelle le capitaine Gallery a effectué le premier décollage et atterrissage à bord de son nouveau navire, Guadalcanal a effectué des qualifications de pilote au départ de San Diego, en Californie, puis est parti le 15 novembre 1943, via le canal de Panama, pour Norfolk, en Virginie, arrivant le 3 décembre. Là, il devient le navire amiral du Groupe opérationnel 22.3 (TG 22.3) et, avec ses destroyers d'escorte, part de Norfolk le 5 janvier 1944 à la recherche de sous-marins ennemis dans l'océan Atlantique Nord.

HISTORIQUE DE SERVICE :
Les sous-marins de la Seconde Guerre mondiale devaient faire surface la plupart du temps et ne pouvaient pas rester immergés plus de 72 heures environ avant de devoir faire surface pour recharger les batteries. Mais en 1944, les sous-marins n'osaient plus faire surface à la lumière du jour, car ils seraient repérés par des avions de patrouille. Les patrouilles des porte-avions d'escorte couvraient même le milieu de l'Atlantique. Faire surface la nuit était plus sûr, car les opérations de vol de nuit des transporteurs d'escorte étaient considérées comme trop dangereuses. Le mieux que les transporteurs d'escorte pouvaient faire était de remplacer des réservoirs de carburant supplémentaires par des grenades sous-marines sur un Grumman TBF Avenger, afin que l'avion puisse décoller au coucher du soleil, voler toute la nuit et atterrir à l'aube. Les sous-marins ne sauraient pas que l'avion n'était pas armé et ne risqueraient pas de rester à la surface.

Gallery a décidé que Guadalcanal tenterait des opérations de nuit. Lorsque Ultra Intelligence a révélé un rendez-vous de ravitaillement en U-boot prévu à 500 milles à l'ouest des Açores juste avant le coucher du soleil le 16 janvier 1944, Guadalcanal est resté à l'écart de la zone jusqu'à lancer huit Avengers juste avant le coucher du soleil pour ratisser la zone de rendez-vous. Les Avengers ont trouvé deux sous-marins occupés à faire le plein avec un autre en attente et ont plongé hors des nuages ​​pour larguer des grenades sous-marines. Les trois sous-marins ont disparu mais 32 survivants de l'U-544 flottaient dans une mare de pétrole. Dans leur excitation de voir les effets de leur première attaque réussie, les pilotes de l'Avenger sont restés en l'air si longtemps qu'ils sont retournés au porte-avions après le coucher du soleil.

Les récupérations d'avions ont été lentes en raison de mauvaises approches dans le crépuscule. Après que quatre aient atterri avec succès, le cinquième Avenger a atterri trop loin à droite et a mis les deux roues dans la passerelle de la galerie avec sa queue encrassant le pont d'envol. L'équipage du poste de pilotage n'a pas pu déplacer l'Avenger et les trois avions restants étaient à court de carburant dans l'obscurité totale. Guadalcanal a allumé les lumières et a exhorté les pilotes à essayer d'atterrir sur le côté gauche du poste de pilotage. Les pilotes nerveux sont arrivés trop haut, trop vite et trop loin à bâbord jusqu'à ce que l'un d'entre eux coupe désespérément le courant, rebondisse et atterrisse à l'envers dans l'eau à bâbord. Le destroyer de garde d'avion a sauvé les trois membres d'équipage de l'atterrissage infructueux et les membres d'équipage des deux avions restants qui ont reçu l'ordre d'amerrir.

Plus aucun vol de nuit n'a été tenté, et plus aucun sous-marin n'a été découvert pendant les patrouilles de jour. Gallery a occupé son équipage de conduite à s'entraîner avec l'épave de l'Avenger entre les opérations de vol. L'Avenger a été câblé au navire pour qu'il ne soit pas perdu et l'équipage a été chronométré avec un chronomètre pour voir combien de temps il leur a fallu pour le pousser sur le côté. L'avion serait ensuite ramené à bord pour un autre exercice. Après avoir pu dégager le pont d'envol de manière fiable en quatre minutes, ils ont finalement été autorisés à pousser l'Avenger par-dessus bord sans câble attaché. Après s'être reconstitué à Casablanca, le groupe de travail est retourné à Norfolk et a effectué des réparations, en arrivant le 16 février.

Parti de nouveau avec ses escortes le 7 mars, Guadalcanal a navigué avec le groupe aérien nouvellement affecté VC-58 à Casablanca et est devenu en route de ce port le 30 mars avec un convoi à destination des États-Unis. Après trois semaines de vols de jour sans U-boot, Guadalcanal a tenté des opérations de vol de nuit sous la pleine lune du 8 avril 1944. Quatre Avengers entièrement armés ont été lancés juste avant le coucher du soleil avec une récupération prévue à 22h30. L'un des Avengers a trouvé l'U-515 en train de recharger ses batteries à la surface au nord-ouest de Madère et a forcé le sous-marin à plonger en larguant un bâton de grenades sous-marines avec l'U-515 silhouetté dans une approche vers le bas de la lune. Guadalcanal a maintenu quatre Avengers en l'air à tout moment de la nuit, et lorsque l'U-515 a tenté de faire surface pour recharger les batteries, il a été forcé à plusieurs reprises de s'immerger. Chaque observation a donné un autre point sur la position du U-515 et Chatelain, Flaherty, Pillsbury et Pope ont détecté le sous-marin avec un sonar à 07h00. Les navires ont mené des attaques coordonnées jusqu'à ce que l'U-515 soit forcé à la surface avec des batteries épuisées et de l'air vicié à 14h00, et le Kapitaenleutenant Werner Henke a sabordé son navire.

Les Guadalcanal Avengers avaient détecté un deuxième sous-marin à une soixantaine de kilomètres tout en maintenant le U-515 enfoncé, ils ont donc maintenu des patrouilles toute la nuit du 9 avril. L'U-68 a été découvert à l'aube le 10 avril en train de recharger des batteries en surface à 300 milles au sud des Açores. Trois Avengers ont attaqué dans le ciel sombre de l'ouest avec des grenades sous-marines et des tirs de roquettes. L'U-68 a coulé, laissant trois guetteurs nager dans l'épave, mais seul Hans Kastrup a survécu et a été secouru lorsque les destroyers sont arrivés une heure plus tard.

Avec la confiance acquise en coulant deux sous-marins au cours des deux premières nuits d'opérations aériennes, Guadalcanal a poursuivi ses opérations de vol de nuit alors que la lune diminuait, et le personnel navigant était bien entraîné lorsque le groupe opérationnel est arrivé en toute sécurité à Norfolk le 26 avril 1944. Le succès de Guadalcanal a encouragé autres porte-avions pour pratiquer les opérations de nuit.

Arrivé à Norfolk le 22 juin 1944, Guadalcanal ne passe que peu de temps au port avant de repartir en patrouille. Elle a quitté Norfolk le 15 juillet et à partir de là jusqu'au 1er décembre, elle a fait trois croisières anti-sous-marines dans l'Atlantique Ouest. Il a navigué le 1er décembre pour une période d'entraînement dans les eaux au large des Bermudes et de Cuba qui comprenait des atterrissages de remise à niveau pour les pilotes de son nouvel escadron, des exercices d'artillerie et des exercices de guerre anti-sous-marine avec le sous-marin italien R-9. Guadalcanal est arrivé à Mayport, en Floride, le 15 décembre, et y était employé dans les qualifications des pilotes de transporteur. Après une autre courte croisière d'entraînement dans la mer des Caraïbes, il a navigué à Mayport le 15 mars pour une autre période de service en tant que navire de qualification de porte-avions, puis à Pensacola, en Floride, pour des opérations similaires. Après avoir qualifié près de 4 000 pilotes, le Guadalcanal retourne à Norfolk et y est désarmé le 15 juillet 1946.


[Source : photo de la marine américaine via la collection Mark Allen]

Guadalcanal est entré dans la flotte de réserve de l'Atlantique à Norfolk et a été redésigné CVU-60 le 15 juillet 1955, alors qu'il était toujours en réserve. Elle a finalement été rayée du Naval Vessel Register le 27 mai 1958 et elle a été vendue à la ferraille à Hugo Neu Corp. de New York le 30 avril 1959. Elle était remorquée au Japon pour être mise à la casse lorsque maintenant-Rear Admiral Gallery a fait atterrissage et décollage du navire, à l'aide d'un hélicoptère, au large de Guantanamo, Cuba.

Prise de l'U-505
Après les réparations du voyage à Norfolk, le Guadalcanal et ses escortes repartirent de Hampton Roads pour la mer le 15 mai 1944. Deux semaines de croisière n'amenèrent aucun contact et Gallery décida de diriger le groupe opérationnel pour la côte africaine afin de se ravitailler. Cependant, le 4 juin 1944, dix minutes après avoir inversé le cap à 150 milles à l'ouest du cap Blanco en Afrique occidentale française, Chatelain a détecté l'U-505 alors qu'il rentrait à sa base après une patrouille de 80 jours dans le golfe de Guinée. Le destroyer a lâché une attaque de grenades sous-marines, puis a effectué un deuxième largage, plus précis, guidé par des avions en vol de Guadalcanal. Ce modèle a fait exploser les soupapes de décharge partout dans le sous-marin, a fissuré des tuyaux dans sa salle des machines et l'a fait rouler sur ses extrémités de poutre. Des cris de panique provenant de la salle des machines ont amené l'Oberleutnant Harald Lange, qui effectuait sa première patrouille en tant que capitaine, à croire que son bateau était mortellement blessé. Pour sauver son équipage, il fait exploser ses chars et fait surface, remontant à peine à 700 mètres de Chatelain. Le destroyer a tiré une torpille, qui a manqué, et le sous-marin fait surface est alors tombé sous le feu combiné des escortes et de l'avion alors que son équipage abandonnait le navire.


U-505 peu après sa capture au large des côtes africaines.
[Source : Marine américaine]

Captain Gallery avait attendu et planifié une telle opportunité, et avait formé et équipé des équipes d'embarquement. Il a ordonné à Pillsbury d'envoyer un bateau avec une équipe d'arraisonnement au sous-marin. Sous le commandement du lieutenant Albert David, le groupe a sauté sur le sous-marin qui tournait lentement et l'a trouvé abandonné. Le lieutenant David et ses hommes ont rapidement saisi tous les papiers importants, les livres de codes et la machine Enigma du bateau tout en fermant les vannes et en arrêtant les fuites. Alors que Pillsbury tentait d'obtenir un câble de remorquage sur elle, le groupe a réussi à arrêter ses moteurs. Une plus grande équipe de sauvetage de Guadalcanal est arrivée, dirigée par le commandant Earl Trosino, ingénieur en chef de Guadalcanal, et a préparé le U-505 pour le remorquage. Après avoir sécurisé le câble de remorquage et récupéré les survivants allemands de la mer, Guadalcanal est parti pour les Bermudes avec son prix inestimable à la remorque. Le remorqueur de la flotte USS Abnaki a pris rendez-vous avec le groupe opérationnel et a pris en charge les tâches de remorquage. Le groupe est arrivé aux Bermudes le 19 juin après un remorquage de 2 500 milles. Trosino, ingénieur en chef de la marine marchande civile avant la guerre, avait compris les moteurs du sous-marin et voulait l'amener au port par ses propres moyens. Gallery a refusé la permission, il s'est ensuite excusé auprès de Trosino pour avoir douté de ses compétences.


" . . . Ni l'obscurité de la nuit"

L'USS Guadalcanal, (CVE-60), est dans les livres d'histoire en tant que navire amiral du groupe de chasseurs-tueurs de jeeps qui a embarqué et capturé le sous-marin allemand U-505. The U-boat, which is probably remembered even better than the ship, is now installed on concrete cradles alongside the Museum of Science and Industry in Chicago, dedicated to those men who lost their lives defending the country at sea. More than eight million people have visited her.

Les Guadalcanal has another, earlier claim to fame than the capture of the U-boat. It involved more blood, sweat, and tears than the capture, and it probably affected the Battle of the Atlantic at least as much. She is the ship that broke the ice on around-the-clock flight operations in the U. S. Navy in 1944.


Salvage

A merchant marine chief engineer with Sunoco before the war, Trosino quickly put his expertise to use in salvaging U-505. After completing temporary repairs, U-505 took a tow line from Guadalcanal. To stem the flooding aboard the submarine, Trosino ordered that U-boat's diesel engines be disconnected from the propellers. This allowed the propellers to spin as the submarine was towed which in turn charged U-505's batteries. With electric power restored, Trosino was able to use U-505's own pumps to clear vessel and restore its normal trim.

With the situation aboard U-505 stabilized, Guadalcanal continued the tow. This was made more difficult due to U-505's jammed rudder. After three days, Guadalcanal transferred the tow to the fleet tug USS Abnaki. Turning west, TG 22.3 and their prize set course for Bermuda and arrived on June 19, 1944. U-505 remained at Bermuda, shrouded in secrecy, for the remainder of the war.


Contenu

After shakedown training, Guadalcanal performed pilot qualifications out of San Diego, California, and then departed on 15 November 1943, via the Panama Canal, for Norfolk, Va., arriving on 3 December. There she became flagship of Task Group 22.3 (TG 22.3), and with her escort destroyers set out from Norfolk on 5 January 1944 in search of enemy submarines in the North Atlantic. On 16 January, aircraft from Guadalcanal sighted three submarines fueling on the surface, and in a rocket and bombing attack succeeded in sinking U-544. Replenishing at Casablanca, the task group headed back for Norfolk and repairs, arriving on 16 February.

Departing again with her escorts on 7 March, Guadalcanal sailed without incident to Casablanca and got underway from that port on 30 March with a convoy bound for the United States. Scouring the waters around the convoy on 8 April northwest of Madeira, the task group discovered U-515 and closed in for the kill. Guadalcanal aircraft and Chatelain, Flaherty, Pillsbury et le pape made several well coordinated attacks on the intruder with rockets and depth charges throughout the night. Losing depth control on the afternoon of 9 April, the submarine was forced to surface amid the waiting ships, and was immediately devastated by point blank rocket and gunfire. As F4F Wildcats from Guadalcanal strafed the submarine, her captain, Kapitaenleutenant Werner Henke, ordered abandon ship and she went to the bottom.

Again on the night of 10 April, the task group caught U-68 on the surface in broad moonlight 300 miles south of the Azores and sank her with depth charges and rocket fire. The convoy arrived safely at Norfolk on 26 April 1944.

After voyage repairs at Norfolk, Guadalcanal and her escorts departed Hampton Roads for sea again on 15 May 1944. Two weeks of cruising brought no contacts, and the task force decided to head for the coast of Africa to refuel.

Capture of U-505

Ten minutes after reversing course, however, on 4 June 1944, 150 miles West of Cape Blanco in French West Africa, Chatelain détectée U-505 as it was returning to its base in Brest, France after an 80-day commerce-destroying raid in the Gulf of Guinea. The destroyer loosed one depth charge attack and, guided in for a more accurate drop by circling TBF Avengers from Guadalcanal, she soon made a second. This pattern blasted a hole in the outer hull of the submarine, and rolled the U-boat on its beam ends. Shouts of panic from the conning tower led her inexperienced captain to believe his boat was doomed, so he blew his tanks and surfaced, barely 700 yards from Chatelain. The destroyer fired a torpedo, which missed, and the surfaced submarine then came under the combined fire of the escorts and aircraft, forcing her crew to abandon ship.

Captain Gallery had been waiting and planning for such an opportunity, and having already trained and equipped his boarding parties, ordered Pillsbury ' s boat to make for the German sub and board her. Under the command of Lieutenant, junior grade Albert David, the party leaped onto the slowly circling submarine and found it abandoned. David and his men quickly captured all important papers and books while closing valves and stopping leaks. Comme Pillsbury attempted to get a tow-line on her the party managed to stop her engines. By this time a larger salvage group from Guadalcanal arrived, and began the work of preparing U-505 to be towed. After securing the towline and picking up the German survivors from the sea, Guadalcanal started for Bermuda with her priceless prize in tow. Abnaki rendezvoused with the task group and took over towing duties, the group arriving in Bermuda on 19 June after a 2,500-mile tow.

U-505 was the first enemy warship captured on the high seas by the U.S. Navy since 1815. For their daring and skillful teamwork in this remarkable capture, Guadalcanal and her escorts shared in a Presidential Unit Citation. The captured submarine proved to be of inestimable value to American intelligence, and its true fate was kept secret from the Germans until the end of the war. U-505 is the submarine exhibited in the Museum of Science and Industry (Chicago).

Arriving in Norfolk on 22 June 1944, Guadalcanal spent only a short time in port before setting out again on patrol. She departed Norfolk on 15 July and from then until 1 December, she made three anti-submarine cruises in the Western Atlantic. She sailed on 1 December for a training period in waters off Bermuda and Cuba that included refresher landings for pilots of her new squadron, gunnery practice, and anti-submarine warfare drills with Italian submarine R-9. Guadalcanal arrived Mayport, Fla., for carrier qualifications on 15 December and subsequently engaged in further training in Cuban water until 13 February 1945, when she arrived back in Norfolk. After another short training cruise to the Caribbean, she steamed into Mayport on 15 March for a tour of duty as carrier qualification ship, later moving to Pensacola, Florida for similar operations. After qualifying nearly 4,000 pilots, Guadalcanal returned to Norfolk, Va., and decommissioned there on 15 July 1946.

Guadalcanal entered the Atlantic Reserve Fleet at Norfolk and was redesignated CVU-60 on 15 July 1955, while still in reserve. Her name was finally stricken from the Naval Vessel Register on 27 May 1958 and she was sold for scrap to the Hugo Neu Corp. of New York on 30 April 1959.


Notre Newsletter

Description du produit

USS Guadalcanal CVE 60

World War II Cruise Book

Bring the Cruise Book to Life with this Multimedia Presentation

This CD will Exceed your Expectations

Une grande partie de l'histoire navale.

You would be purchasing an exact copy of the USS Guadalcanal carnet de croisière pendant la Seconde Guerre mondiale. Each page has been placed on a CD for years of enjoyable computer viewing. Les CD comes in a plastic sleeve with a custom label. Every page has been enhanced and is readable. Rare cruise books like this sell for a hundred dollars or more when buying the actual hard copy if you can find one for sale.

This would make a great gift for yourself or someone you know who may have served aboard her. Usually only ONE person in the family has the original book. The CD makes it possible for other family members to have a copy also. You will not be disappointed we guarantee it.

Some of the items in this book are as follows:

  • Lure of the Sea Poem
  • Captains and Commanders
  • Launching and Commissioning Ceremonies
  • Plane Take-offs and Landings
  • Sports Activities
  • Ports of Call
  • Group Crew Photos
  • Battle Action Photos
  • Many Shipboard Activity Photos

Over 116 photos on 39 pages

Once you view this CD you will know what life was like on a Light Aircraft Carrier during World War II.

Additional Bonus:

  • Many Hi-Resolution images of the World War II Memorial in Washington DC.
  • 30 Minute audio recording of an actual "Equator Crossing" in 1967 (very entertaining).
  • Boot Camp Audio (Six Minutes) late 1950s

Why a CD instead of a hard copy book?

  • The pictures will not be degraded over time.
  • Self contained CD no software to load.
  • Thumbnails, table of contents and index for easy viewing reference.
  • View as a digital flip book or watch a slide show. (You set the timing options)
  • Back ground patriotic music and Navy sounds can be turned on or off.
  • Viewing options are described in the help section.
  • Bookmark your favorite pages.
  • The quality on your screen may be better than a hard copy with the ability to magnify any page.
  • Full page viewing slide show that you control with arrow keys or mouse.
  • Designed to work on a Microsoft platform. (Not Apple or Mac) Will work with Windows 98 or above.

Personal Comment from "Navyboy63"

The cruise book CD is a great inexpensive way of preserving historical family heritage for yourself, children or grand children especially if you or a loved one has served aboard the ship. It is a way to get connected with the past especially if you no longer have the human connection.

If your loved one is still with us, they might consider this to be a priceless gift. Statistics show that only 25-35% of sailors purchased their own cruise book. Many probably wished they would have. It's a nice way to show them that you care about their past and appreciate the sacrifice they and many others made for you and the LIBERTÉ of our country. Would also be great for school research projects or just self interest in World War II documentation.

We never knew what life was like for a sailor in World War II until we started taking an interest in these great books. We found pictures which we never knew existed of a relative who served on the USS Essex CV 9 during World War II. He passed away at a very young age and we never got a chance to hear many of his stories. Somehow by viewing his cruise book which we never saw until recently has reconnected the family with his legacy and Naval heritage. Even if we did not find the pictures in the cruise book it was a great way to see what life was like for him. We now consider these to be family treasures. His children, grand children and great grand children can always be connected to him in some small way which they can be proud of. This is what motivates and drives us to do the research and development of these great cruise books. I hope you can experience the same thing for your family.


Les Guadalcanal was commissioned on December 21, 1959 as the third unit of the Iwo Jima class and laid down on September 1, 1961 in the Philadelphia Naval Shipyard . The launch took place on March 16, 1963. On July 20, 1963, the Guadalcanal was taken into service under the command of Captain Dale K. Peterson. The ship was after the USS Guadalcanal (CVE-60) the second unit of the United States Navy of this name, which has its origin in the Battle of Guadalcanal .

After test drives, the Guadalcanal joined the United States Fleet Forces Command . From October 1963, exercises were carried out for six weeks in the Bahía de Guantánamo , followed by a landing exercise on the beach at Onslow Beach in North Carolina in December. From February 1964, the ship was stationed off Panama , before taking part in a NATO exercise on the beaches of southern Spain after a stay in the shipyard in Philadelphia .

Les Guadalcanal had one of its most famous missions on July 21, 1966 when it was recovering the Gemini 10 space capsule after landing in the Atlantic east of Cape Kennedy . On March 13, 1969, the ship also salvaged the Apollo 9 space capsule off the Bahamas .

In 1987 the Guadalcanal served as a mine defense vehicle in the Persian Gulf , which the Iranian landing ship Iran Ajr had laid there. The frigate USS Samuel B. Roberts (FFG-58) hit one of these mines in April 1988 and was badly damaged. Les Iran Ajr itself was seized and sunk by the United States Navy in September 1987. In 1991 the Guadalcanal returned to Persian Gold to supply US troops during the Second Gulf War .

The ship was involved in several accidents during its service. On November 1, 1966, three crew members died in the crash of a UH-2B Seasprite helicopter shortly after taking off from the flight deck. On May 9, 1968, the Guadalcanal ran aground off North Carolina due to a drive failure. On January 27, 1976 she ran aground again, this time on a coral reef off Sicily . The recovery work here lasted for three days. On September 17, 1981, a Sikorsky CH-53 of the ship crashed during an exercise off Sardinia , killing all five crew members on board. De plus, le Guadalcanal collided twice with supply tankers during refueling: on September 24, 1981 off Sardinia with the USS Waccamaw (AO-109) and on May 25, 1993 off Cape Hatteras with the USS Monongahela (AO-178) .

On August 31, 1994, the Guadalcanal was retired after 31 years of service and relocated to the reserve fleet on the James River . The ship was there for more than 10 years before it was sunk on May 19, 2005 as a target ship for practice shooting at the Virginia Capes in the Chesapeake Bay .


Voir la vidéo: Battlefield - The Battle Of The Guadalcanal - Part 1


Commentaires:

  1. Pili

    Je suis désolé, cela a interféré ... Je suis ici récemment. Mais ce sujet m'est vraiment familier. Je peux aider à trouver la réponse. Écrivez dans PM.

  2. Bryceton

    Je propose de chercher un site, avec des articles sur le sujet qui vous intéressent.

  3. Theron

    this is the particular case.

  4. Cluny

    Vous avez tort. Discutons. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.

  5. Wolfrik

    instructif !!!! gee gee gee

  6. Fenririsar

    Idéal



Écrire un message